Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

Agence d'informations spécialisées

Revenir en haut de la page

Accès libre Shanghai : comment les fusions ont-elles influé sur les scores des universités françaises du top 200 depuis 2013 ?

05/09/2022 16:54 - Dépêche n° 677869

Depuis 2020 et la création des premiers EPE, les universités françaises ont progressé dans le classement de Shanghai. Sur quasiment l’ensemble des 6 indicateurs qui fondent le classement, les "nouvelles" universités figurant dans le top 200 ont amélioré leurs scores, avec une ampleur variable. Toutefois, Daniel Egret et deux chercheurs, dans un article publié en juillet dans SN Social Sciences, dessinent "l’anatomie" du classement et invitent à une lecture prudente des différents indicateurs, car pour certains leur méthodologie a beaucoup évolué dans le temps.

Lire la suiteLire la suite

Accès libre À qui a profité la hausse du nombre de bacheliers mention "très bien" depuis 2018 ?

29/08/2022 15:44 - Dépêche n° 677795

[Cette dépêche publiée le 29 août a été mise à jour le 9 septembre]
En 2021, sur l’ensemble des néobacheliers ayant eu une mention "très bien", 91 % ont été admis dans une formation via Parcoursup, ce qui implique que 9 % poursuivent leurs études hors de la plateforme. Cette proportion décroît légèrement - elle était de 16 % en 2018 - alors que l’offre de formations proposées sur Parcoursup s’élargit, notamment du côté des écoles post-bac. Et ce, au détriment principalement des classes prépas qui ne sont plus leur "choix systématique", selon l’APHEC.

Lire la suiteLire la suite

Accès libre Âge, sexe, discipline, établissement : qui sont les finalistes et les lauréats du concours MT180, de 2014 à 2022 ?

30/06/2022 15:42 - Dépêche n° 675087

Le lauréat type du concours "Ma thèse en 180 secondes" a environ 28 ans. Il s’agit plus souvent d’un homme dont les travaux relèvent des sciences dures. Nous avons étudié le profil des doctorants qui atteignent la finale nationale du concours "Ma thèse en 180 secondes", ainsi que des lauréats des huit millésimes déjà réalisés. L’édition 2022 s’est avérée plus féminine que la moyenne : elle a été remportée par Alphanie Midelet, une doctorante rattachée à l’université Grenoble Alpes, l’établissement qui comptabilise le plus de lauréats depuis 2014, avec AMU.

Lire la suiteLire la suite

Accès libre Législatives 2022 : qui sont les candidats issus de l'ESR ou qui sont engagés sur ces sujets ?

08/06/2022 18:00 - Dépêche n° 672674

En vue des élections législatives des 12 et 19 juin 2022, la rédaction d’AEF info s’est penchée sur les candidates et candidats des principaux partis politiques engagés sur les sujets concernant l’enseignement supérieur et la recherche. Il en ressort un trombinoscope, non exhaustif, de 31 personnalités, 13 femmes et 18 hommes. Par ailleurs, les données du ministère de l’Intérieur montrent qu’un peu plus de 15 % des 6 293 candidats ont déclaré une profession en lien avec l’éducation, l’enseignement supérieur ou la recherche.

Lire la suiteLire la suite

Accès libre Quelle formation pour diriger le développement durable de grandes entreprises françaises ? (5/5)

03/06/2022 09:02 - Dépêche n° 673436

Écoles et universités françaises commencent à intégrer les questions sociales et environnementales à leurs programmes. Souvent à la demande des étudiants eux-mêmes et d’entreprises qui regrettent de ne pas trouver ces compétences. Même le gouvernement, via le rapport Jouzel de février dernier, appelle le secondaire à lancer sa transition. Mais à l’époque où les directeurs développement durable des entreprises françaises étudiaient — les plus jeunes ont 35 ans — aucune n’enseignait vraiment la RSE. Quelles formations les ont menés à ces postes ? Cinquième et dernier volet de l’enquête AEF info.

