Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Revenir en haut de la page

Orientation : "Il y a urgence à décliner la nouvelle organisation" (François Bonneau, Régions de France)

"Nous devons aller plus vite dans la mise en œuvre de la loi Avenir professionnel qui définit un nouveau partage de compétences État-régions en matière d’orientation", déclare en décembre 2021 à AEF info François Bonneau, président de la commission éducation de Régions de France. Certains EPLE ont encore une "connaissance insuffisante" de la nouvelle responsabilité des régions sur ce dossier. Or les acteurs de l’Éducation nationale "doivent prendre le réflexe d’intégrer la région", estime le président de région qui vient d’adresser un courrier aux chefs d’établissement en ce sens, conjoint avec le MEN. "La crise sanitaire n’a pas facilité la prise en main par les régions de cette mission", reconnaît François Bonneau qui assure que toutes les régions y ont "investi de manière volontariste sur leurs fonds propres". Il évoque aussi le travail en cours avec l’Onisep sur l’orientation.

   Merci de découvrir AEF info !

Cette dépêche est en accès libre.

Retrouvez tous nos contenus sur la même thématique.

Tester AEF info pendant 1 mois
Test gratuit et sans engagement
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Enseignement / Recherche
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

François Bonneau, président délégué de Régions de France. Droits réservés - DR

AEF info : Vous venez d’adresser un courrier, signé avec Jean-Michel Blanquer, aux chefs d’établissement pour les "sensibiliser à leur rôle essentiel" dans la mise en œuvre de la politique d’orientation. Pourquoi avoir rédigé une telle lettre ?

François Bonneau : Nous devons aller plus vite dans la mise en œuvre de la loi Avenir professionnel de 2018 qui a défini un nouveau partage de compétences État-régions en matière d’orientation. L’État est chargé de définir, au niveau national, la politique d’orientation, et les régions ont désormais la responsabilité d’organiser des actions d’information. Les acteurs ont pris du temps pour s’approprier cette nouvelle organisation et les territoires ont avancé à des rythmes différents. Certains EPLE ont encore une connaissance insuffisante de la nouvelle responsabilité des régions et le courrier que nous avons signé avec le ministre vise à relancer la dynamique.

AEF info : Qu’attendez-vous des chefs d’établissement ?

François Bonneau : Il faut que l’ensemble des acteurs du monde économique, de l’éducation et des territoires agissent de façon complémentaire et respectueuse des responsabilités de chacun pour permettre à tous les élèves de construire leur avenir de façon éclairée. Les chefs d’établissement doivent notamment, avec le soutien de la délégation de région académique à l’information et à l’orientation (Draio), impulser et piloter cette politique d’orientation, en mobilisant l’ensemble des équipes pédagogiques et éducatives de l’établissement.

On voit bien que les jeunes de milieu favorisé se tournent vers des services privés pour être accompagnés dans l’orientation, car l’accompagnement n’est pas suffisant par les services publics. Nous avons encore des progrès à faire, non pas en cherchant à remplacer l’Éducation nationale, mais bien en complétant et en enrichissant ses actions. Il y a urgence à décliner cette nouvelle organisation en matière d’orientation. Avec le Covid, l’année scolaire 2020-2021 n’a pas permis de grandes avancées mais, pour cette année, nous pouvons entrer dans une pleine déclinaison.

AEF info : Quelles sont les actions mises en place par les régions ?

François Bonneau : En plus de la crise sanitaire, la faiblesse des moyens transférés aux collectivités - 8 M€ par an — reste une difficulté mais elles y ont investi de manière volontariste sur leurs fonds propres et les choses avancent. Plusieurs régions ont mis en place des agences de l’orientation, comme la Normandie ou Nouvelle-Aquitaine (lire sur AEF info).

 

"L’accompagnement actuel par les services publics en matière d’orientation n’est pas suffisant."

 

Hauts-de-France a de son côté lancé son service Proch’Orientation (lire sur AEF info) et Grand Est a développé un portail unique, 14 salons virtuels sur l’orientation et un porte-folio numérique (lire sur AEF info). En Centre-Val de Loire, nous avons lancé les "6 nuits de l’orientation", qui sont portées par les chambres de l’industrie et financées par la région. L’objectif est de faciliter la rencontre entre un élève et sa famille avec un professionnel.

