Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Revenir en haut de la page

Les start-up issues des Satt sont valorisées à 1,7 Md€, signe que "le modèle arrive à maturité" (Caroline Dreyer)

Près de 600 start-up "propulsées" par les Satt sont valorisées à plus d’1,7 Md€, chiffre Deloitte dans une étude publiée lors de l’événement Deeptech connect, mercredi 17 novembre 2021. "Ces indicateurs confirment que le modèle des Satt arrive à pleine maturité", salue la présidente du réseau, Caroline Dreyer. "C’est grâce à des événements comme Deeptech connect que nous parviendrons à dynamiser les interactions entre entreprises et investisseurs", complète-t-elle. "Les Satt sont devenues centrales dans la maturation de projets", salue pour sa part la ministre Agnès Pannier-Runacher.

   Merci de découvrir AEF info !

Cette dépêche est en accès libre.

Retrouvez tous nos contenus sur la même thématique.

Tester AEF info pendant 1 mois
Test gratuit et sans engagement
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Enseignement / Recherche
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

Caroline Dreyer, présidente du réseau Satt, lance la première édition de deeptech connect, mercredi 17 novembre 2021. Droits réservés - DR

Les Satt ont donné le coup d'envoi de la première édition de l’événement Deeptech connect, mercredi 17 novembre 2021. S’il est encore trop tôt pour faire un bilan, le réseau Satt, par l’intermédiaire de sa présidente Caroline Dreyer, "se félicite d’avoir su générer l’appétence des entreprises et des investisseurs qui ont bien compris la proposition de valeur".

dynamiser les interactions entreprises-investisseurs

"Les premiers retours sont positifs", confirme Caroline Dreyer à AEF Info. "Pour une première, nous observons une belle dynamique qui laisse présumer que nous pourrons réitérer cet événement tous les ans." "Le réseau Satt s’inscrit dans cette volonté de rendre plus lisible et d’accroître le transfert de technologie en France et c’est grâce à des événements comme celui-là que nous parviendrons à dynamiser les interactions entre entreprises et investisseurs", observe-t-elle par ailleurs. Toutefois, la présidente de la Satt Conectus rappelle que les Satt produisent environ 80 start-up par an, et "qu’il y a encore du travail pour répondre à l’objectif ambitieux d’en créer 500 chaque année" (lire sur AEF info).

Deeptech connect est "le premier événement 100 % business de mise en relation des industriels et investisseurs avec les start-up et technologies deeptech issues de la recherche académique française". Avec une sélection de 100 start-up et 100 technologies à fort potentiel, l’événement a mobilisé l’ensemble des acteurs du tech transfer et de l’innovation deeptech.

guillaume boudy : les satt doivent être "des catalyseurs de pi"

Pour Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée chargée de l’Industrie, les Satt "sont devenues centrales dans la maturation de projets". Aussi appelle-t-elle à poursuivre cette dynamique en faveur de l’innovation deeptech et invite-t-elle les Satt à "amplifier le flux de projets et augmenter le taux de conversion de ces projets en réalisations concrètes". 

Des propos partagés par le secrétaire général pour l’investissement, Guillaume Boudy, qui rappelle que les Satt "sont au cœur d’une doctrine qui repose sur l'excellence académique". "Ces cinq dernières années, vos résultats ont considérablement progressé, avec des multiples impressionnants", poursuit-il. "Aujourd’hui, 80 % des laboratoires publics font appel directement ou indirectement aux Satt."

S’il le bilan est positif, Guillaume Boudy invite toutefois les Satt à "consolider leurs stratégies en résonance avec leurs écosystèmes respectifs". "Vous devez être des pourvoyeurs et des catalyseurs de la propriété intellectuelle française, le meilleur actif de nos entreprises", enjoint également le secrétaire général. "Nous sommes un peu en retard sur ce sujet dans la compétition infernale mondiale et nous devons nous renforcer drastiquement. J’en appelle à la mobilisation des Satt et de France Brevets."

1 € investi dans la maturation crée 17 € de valeur économique

 

588 start-up ont fait l’objet d’une analyse par le cabinet Deloitte Finance afin d’en identifier la valeur financière créée et de la comparer aux investissements opérés par les Satt sur le développement amont de leurs technologies. Ces start-up issues de la recherche française et propulsées par les Satt sont aujourd’hui valorisées à plus d’1,7 milliard d’euros, soit +59 % par rapport à l’étude Deloitte conduite selon la même méthodologie en 2019 sur les 404 premières start-up créées par les Satt (lire sur AEF info).

"Cette étude vient clairement conforter l’efficacité du modèle des Satt : un euro investi dans la maturation technologique contribue à créer 17 € de valeur économique dans des entreprises dont le potentiel de croissance est très important", se félicite le réseau Satt. "L’accompagnement apporté par les Satt et l’investissement stratégique dans la maturation technologique sont donc des leviers essentiels pour stimuler la création de nouvelles entreprises, mais aussi et surtout pour créer les champions de demain."

"Sur les deux dernières années, les start-up issues des Satt ont augmenté leur valorisation de 70 %. Cette progression confirme la pertinence du modèle Satt dans la création de valeur issue des travaux de recherche de nos meilleurs laboratoires, et la réceptivité croissante du marché du capital investissement à ces innovations technologiques de rupture", assure Paul-François Fournier, directeur exécutif de l’innovation de Bpifrance.

"Ces nouveaux indicateurs confirment que le modèle des Satt créé en 2012 arrive maintenant à pleine maturité. Il contribue désormais très activement au rebond économique, notamment par la création de start-up innovantes", abonde Caroline Dreyer. "Les investisseurs ne s’y trompent pas et regardent aujourd’hui avec intérêt notre flux de projets dès l’entrée en maturation. C’est un signe très positif de l’attractivité des technologies et du professionnalisme des sociétés de transfert de technologies", poursuit-elle.

dominique carlac’h : "les membres des satt sont des mutants"

"Nous avons besoin des Satt ! Les 190 000 entreprises du Medef ne connaissent pas assez les Satt", regrette pour sa part Domique Carlac’h, vice-présidente et porte-parole du Medef. "Pourtant, il en va de notre souveraineté technologique et économique, portée par ces Satt." La porte-parole du Medef estime que les innovations de rupture ne "se créent pas par la magie et l’opération du Saint-Esprit" et qu’il "faut frotter les cervelles, ce que permettent les Satt". 

Dominique Carlac’h considère par ailleurs que "tous les gens des Satt sont des mutants". "Ils viennent à l’origine de la recherche ou de l’industrie et donnent la possibilité de décloisonner et de rénover notre culture." Enfin, pour la vice-présidente du Medef, "les Satt ont un rôle de passeur de science et de passeur culturel à jouer". En revanche, "vous devriez arrêter de vous appeler Satt mais simplement 'société d’accélération', ce qui parlerait encore plus aux entreprises", suggère-t-elle.

à lire aussi
Fermer
Bonjour

Vous souhaitez contacter

Julien Jankowiak, journaliste