Lire la suiteLire la suite

Accès libre Longévité des ministres de l’ESR depuis 1958 : Frédérique Vidal devant Valérie Pécresse mais loin derrière Hubert Curien

16/05/2022 10:20 - Dépêche n° 655014

Alors que Jean Castex a remis la démission de son gouvernement le 16 mai 2022, Frédérique Vidal fait partie des quatre ministres de la Ve République étant restés le plus longtemps à la tête d’un ministère en charge de l’enseignement supérieur et/ou de la recherche. Nommée le 11 mai 2017, au 16 mai 2022, elle a occupé ce poste depuis 1 831 jours. Si elle talonne Roger-Gérard Schwartzenberg (1 864 jours), elle reste loin derrière Hubert Curien (2 394 jours), et Alice Saunier-Séïté (1 941 jours). Voici aussi l’évolution du périmètre des portefeuilles depuis 1958.

Lire la suiteLire la suite

Accès libre Universités européennes : presque autant de modèles que d’alliances, parmi les 41 qui existent déjà

05/05/2022 18:38 - Dépêche n° 672326

Un appel à propositions de la Commission européenne, dont le résultat est attendu en juillet 2022, doit renforcer le mouvement des universités européennes. La composition initiale des 41 alliances comprenant 280 établissements, avec 32 universités françaises déjà impliquées dans 28 ensembles, traduit une grande diversité de ces projets. Si certaines sont clairement des clubs d’universités de recherche intensive, plutôt sur un modèle fédératif (comme Circle U. ou UE4+), d’autres font le choix de rapprochements plus thématiques ou techniques, sur une base plus intégratrice (comme EU-Conexus).

Lire la suiteLire la suite

Accès libre Bourses sur critères sociaux : comment ont-elles évolué ces 20 dernières années ?

04/05/2022 17:47 - Dépêche n° 672078

Alors que la réforme des bourses sur critères sociaux fait partie des dossiers sur la table du futur gouvernement, AEF info fait le point sur 20 ans d’aides financières aux étudiants. Les sommes allouées ont augmenté sans être indexées sur l’inflation, alternant perte et gain de pouvoir d’achat. L’écart entre le montant annuel de bourse le plus bas et le plus haut s’est amplifié, passant d’un facteur 3 à un facteur 6 avec la création de nouveaux échelons. Par ailleurs, la part de boursiers du supérieur a augmenté de 10 points sur la période, pour atteindre 37 % des étudiants en 2021.

Lire la suiteLire la suite

Accès libre Agenda de Frédérique Vidal : avec quels établissements d’ESR s’entretient publiquement le plus la ministre ? (1/4)

07/02/2022 17:10 - Dépêche n° 666205

Avec qui Frédérique Vidal s’est-elle entretenue au cours du quinquennat Macron ? AEF info a analysé l’agenda en open data de la ministre de l’ESRI en se focalisant sur les seuls "entretiens", c’est-à-dire "en général une rencontre bilatérale", selon le ministère, qui choisit de ne rendre publiques que les rencontres sur lesquelles il souhaite communiquer. Première d’une série, cette dépêche se penche sur les entretiens avec les chefs d’établissements d’ESR. Il en ressort un équilibre entre présidents d’université - avec une prédominance des Franciliennes -, et PDG d’organismes de recherche.

Lire la suiteLire la suite

Accès libre Titulaires, contractuels et vacataires : quelle évolution des effectifs enseignants dans les universités de 2012 à 2019 ?

03/01/2022 18:06 - Dépêche n° 664481

Comment endiguer la dégradation du taux d’encadrement des étudiants par les titulaires, dans les universités ? Alors que les postes publiés ne sont pas tous pourvus et que leur publication est parfois temporisée pour faire des économies, de quel levier disposent les établissements ? Ils ne font pas plus appel aux contractuels, multipliant les vacataires et le volume d’heures complémentaires pour faire face à une démographie étudiante dynamique. Au fil de l’automne 2021, nous vous avons proposé une série de dépêches sur cet enjeu d’actualité. Cet épisode en rassemble l’essentiel.

Lire la suiteLire la suite

Accès libre En 2020, deux tiers des recrues des IUT avaient un bac général, principalement de série S

08/09/2021 17:02 - Dépêche n° 657636

Le MESRI veut renforcer la part des bacheliers technologiques dans les inscrits en IUT, qui recrutaient encore deux tiers de bacheliers généraux à la rentrée 2020. Le poids des bacheliers généraux s’échelonne de 53,5 % en "carrières sociales" ou en "réseaux et télécommunications", à 84,6 % en "mesures physiques". Dans cette spécialité, les entrants en 1re année ont presque tous un bac S. La domination des profils scientifiques s’observe surtout dans les spécialités du secteur de la production. Les lauréats de la série ES s’orientent plus souvent vers GEA ou les carrières juridiques.

