Dépêche n°673500

4 min de lecture

Par Camille Cordonnier

Publiée le 25/05/2022 à 18h22

Affaire de viol à Tours : l’université aurait dû saisir la section disciplinaire compétente, conclut l’IGÉSR

Dans le cadre de l’affaire d’agressions sexuelles et de viol impliquant un étudiant en médecine, inscrit à Tours au moment des faits (lire ici et ), le rapport de l’IGÉSR conclut que l’université "aurait dû saisir la section disciplinaire compétente", indique à AEF info Patrick Allal, co-auteur de l’enquête, le 25 mai 2022. Alors que l’inspection formule plusieurs recommandations à l’attention de l’établissement, il estime que cette affaire "est assez illustrative" de situations rencontrées dans l’ESR : "Désormais, les affaires sortent et les universités doivent apprendre à les traiter".

Cette dépêche est réservée à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
À lire aussi
Université de Tours : une enquête de l’IGÉSR diligentée après une affaire de viol mettant en cause un étudiant en médecine

Après les révélations sur le cas d’un étudiant en médecine de Tours mis en examen pour viol et agressions sexuelles puis transféré à l’université de Limoges (lire sur AEF info), le MESRI a diligenté une enquête de l’IGÉSR, confirme l’université de Tours dans un communiqué de presse, le 29 avril 2022. Elle se dit "consciente de l’incompréhension et de la colère suscitées par la révélation" de tels faits et indique avoir "sollicité auprès du rectorat une enquête externe", le 22 avril dernier.

Lire la suite

Lire la suite

Lire la suite

À découvrir
Lire la suite

Lire la suite

Lire la suite