Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Revenir en haut de la page

Climat : la "Generation Glasgow" cherche à lever les blocages des entreprises

Des dirigeants d’entreprise (Eurazeo, Interface…) et d’associations de jeunesse, des personnalités comme Emmanuel Faber, l’EM Lyon et HEC Paris : une trentaine de membres composent la "Generation Glasgow". Officiellement lancée mardi 26 avril 2022 par Quantis, The Boson Project et Goodness&Co, l’initiative a pour objectif de "s’attaquer concrètement aux obstacles empêchant [ses membres] d’atténuer leur rôle dans la crise planétaire". Lors de rendez-vous avec des dirigeants, "les thématiques de l’humain, de la gouvernance, du courage sont apparues", indique Dimitri Caudrelier, CEO de Quantis.

   Merci de découvrir AEF info !

Cette dépêche est en accès libre.

Retrouvez tous nos contenus sur la même thématique.

Tester AEF info pendant 1 mois
Test gratuit et sans engagement
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Développement durable
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

Unsplash - @lazycreekimages

"À l’approche de l’échéance de 2030 pour empêcher le franchissement du point de bascule irréversible du climat, la transformation du monde de l’entreprise n’a pas eu lieu à la vitesse et à l’échelle nécessaire", rappellent le 26 avril dans un communiqué les cabinets de conseil en développement durable Quantis, The Boson Project et Goodness&Co. "Alors que les engagements des entreprises pour lutter contre le changement climatique ne cessent de croître, les défis structurels, culturels et opérationnels considérables auxquels les dirigeants sont confrontés pour mettre en œuvre des programmes de développement durable sont souvent négligés."

The elephant in the room

"Nous étions d’ailleurs très sollicités lors de la COP 26 à Glasgow sur des questions d’engagements à 2030", raconte à AEF info Dimitri Caudrelier, le CEO de Quantis. "En tant que dirigeant d’un cabinet de conseil spécialisé, je me sens mal d’être encore sur les questions d’engagement… alors que le sujet n’est plus là", poursuit-il. Depuis la COP 21, "on voit les obstacles s’accumuler auprès de nos clients… C’est 'l’éléphant dans la pièce', comme on dit en anglais, que personne ne veut voir. Et nous les premiers !"

C’est pourquoi avec The Boson Project et Goodness&Co, "nous avons décidé d’interroger les entreprises pour essayer de comprendre ces écarts entre les engagements et la réalité. Quels sont leurs freins ?" Avec des dizaines de dirigeants rencontrés "dans l’intimité d’un rendez-vous — sans journaliste, sans chef de cabinet — les thématiques de l’humain, de la gouvernance, du courage sont apparues". Car il en a fallu "du courage à des [Isabelle] Kocher, [Paul] Polman et [Emmanuel] Faber dans leur parcours !"

Les premiers leviers identifiés par les trois cabinets sont les suivants :

  • "Faire évoluer la culture interne et les pratiques commerciales pour les aligner sur les objectifs de durabilité ;
  • Permettre la collaboration entre les concurrents, les organisations non gouvernementales et les communautés locales ;
  • Repenser la gouvernance d’entreprise pour ouvrir la voie à une économie actionnariale ;
  • Intégrer la durabilité dans les indicateurs de performance et mobiliser les financements ;
  • Établir un partenariat plus étroit avec les gouvernements pour normaliser et encourager les modèles commerciaux durables."

Une trentaine de membres

L’idée de créer un groupe de travail composé de chefs d’entreprise destiné à "lever les obstacles pour une transformation plus durable" est venue à l’issue de cette série d’entretiens. Une façon de répondre à ces défis, "ensemble via un collectif" baptisé "Generation Glasgow". Ils représentent des multinationales des secteurs de l’alimentation, de la mode, des cosmétiques, de la finance, de l’hôtellerie et des assurances dont le chiffre d’affaires cumulé s’élève à plus de 300 milliards d’euros. Les membres sont à ce jour les leaders de : Accor, Aema groupe, Aigle, Association familiale Mulliez, B Lab, Bel, Camif, Carrefour, Chanel, Decathlon, Eurazeo, groupe Rocher, Interface, L’Oréal, Maif, Mars, Mirova, Sodexo, Sycomore asset management. "Le lancement du collectif a suscité l’intérêt d’autres organisations. Une dizaine d’entreprises supplémentaires va nous rejoindre dans les prochaines semaines", précise Dimitri Caudrelier. "Nous affinons notre écosystème mais l’idée n’est pas forcément d’être un collectif gigantesque."