Lire la suiteLire la suite

Cécilia Pandolfi, correspondante d’AEF info en Rhône-Alpes Auvergne, est décédée

15/06/2021 18:26 - Dépêche n° 654013

C’est avec une immense tristesse et un effet de sidération que nous avons appris le décès de Cécilia Pandolfi aujourd’hui, 15 juin 2021. Cécilia, qui aurait eu 40 ans cet été, était correspondante d’AEF info pour l’éducation, l’enseignement supérieur et la recherche en Rhône-Alpes Auvergne depuis 13 ans. Solide et pleine d’énergie pendant toutes ces années, elle a toujours fait preuve de rigueur journalistique et de ténacité. Tous les acteurs de sa région reconnaissaient son professionnalisme, son expertise et sa connaissance des enjeux.

Lire la suiteLire la suite

Accès libre Jean Moulin, Voltaire, Simone Weil, République… Ce que révèlent les noms des 77 promotions de l’ENA

19/05/2021 16:28 - Dépêche n° 651942

Depuis sa création en 1945, l’ENA a connu 77 cohortes de diplômés qui ont voté pour un nom de promotion. Dans ces choix, tout comme dans les rangs de l’école qui doit se transformer en INSP début 2022, les femmes sont minoritaires. On en compte seulement 6, dont la première fut la philosophe Simone Weil (1972-1974). Les hommes politiques et de lettres dominent le paysage, également marqué par 14 noms de collectifs ou de valeurs, tels la devise Liberté-égalité-fraternité (1987-1989). Quant au tropisme tricolore, il s’estompe au fil du temps : 53 des 63 personnes choisies sont françaises.

Lire la suiteLire la suite

Accès libre Frédérique Vidal dans les médias en 2020 : où s’est-elle exprimée et sur quels sujets ?

10/05/2021 18:41 - Dépêche n° 651536

Sur l’année 2020, le nombre d’apparitions médiatiques de Frédérique Vidal a culminé en mars, avec 12 interventions, surtout à la radio et à la télévision. L’écrit a été privilégié pour évoquer des sujets plus techniques comme la LPR en juillet et à la rentrée. C’est à Europe 1, France Info et BFMTV que la ministre de l’ESRI a le plus souvent pris la parole. Sur le plan de la communication, elle a "subi" l’actualité marquée par la crise du coronavirus, son impact sur l’organisation universitaire et la recherche de vaccins, selon Manuel Canévet, fondateur de l’agence Canévet et Associés.

Lire la suiteLire la suite

Accès libre Universités : 43 % des vice-présidents sont des femmes, rarement en charge du numérique et de la santé

06/05/2021 18:40 - Dépêche n° 651618

Depuis le 1er janvier 2020, plus des deux tiers des universités ont renouvelé leurs équipes présidentielles. AEF info s’intéresse ainsi à la place qu’y occupent les femmes. Où sont-elles le plus présentes ? Quelles sont leurs disciplines ? De quelles questions sont-elles chargées ? En une mandature, leur part a augmenté de 7 points, sans pour autant atteindre la parité (43 %). Tandis que Nanterre compte l’équipe de VP la plus féminisée, celle de Besançon reste très masculine. Par ailleurs, un VP numérique sur cinq est une femme, contre deux VP vie universitaire sur trois.

Lire la suiteLire la suite

Accès libre Repas à 1€ au restau U, aides financières d'urgence : combien d'étudiants sont concernés depuis septembre 2020 ?

19/04/2021 17:59 - Dépêche n° 650520

Depuis la rentrée, plusieurs mesures sociales tentent de maintenir les étudiants à flot malgré la crise sanitaire, telles que les repas de restau U à 1 €, ou la multiplication d’aides financières d’urgence accordées par les services sociaux des Crous en cas de graves difficultés momentanées. Les données Cnous-Drees donnent un aperçu actualisé de la pauvreté étudiante, et de la réponse des politiques publiques pour y faire face. Retrouvez les chiffres sur 6 mois par région et par mois, mais aussi l’éclairage de Dominique Marchand, présidente du Cnous, sur la réorganisation qu’implique la crise.

