Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Revenir en haut de la page

Élisabeth Borne : "L’université française sera au cœur" de l’action gouvernementale (discours de politique générale)

"L’université sera au cœur" de l’action gouvernementale, déclare la Première ministre, Élisabeth Borne, dans son discours de politique générale à l’Assemblée nationale, le 6 juillet 2022. Elle promet ainsi d’améliorer "les conditions de vie et d’études de nos jeunes", de renforcer "l’égalité d’accès et de réussite en particulier dans le premier cycle universitaire" et de simplifier le système de bourses. En outre, des mesures en faveur du pouvoir d’achat des étudiants (APL, revalorisation des bourses) seront présentées au conseil des ministres prévu le 7 juillet, confirme-t-elle.

   Merci de découvrir AEF info !

Cette dépêche est en accès libre.

Retrouvez tous nos contenus sur la même thématique.

Tester AEF info pendant 1 mois
Test gratuit et sans engagement
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Enseignement / Recherche
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

La Première ministre, Élisabeth Borne, lors de sa déclaration de politique générale à l'Assemblée, mercredi 6 juillet 2022. Capture d''écran / Assemblée nationale

Dans son discours de politique générale, prononcé le 6 juillet devant les députés, Élisabeth Borne dévoile notamment les ambitions du gouvernement pour l’enseignement supérieur et la recherche. "Nous avons une volonté commune de bâtir une République de l’égalité des chances" et "une volonté de briser les inégalités de destin". En conséquence, il faut "agir en priorité pour l’école et la jeunesse, c’est un chantier essentiel", insiste-t-elle.

Donner "les moyens de ses ambitions" à l’ESR

Elle estime ainsi que l’avenir de la jeunesse passe "un enseignement supérieur et une recherche avec les moyens de ses ambitions". "L’université française est une chance précieuse, elle forme et aiguise les esprits, elle assure la transmission et le progrès des savoirs, l’université sera donc au cœur de l’action de notre gouvernement. Nous améliorerons les conditions de vie et d’études de nos jeunes, et nous renforcerons l’égalité d’accès et de réussite en particulier dans le premier cycle universitaire et simplifierons le système de bourses étudiantes", déclare la Première ministre.

Sur le volet du pouvoir d’achat, elle confirme une revalorisation des bourses sur critères sociaux et des APL. Ces mesures d’urgence en faveur des jeunes seront présentées le 7 juillet en conseil des ministres, au travers d’un projet de loi dédié et d’un PLFR pour 2022, précise-t-elle.

"Investir dans les sites universitaires" et les carrières

Outre les 50 Md€ de France 2030 dédiés à l’innovation, la recherche et la réindustrialisation, Élisabeth Borne promet, "plus largement", "d’investir dans [les] sites universitaires et [les] organismes de recherche" et de continuer "à revaloriser et simplifier le métier de chercheur".

"La recherche, quel qu’en soit le domaine, inspire et fait la force de notre pays. Je veux rendre hommage à l’excellence de nos universités et laboratoires", poursuit la Première ministre, félicitant au passage, au nom du gouvernement, le mathématicien Hugo Duminil-Copin, lauréat de la médaille Fields (lire sur AEF info).

former un million de jeunes dans les métiers d’avenir

Par ailleurs, sur le volet de la formation, plusieurs ambitions se dessinent. La cheffe du gouvernement espère, grâce au plein emploi, faire découvrir les métiers aux plus jeunes "dès l’enseignement secondaire". "Avec les régions, nous ferons en sorte que chaque élève puisse découvrir et connaître les métiers, ceux de l’artisanat, de l’industrie, du tourisme, les métiers d’art", précise la Première ministre. "Nous élargirons aux lycées professionnels le succès de l’apprentissage", indique-t-elle.

"Ce défi ne s’arrête pas à la fin du lycée, nous devrons dans le supérieur permettre que les étudiants choisissent et se lancent dans une voie en fonction du métier qu’ils veulent exercer, et grâce à la formation tout au long de la vie, qu’ils puissent se sentir libre d’en changer et de saisir de nouvelles opportunités", insiste la locataire de Matignon. "Grâce à cela, ces prochaines années, nous pourrons former un million de jeunes dans les métiers d’avenir, dont la moitié dans le numérique", annonce-t-elle.

Une nouvelle méthode

 

Sur la méthode, la Première ministre souligne sa "volonté de rechercher le compromis et la majorité, texte par texte". "La confiance ne se décrète pas, elle se construira projet après projet", insiste-t-elle. La situation politique actuelle [sans majorité absolue et avec une forte abstention] invite à "des pratiques nouvelles, à un dialogue soutenu et à la recherche active de compromis".

Très concrètement, une main est tendue aux groupes parlementaires. "Je veux qu’ensemble, nous redonnions un sens et une vertu au mot 'compromis', depuis trop longtemps oublié dans notre vie politique. Le compromis, ce n’est pas se compromettre. C’est accepter, chacun, de faire un pas vers l’autre", déclare Élisabeth Borne, qui se dit prête avec son gouvernement à "entendre les propositions venues de chacun, à en débattre, et si nous en partageons les objectifs et les valeurs, à amender notre projet".

à lire aussi
Fermer
Bonjour

Vous souhaitez contacter

Caroline Laires Tavares, journaliste