Le collectif comprend également les universités EM Lyon et HEC Paris, les organisations de jeunesse CliMates, Ecological Awakening et Jeunes ambassadeurs pour le climat, ainsi que les "leaders d’opinion" Arthur Auboeuf (Time for the Planet), Bertrand Badré (PDG et fondateur de Blue Like an Orange Sustainable Capital, ancien directeur financier de la Banque mondiale), Dominique Bourg (philosophe), Sandrine Dixson-Declève (coprésidente du Club de Rome), Bruno Roche (fondateur et directeur exécutif de Economics of Mutuality) et… Emmanuel Faber (président de l’International Sustainability Standards Board, ancien PDG de Danone).

Les nouveaux modes de gouvernance

"Pour lancer le mouvement en pointant les éléphants", le collectif publie sur son site son "manifeste", axé sur la notion de courage, explique le patron de Quantis. "En ce moment, nous définissons les task forces, les petits groupes" qui auront chacun un thème à travailler et auxquels participeront les entreprises volontaires ayant une appétence pour le sujet choisi. Les leaders "partageront leurs bonnes pratiques, établiront un réseau de responsabilité et co-créeront des solutions pour modifier les pratiques commerciales conventionnelles et les dynamiques externes en contradiction avec les objectifs de durabilité".

En 2022, "nous travaillerons collectivement et modestement avec une ou deux task forces sur les nouveaux modes de gouvernance, probablement". Cela peut s’incarner par des expériences comme "mettre un jeune au Comex ou faire remonter dans l’agenda, devant tout le reste, les limites planétaires", pendant quelques mois.

"Maintenant que Generation Glasgow existe, son autre mission sera de fournir du contenu en open source sur ces thématiques du courage, de la gouvernance, des relations avec les actionnaires et les jeunes. Il y aura aussi des témoignages de femmes et d’hommes pilotant ces transformations, leur relation au travail, etc." Avec cette initiative, "nous ne voulons pas de querelle de chapelle", souligne Dimitri Caudrelier. "S’il y a des ponts à faire, nous les construirons dans une démarche collaborative, c’est dans notre ADN. Nous travaillons à adosser l’initiative à d’autres structures internationales."


à lire aussi
à découvrir

Sécurité publique

Aperçu de la dépêche Aperçu
La "porosité" entre prostitution et pornographie ne fait aucun doute pour les enquêteurs et magistrats spécialisés
Lire la suite
Le nouveau site de la Grande école du numérique recense près de 15 000 formations dans le secteur et pour tous publics

La Grande école du numérique a annoncé mercredi 11 mai 2022 la mise en ligne le 9 mai d’une nouvelle version de son site internet conçu sous la forme d’un portail, qui en plus de son offre de formation à destination des publics éloignés de l’emploi, recense près de 15 000 parcours via son moteur de recherche Gen scan (lire sur AEF info). "Ce moteur de recherche a vocation à être régulièrement enrichi et offrira en fin d’année des options de "matching" plus élaborées pour proposer notamment à chacun le métier du numérique le plus proche de ses compétences", souligne la GEN. Le portail donne également accès à 70 fiches métiers, un "Top 15" des professions du numérique en tension dans chaque région réalisé par les observatoires des formations et compétences du numérique.

Lire la suiteLire la suite
Les comptes consolidés de la MSA certifiés par les commissaires aux comptes

Dans son intervention devant le conseil d’administration de la caisse centrale de la MSA, le 19 mai 2022, le collège des commissaires aux comptes composé des cabinets Deloitte et Mazars a annoncé avoir certifié les comptes consolidés du régime agricole pour 2021, annonce la caisse dans un communiqué le 19 mai 2022. Une réserve est maintenue, non imputable au régime agricole. Elle est liée à l’intégration dans la comptabilité de la CCMSA des flux notifiés par les organismes tiers dont les comptes font eux-mêmes l’objet de réserve ou de refus de certification. Concernant le régime général, le rapport de la Cour des comptes sur la certification des comptes de la sécurité sociale sera présenté le mardi 24 mai 2022.

Lire la suiteLire la suite
Fermer
Bonjour

Vous souhaitez contacter

Ioana Doklean, journaliste