Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Revenir en haut de la page

Climat : les engagements vers la neutralité carbone font toujours preuve d’un "manque alarmant" de crédibilité

Les engagements visant la neutralité carbone à horizon 2050 pris par les États, les entreprises, les régions et villes ne cessent d’augmenter, constatent ce 13 juin les organisations du consortium Net Zero Tracker dans leur rapport bilan de 2022. Désormais, les engagements nationaux couvrent 83 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre (contre 61 % fin 2020) et concernent 91 % du PIB mondial (contre 68 % fin 2020). Reste que la qualité des engagements n’est pas au rendez-vous, les membres du Net Zero Tracker dénonçant, comme les Nations unies, leur "manque alarmant" de crédibilité.

   Merci de découvrir AEF info !

Cette dépêche est en accès libre.

Retrouvez tous nos contenus sur la même thématique.

Tester AEF info pendant 1 mois
Test gratuit et sans engagement
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Développement durable
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

"Des lacunes importantes" en matière de crédibilité subsistent dans les objectifs nationaux, régionaux, municipaux et d'entreprise en faveur de la neutralité carbone, selon le Net Zero Tracker Unsplash - @heydedesign

Si la demande en faveur d’objectifs de neutralité carbone "crédibles et solides" est de plus en plus forte, les entreprises et les autorités locales ne sont pas encore "à la hauteur" : c’est ce qui ressort du bilan mondial des engagements en faveur de la neutralité carbone, réalisé par le consortium Net Zero Tracker, qui réunit le NewClimate Institute, le think tank britannique ECIU (Energy and Climate Intelligence Unit), Oxford Net Zero et le Data-Driven EnviroLab.

Le rapport — publié ce lundi et présenté depuis Bonn où se tiennent des négociations sur le climat jusqu’au 16 juin — met ainsi à jour les données publiées en 2021 dans deux rapports successifs, afin de tenir compte des multiples annonces de la COP 26 de Glasgow (lire sur AEF info).

1 178 objectifs de neutralité

L’analyse établit que sur plus de 4 000 entités couvertes, 1 178 se sont dotées d’objectifs de neutralité carbone : 128 pays ; 235 villes ; 115 États et régions et 702 entreprises cotées en Bourse répertoriées dans le classement Forbes Global 2000.

Aussi, les objectifs de neutralité des gouvernements nationaux couvrent désormais :

  • 91 % du PIB mondial, contre 68 % en décembre 2020 et 16 % à la mi-2019 ;
  • 83 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre, contre 61 % en décembre 2020 ;
  • 80 % de la population mondiale, contre 52 % auparavant.

"manque alarmant de crédibilité"

Reste que malgré ces chiffres, les associations du Net Zero Tracker invitent à la prudence, car "la transparence et l’intégrité des promesses existantes d’émissions nettes zéro sont loin d’être suffisantes pour assurer une transition opportune vers la neutralité carbone d’ici le milieu du siècle". Autrement dit : le seul fait que les objectifs de neutralité carbone fixés soient de plus en plus nombreux "ne suffit pas" à atteindre les objectifs de l’accord de Paris. Tout l’effort doit désormais porter sur le volet qualitatif des objectifs et sur l’identification de ceux qui ne sont pas crédibles, affirme le consortium.

Car si certains progrès dans la robustesse des engagements sont observés, notamment au niveau national, "un manque alarmant de crédibilité persiste et imprègne encore l’ensemble du paysage". Une situation "problématique" puisque "si certains des objectifs masquent l’inaction, cela peut créer un faux sentiment de progrès". Les Nations unies viennent d’ailleurs de créer fin mars un groupe d’experts pour crédibiliser l’action des acteurs non-étatiques (lire sur AEF info).

crédits carbone

S’agissant des États, l’analyse montre que les objectifs de neutralité inscrits dans la législation ou les documents politiques nationaux couvrent désormais 62 % des émissions de gaz à effet de serre (contre 10 % fin 2020). Une évolution qui s’explique en grande partie par la publication au fur et à mesure des stratégies à long terme par la Ccnucc. Cinquante et un de ces documents sont désormais en ligne.

Reste qu’il est "inquiétant" de constater que la plupart des gouvernements nationaux et infranationaux ne précisent toujours pas s’ils comptent avoir recours à la compensation carbone et aux techniques permettant de produire des émissions négatives (carbone dioxyde removal) pour respecter leurs objectifs.

Entreprises : les objectifs de qualité "ne sont pas la norme"

Du côté des entreprises, le rapport montre que plus d’un tiers (702) des plus grandes entreprises mondiales cotées en Bourse a des objectifs de zéro émission nette, contre un cinquième (417) en décembre 2020.

Ces entreprises sont davantage présentes en Europe (elles représentent 58 % du total), puis viennent celles dont le siège est en Amérique du Nord (36 %) puis en Asie de l’Est (20 %). La proportion d’entreprises chinoises ayant des objectifs de neutralité est d’ailleurs "très faible" : 4 % seulement (11 sur 265). En se penchant uniquement sur les pays du G7, la plus grande proportion d’entreprises ayant un objectif de neutralité ont leur siège au Royaume-Uni (72 %), en France (70 %), en Allemagne (65 %), au Canada et au Japon (41 %), aux États-Unis (36 %) et en Italie (27 %).

Mais là encore, le rapport vient nuancer les données chiffrées, soulignant que si le Royaume-Uni et la France sont "en tête", cela ne signifie pas que les entreprises qui s’y trouvent font mieux puisque "parmi les entreprises de toutes les régions, les objectifs de neutralité de qualité ne sont pas la norme".

"Inacceptable"

Dans l’ensemble, Net Zero Tracker constate que la moitié seulement des entreprises ayant un objectif net zéro s’est aussi fixé un objectif intermédiaire de réduction des émissions de gaz à effet de serre. Un chiffre "inacceptable" pour les auteurs du rapport, "compte tenu de l’impératif scientifique de réduire les émissions à court terme jusqu’en 2030". En outre, environ 65 % des engagements des entreprises (456 sur 702) ne respectent pas encore les normes procédurales minimales requises pour la fixation de tels objectifs.

Enfin, le rapport observe que si le nombre de villes dotées d’engagements en faveur de la neutralité a progressé en deux ans, passant de 115 à 235, "plus de 900 grandes villes" ne se sont pas encore doté d’une telle cible. En conclusion, il y a encore "beaucoup, beaucoup de chemin à parcourir" sur la voie de la neutralité.

à lire aussi
Fermer
Bonjour

Vous souhaitez contacter

Émilie Legendre, journaliste