Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Revenir en haut de la page

Sylvie Retailleau au CTMESR : "Je viendrai vous expliquer les arbitrages et les choix qui sont faits"

La ministre de l’ESR, Sylvie Retailleau a rappelé sa feuille de route et son attachement au dialogue social au cours d’un échange de 2h30 avec le CTMESR, ce 8 septembre 2022. Elle s’engage à revenir régulièrement devant l’instance pour expliquer ses décisions : "J’arriverai peut-être à vous convaincre parfois et vous arriverez parfois aussi à faire bouger les lignes". Elle annonce la publication en novembre du décret sur la fusion des deux premiers grades des ingénieurs de recherche. Et, d’après les syndicats, le MESR cherche "des modes de compensation" de la hausse du coût de l’énergie.

   Merci de découvrir AEF info !

Cette dépêche est en accès libre.

Retrouvez tous nos contenus sur la même thématique.

Tester AEF info pendant 1 mois
Test gratuit et sans engagement
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Enseignement / Recherche
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

La ministre de l'Enseignement supérieur et la Recherche, Sylvie Retailleau, pendant le premier Cneser de son mandat, le 14 juin 2022. Droits réservés - DR - Compte Twitter de Sylvie Retailleau

Ce 8 septembre 2022, le CTMESR s’est réuni avec pour unique point à l’ordre du jour un échange avec Sylvie Retailleau. Cette dernière a insisté sur la méthode qu’elle comptait employer et s’est engagée à inclure le comité technique avant les prises de décision.

"Je viendrai vous expliquer les arbitrages – ou mon cabinet selon les sujets –, les choix qui seront les miens, ou qui seront les nôtres, parfois. J’arriverai peut-être à vous convaincre parfois et vous arriverez parfois aussi à faire bouger les lignes. C’est sur ce dialogue que je suis prête à travailler avec vous, pour l’intérêt général", s’engage-t-elle. Elle souhaite aussi "réunir d’ici la fin de l’année 2022 le comité de suivi du protocole d’accord [signé dans le cadre de la LPR] avec l’ensemble des organisations".

une volonté de dialogue

Une volonté de dialogue qui, jusqu’ici, fait l’unanimité chez les organisations syndicales contactées par AEF info. "C’est nouveau d’avoir un ministre qui vient s’exprimer rapidement après sa nomination devant le CT pendant 2h30. Nous l’avons sentie très volontaire sur le dialogue social", rapporte Alain Halère, secrétaire général du SNPTES. "Une ministre de l’ESR qui passe deux heures et demie en comité technique, c’est quand même à noter", reconnaît Anne Roger, secrétaire générale du Snesup-FSU.

Sa venue est aussi perçue comme "un bon signe de volonté de dialogue social", par Jean-Pascal Simon, co-secrétaire général de Sup’Recherche-Unsa. "Sur la forme, nous avons eu des réponses à toutes nos questions, donc le dialogue est là. Mais le dialogue, ça ne suffit pas. Il faut des actes, et pour le moment, ils vont dans la mauvaise direction", déclare Vincent Martin de la Ferc-CGT.

Avant de répondre aux interventions des représentants syndicaux, Sylvie Retailleau a rappelé quelle était sa feuille de route, signée aujourd’hui même par la Première ministre.

mettre fin aux différences de rémunérations des doctorants dès 2023

Si la ministre n’a dépeint qu’à grands traits la politique qu’elle compte mener, elle fait toutefois deux annonces.

  • L’une porte sur les doctorants, pour lesquels elle veut "mettre fin des 2023 aux différences de rémunérations", ce qui nécessite des "sommes importantes" (lire sur le fil Recherche et innovation).
  • L’autre concerne les ingénieurs de recherche : le décret sur la fusion des deux premiers grades sera publié en novembre.

Pour la "simplification" de la LPR qu’elle a déjà annoncée, Sylvie Retailleau déclare vouloir "prendre rapidement des mesures concrètes".

Les réponses de Sylvie Retailleau aux syndicats

Coût de l’énergie. Pour faire face à la hausse du coût de l’énergie dans les établissements, Sylvie Retailleau "a laissé entendre que des arbitrages étaient en cours", "ils cherchent des modes de compensation", relate Christophe Bonnet, secrétaire national du Sgen-CFDT. D’après la Ferc-CGT, la ministre a indiqué que ses services travaillaient "à faire en sorte que les établissements n’aient pas à choisir entre recruter et se chauffer". Le Snesup-FSU s’inquiète aussi des premiers arbitrages sur le PLF : "les 1,5 milliard annoncés sont très loin du compte (lire sur AEF info). Ils ne couvrent même pas l’inflation […] puisque sur 30 milliards de budget cela correspondrait à 2,1 milliards pour maintenir l’activité juste au niveau de celui de l’année dernière !".

Recrutements. Interpellée sur le besoin de création de postes, "la ministre nous a dit qu’elle n’avait pas de réponse toute faite à nous apporter, mais qu’elle comprenait la problématique", rapporte Christophe Bonnet. Elle a également souligné qu’une baisse de la démographie étudiante était à venir, sans toutefois dire qu’il n’était pas nécessaire de créer des postes pour autant, indiquent plusieurs organisations.

LPR. "Avant de modifier les textes, il faut voir ce qui a fonctionné ou pas. Il ne faudrait pas dénaturer les objectifs de la LPR", prévient Jean-Pascal Simon (Sup’Recherche Unsa). La ministre a assuré qu’un bilan serait présenté au Parlement au printemps.

Autonomie. Sur le sujet de l’autonomie, et en particulier sur une éventuelle déconcentration de la gestion des ressources humaines des Biatss, il n’y a pas "de projet caché sur ce point", affirme Sylvie Retailleau, en réponse au SNPTES. "Une déconcentration de la gestion des RH des Biatss nous inquiéterait. Ce ne serait pas possible sans un renforcement du dialogue social dans les établissements", explique Alain Halère.

à lire aussi
Fermer
Bonjour

Vous souhaitez contacter

Alice Bouviala, journaliste