Lire la suiteLire la suite

Accès libre Big Blue Button, Zoom, Teams : comment 5 universités se sont adaptées à l’afflux du distanciel. Recul sur 180 jours

12/04/2021 19:41 - Dépêche n° 649929

Depuis 6 mois, quelque 2 millions d’étudiants suivent leurs cours en ligne, traversant reconfinement, "desserrement" de Noël ou couvre-feu. D’après les données confiées par 5 universités, AEF info retrace les stratégies "distancielles" adoptées par leurs VP numériques et DSI durant ces périodes. Alors que l’afflux du distanciel s’est maintenu début 2021, Aix-Marseille, Sorbonne Paris-Nord, Lille, Strasbourg et Nantes se sont appuyées sur différents outils. Désormais rassérénées sur leurs choix respectifs, elles s’attellent aux modalités d’examen et de travaux pratiques ou dirigés.

Lire la suiteLire la suite

Accès libre Quel est le top 10 des rémunérations dans les établissements d'ESR entre 2016 et 2018 ?

09/04/2021 18:46 - Dépêche n° 649982

Une majorité d’établissements d’ESR a communiqué des informations sur leurs 10 plus hautes rémunérations de 2016 à 2018, comme les y oblige la loi. Si le détail des postes concernés n'est pas disponible, la moyenne annuelle est de 117 k€ euros bruts dans les organismes de recherche, contre 92 k€ dans les universités, et 88 k€ dans les écoles d’ingénieurs. Mais d’une université à l’autre, des disparités importantes existent. Les montants vont ainsi de 68 k€ pour l’INU Champollion à 111 k€ pour Paris-Diderot. Crous, ENS, IEP, écoles d’art : retrouvez le détail par an et par établissement.

Lire la suiteLire la suite

Accès libre IGÉSR : un rapport sur 5 a été rendu public en 2019-2020 sur l'enseignement supérieur et la recherche

26/03/2021 12:00 - Dépêche n° 649023

Les inspecteurs de l’IGÉSR ont produit 162 rapports en 2019-2020, dont 59 soit un tiers concernent pour tout ou partie l’ESR. Parmi ces derniers, seuls 12 documents, c'est-à-dire 1 sur 5, ont été rendus publics. Sept, parmi les non publiés, concernaient des dysfonctionnements ayant vocation à rester confidentiels. D'autres constituaient des points d’étape, une quinzaine portait sur des situations ciblées sur un établissement ou un site, tandis que 12 avaient une portée nationale et auraient pu, a priori, être mis en ligne. Caroline Pascal, cheffe de l’IGESR, revient sur ces cas de figure.

Lire la suiteLire la suite

Accès libre Bien-être au travail : 68 % personnels estiment avoir été accompagnés pendant la crise sanitaire (baromètre AEF-FNCAS)

19/03/2021 09:15 - Dépêche n° 648544

68 % des personnels, parmi les quelque 3 000 personnels et étudiants ayant répondu au questionnaire du baromètre "Bien-être au travail" réalisé par AEF info et la FNCAS, estiment que leur établissement les a accompagnés pendant la crise sanitaire. Plus sévères, seuls 42 % des étudiants jugent que leurs encadrants ont bénéficié d’un tel soutien, s’estimant d’ailleurs mieux accompagnés qu’eux. Autre phénomène observé : les Biatss estiment leurs conditions de travail plus favorablement que les académiques. Retrouvez le détail des réponses aux 13 questions posées.

Lire la suiteLire la suite

Accès libre LAS : psychologie et Staps ont recruté des bacheliers au niveau bien meilleur qu'en L1 classique, contrairement au droit

17/03/2021 16:23 - Dépêche n° 647933

Le niveau des étudiants, mesuré en part de bacheliers avec mentions B ou TB, varie d’une LAS à l’autre (lire sur AEF info). Diffère-t-il des L1 classiques correspondantes ? Selon notre analyse, l’option santé fait grimper le taux en Staps (+29 points), où l’afflux de candidats crée un système sélectif de fait. Mais elle le fait baisser en droit (-8). Contactés par AEF info, les doyens de ces deux disciplines livrent leur sentiment sur ces écarts et s’interrogent sur le classement commun des dossiers, traités par le même algorithme, que les candidats aient opté pour une L1 classique ou une LAS.

Lire la suiteLire la suite

Accès libre Présidents d'université : de quel soutien disposent-ils parmi les enseignants-chercheurs de leur CA ?

