Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Revenir en haut de la page
Home| Ville intelligente| Ville intelligente| Dépêche n°665238

Datactivist pointe le manque de moyens pour appliquer les feuilles de route ministérielles sur l’open data

"L’ouverture des données est un thème prioritaire mais dont le cadre d’action décrit n’est pas toujours très clair", remarque Datactivist, une coopérative dédiée à l’open data qui s’est intéressée début janvier 2022 aux feuilles de routes ministérielles présentées en septembre 2021. Elle remarque qu’en ce qui concerne l’ouverture des données, les moyens "manquent" : "Il est difficile de distinguer comment précisément les administrations comptent s’y prendre pour réaliser les engagements de qualité." Elle regrette également le manque de coopération avec la société civile.

   Merci de découvrir AEF info !

Cette dépêche est en accès libre.

Retrouvez tous nos contenus sur la même thématique.

Tester AEF info pendant 1 mois
Test gratuit et sans engagement
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • Ville intelligente
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoie du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

Pixabay

"Les 15 feuilles de route et 500 actions" sont "décrites en 594 093 caractères, soit environ 16 heures de lecture", ironise Datactivist, coopérative dédiée à l'ouverture des donnéesDans un billet publié lundi 3 janvier, les chercheurs analysent l’ouverture des données et le pilotage des feuilles de route ministérielles, présentées par le gouvernement en septembre 2021 (lire sur AEF info).

"Schématiquement, on pourrait comprendre la stratégie générale de la manière suivante : sensibiliser et mettre en place une gouvernance, ouvrir, partager entre acteurs habilités et enfin exploiter", explique Datactivist. La gouvernance des feuilles de route est ainsi similaire entre les ministères.

Manque de coopération

"L’ouverture des données est un thème prioritaire mais dont le cadre d’action décrit n’est pas toujours très clair", reproche la coopérative. Alors que le rapport Bothorel, publié en décembre 2020 (lire sur AEF info), et qui avait initié la réflexion sur l’ouverture des données et entraîné la publication des feuilles de route, va plus loin que celles-ci. La place qu’occupent les actions en faveur de l’open data "dans les feuilles de route semble en décalage avec celle qu’elles occupent" dans ce premier rapport. "Ici, c’est notamment les moyens qui manquent", pointe le billet. "Les métadonnées sont peu évoquées dans les feuilles de routes, de même que la documentation des jeux de données. Il est difficile de distinguer comment précisément les administrations comptent s’y prendre pour réaliser les engagements de qualité."

De plus, "peu indiquent vouloir y associer très fortement les utilisateurs". La coopérative regrette ainsi le manque de lien entre les mesures du gouvernement et la société civile. "Mis à part le ministère de la Santé et des Solidarités, qui propose un comité consultatif de pilotage composé, entre autres, de représentants de la société civile, on ne retrouve pas d’autres actions qui vont dans ce sens." "La co-construction et la mise en œuvre collective ne sont pas au cœur des feuilles de route", alors qu’elles sont "un des principaux facteurs de réussite d’une politique d’ouverture des données et notamment de leur mise en qualité", regrette le billet.

Des outils d’analyse

Datactivist a mis en place des outils pour analyser le suivi des 500 actions présentées dans les feuilles de route ministérielles, mais aussi suivre "la politique de l’État concernant les données, algorithmes et codes sources et leur ouverture" : "Sur la base du jeu de données des 500 actions, nous avons créé une base Airtable composée de différentes tables et vues", explique la coopérative. Tout est paramétrable pour faire évoluer les analyses. Ces outils ont pour but de "décrire les actions pour les comprendre, appréhender les actions de chaque ministère pour chaque thématique, analyser les feuilles de route via une grille de critères".

à lire aussi
Fermer
Bonjour

Vous souhaitez contacter

Gaëlle Sheehan, journaliste