Au sein des conseils régionaux, les exécutifs ont tous constitué leur équipe sur ce sujet orientation, à raison de deux ou trois agents par département.

AEF info : L’IGÉSR a rendu un rapport sur l’orientation dans lequel les régions sont à peine mentionnées (lire sur AEF info)… Le fait que chaque région prépare séparément son projet, sans harmonisation entre territoires, n’a-t-il pas réduit la portée de l’action des collectivités ?

François Bonneau : Chaque région a en effet développé un projet propre, établi en fonction de ses priorités, selon la configuration des métiers et donc adapté à son territoire. C’est bien l’intérêt de la décentralisation ! Nous organiserons au printemps 2022 un évènement pour partager les bonnes pratiques entre régions. Il est vrai que certaines collectivités ont avancé plus vite que d’autres : certaines avaient déjà bien avancé sur ce dossier et les impulsions données par les recteurs n’étaient pas de la même intensité dans chaque territoire.

Concernant le rapport de l’Inspection générale, ses auteurs sont prisonniers d’une vision datée et purement nationale de l’orientation (lire sur AEF info). On peut regretter que l’interaction avec le monde économique que permet la nouvelle compétence des Régions soit passée sous silence. Le rapport est très centré sur les acteurs de l’Éducation nationale qui ont pourtant du mal à donner des informations utiles pour les jeunes en matière d’orientation.

AEF info : Comment être plus efficace pour accompagner les jeunes dans leur orientation ?

François Bonneau : On pourra progresser quand les EPLE, les rectorats et les services des régions travailleront en partenariat étroit. Les acteurs de l’Éducation nationale doivent encore prendre le réflexe d’intégrer la région dans les sujets orientation mais, petit à petit, les choses progressent : les Dasen sont désormais nos interlocuteurs et les régions ont une légitimité pour aller dans les collèges, car beaucoup de choses se jouent en 3e mais aussi dès la 4e en matière d’orientation.

 

"Les acteurs Éducation nationale, territoriaux et économiques d’un territoire pourraient rédiger un 'projet global d’orientation'. "

 

Les acteurs Éducation nationale, territoriaux et économiques d’un territoire pourraient par exemple rédiger un "projet global d’orientation". L’idée serait de mettre tous ces acteurs autour de la table pour bâtir ensemble les stratégies et les projets à mettre en œuvre à l’échelle des EPLE.

On ne doit pas ajouter des instances supplémentaires mais faire en sorte que celles existantes, comme les comités de relation école-entreprises, soient nourries par l’engagement des régions.

AEF info : Comment les régions travaillent-elles avec l’Onisep ?

François Bonneau : L’Onisep est chargé d’élaborer la documentation sur les métiers et la formation à portée nationale et apporte son concours aux régions pour les documents à portée régionale. Avec la directrice générale de l’Onisep, que notre commission éducation a auditionnée fin octobre sur son projet de plateforme unique Avenir(s) (lire sur AEF info), nous sommes en train de construire le cadre de cette collaboration.

Nous sommes d’accord pour que les jeunes puissent construire et capitaliser des expériences à partir des situations constitutives de choix. Mais mettre cela en lien avec Affelnet et Parcoursup serait très dangereux car Affelnet et Parcoursup sont vécus par beaucoup de jeunes comme des couperets injustes. Articulons nos outils, mais écartons toute vision de recentralisation.

Colloque AEF info sur l’orientation

 

Le groupe AEF info organise le vendredi 7 janvier 2022, dans le cadre du Salon Postbac, un colloque sur le thème de l’orientation (lire sur AEF info) : "Accès au supérieur : quel bilan de la réforme du bac ? Quels projets pour la présidentielle ?". Deux tables rondes sont prévues :

  • "Nouveaux bacs" - Parcoursup : quel bilan tirer de la 1re année ?
  • Bac-3/+3 : découvrez les programmes des candidats à la présidentielle !

Pour s’inscrire à ces Rendez-vous de l’éducation, cliquez ici.

à lire aussi
Fermer
Bonjour

Vous souhaitez contacter

Luce Burnod, journaliste