08/02/2021 18:13 - Dépêche n° 644958

Devenir président d’université sans voir sa liste en tête des collèges A (PU) et B (MCF), lors des élections renouvelant le CA ? On peut. Manquer de cette assise et devoir s’appuyer sur les Biatss, étudiants et personnalités extérieures membres du CA, n’augure toutefois pas d’une gouvernance facile de l’établissement. Dans les 51 universités de notre panel, un seul candidat l’a emporté sans être en tête des collèges A et B. Il s’agit de Jean-Marc Broto, à Toulouse-III. Une exception qui confirme la règle. Voici le détail du socle électoral des présidents, par collège et par université.

Lire la suiteLire la suite

Accès libre Âge moyen, proportion de femmes, statut, disciplines : AEF info passe au crible le profil des 71 présidents d’université

29/01/2021 08:00 - Dépêche n° 642469

Alors que la vague des élections universitaires 2020 touche à sa fin, AEF info publie le trombinoscope des 71 présidentes et présidents d’université qui ont été renouvelés, pour plus de la moitié, en un an. Au 28 janvier 2021, on compte ainsi 14 femmes (20 %), une proportion en légère hausse par rapport à 2016. La moyenne d’âge de cette "promotion" s’établit à 55 ans, un quart ayant plus de 60 ans. Issus en majorité des "sciences dures", les présidents sont pour 80 % d’entre eux professeurs, huit sont maîtres de conférences et un est Prag.

Lire la suiteLire la suite

Accès libre Nouveau bac : la spécialité mathématiques abandonnée par près de 40 % des élèves entre la première et la terminale

20/01/2021 17:44 - Dépêche n° 643465

Lorsque les élèves de la première promotion du nouveau bac ont dû abandonner l’une de leurs trois spécialités de première au profit des deux autres, en terminale, laquelle ont-ils abandonnée ? Le plus souvent, des sciences dures, et notamment les mathématiques qui perdent près de 40 % de leurs effectifs, contre 28 % et 37 % pour la physique-chimie et la SVT. Tout le contraire des SES qui ne perdent que 16 % des effectifs entre la première et la terminale, et qui attirent de plus en plus les élèves de première. Retrouvez l’analyse d’Alain Joyeux de l’APHEC, et de Benoît Guyon de l’Apses.


Lire la suiteLire la suite

Accès libre Nouveau bac : quelle est la répartition filles/garçons dans les spécialités de terminale ?

07/01/2021 18:06 - Dépêche n° 642225

Qui, des filles ou des garçons, occupe le plus les bancs d’une spécialité donnée en terminale générale en 2020, soit la première promotion de la réforme ? Selon les données de la Depp, certaines matières scientifiques peuvent accueillir jusqu’à 87 % de garçons, quand des spécialités littéraires comptent 80 % de filles. Retrouvez le détail de leur choix, mais aussi une comparaison avec les anciennes séries du bac. Avec notamment l’éclairage de la sociologue spécialiste de l’éducation, Marie Duru-Bellat, et de l’artisan de la réforme Pierre Mathiot. À venir, un focus sur leurs profils sociaux.

Lire la suiteLire la suite

Accès libre Big Blue Button, Zoom, Teams : comment 5 universités ont affronté la montée en charge du distanciel. Recul sur 90 jours

21/12/2020 17:00 - Dépêche n° 642091

Depuis 3 mois, quelque 2 millions d’étudiants ont suivi leurs cours en ligne. D’après les données confiées par 5 universités,  AEF info retrace les périodes de rentrée, demi-jauge et reconfinement. Face à la montée en charge, qui a pu aller jusqu'à un facteur 19, les établissements à Aix-Marseille, Sorbonne Paris Nord, Lille, Strasbourg et Nantes se sont appuyés sur différents outils, lesquels posent tous des problèmes différents. Ergonomie, infrastructure d'hébergement, enjeu de souveraineté : voici les stratégies adoptées par les VP numériques et DSI des 5 universités.

