Dépêche n°683011

3 min de lecture

Par Sylvain Marcelli

Publiée le 01/12/2022 à 11h48

Somme : un collège ajoute une heure par jour aux élèves de 5e pour améliorer leurs méthodes de travail

Le collège Jean Moulin d’Albert (Somme) expérimente depuis septembre 2022 un dispositif destiné à "consolider les compétences des élèves" et à "renforcer leur autonomie". Les élèves de cinquième se retrouvent une heure par jour dans la "salle TEC" ("Travail en classe"), un espace spécialement aménagé avec du mobilier flexible. Ils sont accompagnés par deux adultes, un enseignant et un service civique. "Nous allons mesurer tout au long de l’année les effets de cette expérimentation sur les compétences des élèves", indique Cyril Douay, principal du collège, joint par AEF info mi-novembre 2022.

Cette dépêche est réservée à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
À lire aussi
Lire la suite

Lire la suite

Lire la suite

À découvrir
Lire la suite

L’institut de l’économie pour le climat appelle les collectivités à dédier des agents à leur stratégie d’adaptation

Les employeurs territoriaux doivent "dédier du temps et des moyens humains pour mobiliser, animer et piloter les stratégies locales d’adaptation", affirme l’I4CE (institut de l’économie pour le climat), dans une note sur les politiques d’adaptation, publiée fin janvier 2023. "La prise en compte effective de l’évolution du climat demande avant tout du temps" et de "l’expertise". "Il est donc indispensable que ces missions puissent être confiées à des agents dont c’est l’attribution principale", insiste l’association présidée par l’économiste Jean Pisani-Ferry. "Ils doivent pouvoir compter sur le soutien de l’ensemble des services concernés, pour qui l’adaptation doit devenir un objectif explicitement inscrit sur les fiches de poste de leurs agents." Il s’agit de "réduire les vulnérabilités du territoire en amont" pour répondre aux futurs chocs climatiques.

Lire la suite

Lire la suite