Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Revenir en haut de la page

Philippe Raimbault va être nommé IGÉSR et Marc Renner administrateur provisoire de l'université fédérale de Toulouse

Philippe Raimbault va être nommé IGÉSR, apprend AEF info le 31 août 2022. Il a annoncé qu'il quittait la présidence de l'université fédérale de Toulouse qu'il occupe depuis 2016, à l'issue d'un vote en CA intervenu ce mercredi, actant sa transformation en Comue expérimentale au 1er janvier 2023. Ces derniers mois, avec Patrick Lévy, il a œuvré à la transformation institutionnelle du site et à la labellisation du projet Excellences Tiris. Marc Renner sera nommé administrateur provisoire de la Comue à partir du 15 septembre.

   Merci de découvrir AEF info !

Cette dépêche est en accès libre.

Retrouvez tous nos contenus sur la même thématique.

Tester AEF info pendant 1 mois
Test gratuit et sans engagement
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Enseignement / Recherche
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

Philippe Raimbault quitte la présidence de l'université de Toulouse et va être nommé inspecteur général. © Université de Toulouse

À quelques mois de sa transformation en Comue expérimentale dans le cadre du projet Excellences Tiris (lire sur AEF info), l’université fédérale de Toulouse va bientôt perdre son président, Philippe Raimbault, qui va être nommé IGÉSR par détachement, dans les prochains jours, d’après les informations recueillies par AEF info.

Né en octobre 1972, diplômé de Sciences Po Toulouse (1995), titulaire d’un doctorat de droit public de l’université Toulouse-I Capitole (2002) et de l’agrégation de droit public (2008), Philippe Raimbault commence sa carrière en 2003 comme maître de conférences en droit public à l’université Toulouse-I et à l’IEP de Toulouse. Il est ensuite nommé, en 2008, professeur à l’université de Limoges et revient, en 2009, à l’IEP de Toulouse comme professeur, spécialiste de droit administratif et de droit de l’éducation, et chercheur au Lassp (laboratoire des sciences sociales du politique).

De 2006 à 2008, il est chargé de mission "formation continue" à l’IEP de Toulouse, puis de 2009 à 2010, chargé de la rédaction du contrat quadriennal 2011-2014.

En 2010, il devient directeur de Sciences Po Toulouse pour un premier mandat (lire sur AEF info), puis est renouvelé dans ses fonctions en 2015 (lire sur AEF info).

Un an plus tard, en 2016, il est élu président de la Comue université fédérale de Toulouse, face à Joël Bertrand, à l’époque conseiller spécial du président du CNRS (lire sur AEF info). Quatre ans plus tard, en 2020, il est réélu pour un second mandat, après le retrait de la candidature de Michel Daydé, directeur de l’Irit (lire sur AEF info).

Par ailleurs, depuis décembre 2018, il préside de la commission juridique de la CPU, devenue France Universités qui, au passage, après la nomination de Sylvie Retailleau, ancienne présidente de la commission recherche, comme ministre, et de Pierre Mutzenhardt, ancien président de la commission des moyens, comme conseiller ministériel (lire sur AEF info), perd un 3e président de commission et membre du conseil d’administration.

Le point sur la situation à Toulouse

Ce départ intervient donc après des mois de discussions sur la structuration du site toulousain dans le cadre de la mission menée par Patrick Lévy, ancien président de l’université Grenoble-Alpes, pour le compte de la région Occitanie et Toulouse Métropole, afin d’aider le site à "co-construire de nouvelles perspectives collectives" (lire sur AEF info ici et ici).

Après l’arrêt définitif du projet d’idex toulousain en 2018 (lire sur AEF info), deux ans après que Philippe Raimbault a succédé à Marie-France Barthet à la présidence de la Comue, la structuration du site est remise sur la table avec l’ordonnance de 2018 sur la politique de site et particulièrement dans le cadre de l’appel à projets Excellences, lancé fin 2021.

Lorsqu’il est réélu à la présidence de l’université fédérale de Toulouse en 2020, Philippe Raimbault défend le projet d' "aller au bout de la démarche fédérale" et de faire évoluer le statut de la Comue en une Comue expérimentale (lire sur AEF info). Quelques jours plus tard, en janvier 2021, c’est le lancement de la mission Lévy. Les deux hommes vont alors œuvrer pour aboutir à cette transformation institutionnelle dont l’objectif est fixé au 1er janvier 2023.

Après plusieurs mois de négociations, les échanges sont perturbés par le projet d’évolution de l’université Toulouse-I Capitole en EPE, (lire sur AEF info ici et ici) mais aussi par les discussions menées dans le cadre d’une réponse au 2e AAP Excellences. À moins d’un mois de l’échéance de dépôt, l’université Toulouse-III Paul-Sabatier, TSE (composante de Toulouse-I) et l’Isae mettent sur la table un projet d’EPE au périmètre restreint, mieux à même, selon eux, de défendre l’excellence et l’attractivité internationale du site (lire sur AEF info). Celui-ci ne sera finalement pas retenu, les instances des établissements membres lui préférant le projet Tiris, élaboré dans le cadre de la "mission Lévy" (lire sur AEF info). Ce dernier est labellisé le 12 juillet dernier (lire sur AEF info).

Cet été et après plusieurs interventions du MESR pour faire converger les différents acteurs du site, la future université de Toulouse (UT) semble être sur les rails. Ses statuts, adoptés par le conseil d’administration de la Comue le 31 août 2022 (50 voix pour, 5 abstentions et deux contre), ont été votés à l’unanimité le 29 août par le CT et le CHSCT. Ils doivent désormais être adoptés, courant septembre, par les instances des établissements membres. Reste à savoir si les dissensions ne vont ressurgir pendant la période de transition qui s’ouvre. Dans l’attente de l’élection d’un nouveau président, c’est Marc Renner qui sera administrateur provisoire à partir du 15 septembre.

le parcours de MARC RENNER


La mission de Marc Renner à compter du 15 septembre sera d’assurer la continuité du fonctionnement de l’UFTMiP et l’installation des instances de la future UT.

Ingénieur diplômé de l’ex-Ensi-TM (École nationale supérieure des industries textiles de Mulhouse) et titulaire d’un doctorat de sciences physiques (1986), Marc Renner dirige l’Ensi-TM de 1995 à 2005, puis est professeur à l’Ensisa (École nationale supérieure d’ingénieurs Sud-Alsace, école interne de l’UHA), entre 2006 et 2009.

De 2009 à 2019, il dirige l’Insa Strasbourg et préside le réseau des grandes écoles Alsace Tech sur la période 2011-2015. Par ailleurs, il est élu président de la Cdefi en octobre 2017 (lire sur AEF info), jusqu’en 2019.

Il est nommé conseiller d’établissement à la Dgesip en février 2019.

Il a assuré l’administration provisoire de plusieurs établissements, dont la Comue université Bretagne Loire, de mars à décembre 2019 (lire sur AEF info), Centrale Nantes, de janvier à juillet 2020 (lire sur AEF info), et de l’université de Haute-Alsace, d’août 2020 à janvier 2021 (lire sur AEF info).

à lire aussi
Fermer
Bonjour

Vous souhaitez contacter

Gwénaëlle Conraux, journaliste