Lire la suiteLire la suite

Accès libre L’endorecrutement est de 17 % pour les MCF et de 44 % pour les professeurs en 2019. Le détail par section CNU

03/12/2020 19:28 - Dépêche n° 641081

Alors que la LPR ouvre la possibilité de recruter hors qualification par le CNU, certains craignent que cela se traduise par une augmentation du localisme. Quelle est la réalité de ce phénomène aujourd'hui ? Selon les données DGRH, 17 % des maîtres de conférences et 44 % des professeurs d’université ont été endorecrutés en 2019 et ces données "n’ont que peu évolué depuis 2000". Le localisme est à l’œuvre de manière très variable d’un groupe CNU à l’autre, où le taux d’endorecrutement va de 5 % à 32 % pour les MCF et de 15 % à 79 % pour les PR. Voici le détail par corps et section CNU.

Lire la suiteLire la suite

Accès libre Promotions des enseignants-chercheurs : 6 universités ont attribué à peine 50 % de leur quota local en 2019

12/11/2020 18:57 - Dépêche n° 637443

En 2019, selon le bilan de la DGRH, 6 universités sur 67 ont attribué à peine 50 % de leur quota de promotions à leurs enseignants-chercheurs : une situation dénoncée par le Snesup-FSU qui publie un "classement des établissements qui entravent" l’avancement. Sont notamment pointés du doigt Rennes-I et Nanterre. Retrouvez les chiffres par université, mais aussi l’éclairage de Bruno Bureau, VP RH de Rennes-I sur les "deux périodes de déficit budgétaire", et de Philippe Gervais-Lambony, président de Nanterre, dont l’établissement calcule chaque année un "nombre maximal de promotions soutenables".

Lire la suiteLire la suite

Accès libre Énarques, académiques, membres des corps d’État… Quel est le profil des cadres supérieurs de la Dgesip et de la DGRI ?

19/10/2020 17:31 - Dépêche n° 637440

Parmi les 79 hauts cadres de l’administration centrale du MESRI, 68 % ont un profil administratif ou technique, 23 % sont des académiques, c’est-à-dire des enseignants-chercheurs ou des chercheurs mis à la disposition du ministère, et 9 % des ingénieurs. Les profils administratifs occupent majoritairement les échelons intermédiaires : ils sont le plus souvent à la tête des départements ou des sous-directions. Au contraire, les profils académiques occupent la majorité des postes aux plus hauts échelons hiérarchiques : 2 parmi les 5 directeurs ou adjoints, et 4 parmi les 6 chefs de service.

Lire la suiteLire la suite

Accès libre ANR : quels sont les taux de succès des appels à projets entre 2005 et 2019 ?

05/10/2020 18:57 - Dépêche n° 636630

Alors que la LPR (loi de programmation de la recherche) doit permettre de muscler les moyens de l’ANR, afin d’augmenter les chances des chercheurs de voir leurs projets scientifiques financés, comment les taux de sélection ont-ils évolué chaque année ? Il apparaît qu’entre 2005 et 2018, ce taux de succès est passé de 25,7 % à 16,2 %, tandis que l’enveloppe globale allouée aux projets sélectionnés a baissé, en passant de 539,2 M€ à 518,1 M€ en 14 ans. Retrouvez le détail par volet de l’appel à projets générique, ainsi que par comité d’évaluation scientifique pour les années 2017 et 2018.

Lire la suiteLire la suite

Accès libre Parcoursup 2020 : à la fin de la phase principale, 10,7 % des candidats étaient sans proposition contre 7,4 % en 2019

11/09/2020 14:00 - Dépêche n° 635275

Au 17 juillet 2020, dernier jour de la phase principale de Parcoursup, 10,7 % des candidats demeuraient sans proposition d’admission dans l’enseignement supérieur. C’est 3 points de plus que l’année précédente. Toutefois, en valeur absolue, davantage de postulants se sont vus proposer une place via la plateforme en 2020 qu’en 2019 avec 729 120 contre 677 953 appelés. Deux phénomènes qui reflètent l’arrivée sur Parcoursup de plus de 68 000 candidats supplémentaires, sans même que joue l’afflux de "bacheliers covid", puisque l’essentiel ici s’est joué avant les résultats du bac, le 7 juillet.

Lire la suiteLire la suite

Accès libre Parmi les docteurs en emploi 3 ans après la thèse, combien ont trouvé un contrat durable et dans quel secteur ?

27/07/2020 17:02 - Dépêche n° 632453

Si en moyenne 9 docteurs sur 10 ont un emploi 3 ans après leur thèse, et qu'il s’agit pour plus de 80 % d’emplois cadres et à temps plein, les postdocs restent prégnants : les emplois stables ne représentent que 63,7 % des contrats en sciences dures, contre 72,6 % en SHS. Reste qu'en SHS, ces CDI sont pour bonne part des postes d'enseignants du secondaire, relève Thomas Coudreau, président du RNCD. Quant au secteur d’embauche, 35% exercent dans le privé et plus précisément 19% en R&D, tandis que 47,3 % accomplissent leur métier dans le milieu académique. Retrouvez le détail par établissement.

Lire la suiteLire la suite

Accès libre Enseignants-chercheurs : quand elles postulent, les femmes promouvables bénéficient plus souvent d'un avancement

20/05/2020 14:30 - Dépêche n° 627884

Un tiers des enseignantes-chercheuses éligibles à une promotion se sont portées candidates pour l’obtenir, lors de la campagne d’avancement 2019, selon une note DGRH parue en mars 2020. Soit autant que les hommes. Mais une fois candidates, elles sont 53,7 % à être promues, contre seulement 43,9 % de leurs homologues masculins. Dans certaines sections CNU, l’audace "paie" pour les femmes, notamment en littératures comparées. Retrouvez les taux de participation et de succès selon le grade et la discipline, ainsi que l’analyse de l’AFDESRI, et de la présidente de la CP-CNU.

Lire la suiteLire la suite

Accès libre Comment ont évolué les effectifs étudiants à l’université entre 2012 et 2018 ?

07/05/2020 07:00 - Dépêche n° 626814

À quel rythme s’est accru le nombre d’étudiants inscrits à l’université ? Est-il vrai que chaque année, l’équivalent d’une université supplémentaire arrive dans les amphis ? Selon le jeu de données du Mesri, qui livre le décompte des effectifs de 2012 à 2018, le taux de croissance des effectifs étudiants est de 6 % en moyenne sur les 7 ans, soit l'équivalent de 2 universités de Bordeaux en plus. Mais la situation varie d’un établissement à l’autre. Tandis que Lorraine et Grenoble se sont développées à un rythme soutenu de 12,5 %, Sorbonne U ou Nanterre ont légèrement diminué en taille.

Lire la suiteLire la suite

Accès libre Fonds de roulement : le détail de l’évolution 2014-2018 dans 63 universités

17/02/2020 17:19 - Dépêche n° 622040

Entre 2014 et 2018, le fonds de roulement, c’est-à-dire l’épargne accumulée par les établissements pour répondre à leurs besoins d’investissements et de trésorerie, a augmenté dans une quarantaine d’universités sur 63 analysées, soit les deux tiers d’entre elles. Il a stagné ou diminué pour un tiers d’entre elles. Par ailleurs, le niveau moyen sur les 5 ans de ce "stock" épargné diffère d’un établissement à l’autre : il dépasse 100 jours de dépenses décaissables de fonctionnement dans 5 universités, contre 55 jours en moyenne pour les 63. Il est inférieur à 15 jours dans 2 universités.

Lire la suiteLire la suite

Accès libre CPGE : pourquoi la part des bacheliers mention TB diminue de 48 % à 43 % parmi les admis via Parcoursup, de 2018 à 2019

31/01/2020 14:42 - Dépêche n° 620803

Les CPGE ont admis moins de néobacheliers avec mention TB en 2019 qu'en 2018 via Parcoursup en valeur absolue, et la part de ces très bons élèves a également baissé, de 48 % à 43 %. Les trois filières (scientifique, littéraire et économique) sont concernées par ce phénomène qui touche 2 lycées sur 3. Cette baisse existe dans l’ensemble du supérieur, elle est liée à la baisse du vivier : il y a eu moins de mentions TB en 2019. Mais elle est accentuée en classes prépas. Le président de l’APHEC et celui de l’UPS avancent des hypothèses d’explication. Retrouvez l’état des lieux, lycée par lycée.

Lire la suiteLire la suite

Accès libre Présidence d’université : quand elles sont candidates, les femmes arrivent à se faire élire dans les deux tiers des cas

16/01/2020 08:00 - Dépêche n° 619074

Seulement 14,7 % des 68 présidents d’université sont aujourd’hui des présidentes. Autocensure, déficit de candidatures féminines du fait d’un vivier lui-même très masculin : autant de facteurs qui expliquent cette faible représentation. Toutefois, parmi les 15 établissements où une femme s’est présentée, 10 ont élu une femme. AEF info s’est entretenue avec les présidentes des universités Toulouse-I et Toulouse-II, ainsi qu’avec la présidente de l’AFDESRI, qui organise ce 17 janvier un séminaire sur le thème "Femmes de l’ESRI – Ni candidates, ni élues ?", et la présidente du réseau Jurisup.

Lire la suiteLire la suite

Accès libre 10 tendances pour 2020 : le programme des "Rencontres de l’ESRI", les 26 et 27 novembre au Campus Condorcet

31/10/2019 17:57 - Dépêche n° 614897

Le 26 novembre après-midi et le 27 novembre prochains, AEF info dévoilera la 2e édition de son Cahier de tendances à l’occasion des "Rencontres de l’ESRI", organisées en partenariat avec le Campus Condorcet. La rédaction invite ses abonnés à approfondir ensemble 10 tendances qui devraient marquer l’actualité du secteur dans les mois et années à venir. La première demi-journée du 26 mettra l’accent sur le patrimoine immobilier et le développement durable, avec une visite du tout nouveau Campus Condorcet dédié aux SHS. La journée du 27 démarrera par un exercice de prospective multi thématique, en compagnie de trois personnalités ayant une grande expérience internationale, et se terminera par une plénière d’actualité sur la LPPR (loi de programmation pluriannuelle de la recherche). Voici le programme détaillé de ces deux journées et les intervenants.

Lire la suiteLire la suite

Accès libre Rencontres de l’ESRI 2019 : rendez-vous les 26 et 27 novembre sur le Campus Condorcet pour découvrir les Tendances 2020

27/09/2019 08:00 - Dépêche n° 613337

Les 26 et 27 novembre prochains, AEF info organise "Les Rencontres de l’ESRI" en partenariat avec Campus Condorcet et dévoilera la deuxième édition de ses Cahiers de tendances. La rédaction invite ainsi ses abonnés et leurs partenaires à approfondir ensemble 10 tendances qui devraient marquer 2020 en matière de recherche, d’innovation, de relations internationales, de formation, de management et de pilotage des établissements.

Lire la suiteLire la suite

Accès libre 10 ans de Cneser disciplinaire : AEF info ouvre sa base de données des 833 décisions rendues entre 2008 et 2019

26/09/2019 17:31 - Dépêche n° 613181

Dans le cadre de notre enquête sur les décisions du Cneser disciplinaire, AEF info met à disposition de ses abonnés la base de données compilant 10 ans de décisions de la juridiction nationale d’appel pour les personnels enseignants (enseignants-chercheurs, Prag…) et les étudiants des établissements d’enseignement supérieur poursuivis pour des faits passibles de sanctions disciplinaires. Cette base de 833 décisions a été constituée à partir des comptes rendus des décisions du Cneser disciplinaire publiés au Bulletin officiel du MESRI, entre le 1er janvier 2008 et le 1er juillet 2019.

Lire la suiteLire la suite

Accès libre Dix ans de Cneser disciplinaire : plus d’une décision sur deux a été cassée par le Conseil d’État

25/09/2019 16:58 - Dépêche n° 613101

Une cinquantaine d’affaires jugées par le Cneser disciplinaire ont été portées devant le Conseil d’État en dix ans : dans 56 % des cas, la décision du Cneser disciplinaire a été cassée. Il s’agit la plupart du temps d’erreurs juridiques de forme : la décision n’était, aux yeux des juges administratifs, pas suffisamment motivée en droit ; ou la formation d’instruction était irrégulière ; ou encore la sanction prononcée en appel alourdissait celle de 1re instance, ce qui est illégal lorsque l’autorité académique n’a pas fait un appel incident. Une poignée de cas ont été retoqués sur le fond.

Lire la suiteLire la suite

Découvrez notre service d’information

AEF info est un media professionnel de référence qui comprend cinq rédactions spécialisées couvrant 18 thématiques. C’est un outil de travail numérique, qui délivre une information stratégique en temps réel produite par nos journalistes spécialisés.

Notre valeur ajoutée réside dans la qualité de nos informations précises, vérifiées et réactives.


80

journalistes spécialisés permanents

20 000

lecteurs

2 000

organisations abonnées

25 000

dépêches par an

97 %

d’abonnements reconduits par an