Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Revenir en haut de la page
Home| Social / RH| Fonction publique| Dépêche n°662359

L’association April juge encourageant le plan de soutien au logiciel libre dans les administrations

Le plan d’action en faveur du logiciel libre annoncé par la ministre de la Fonction publique Amélie de Montchalin "pose des bases encourageantes pour une administration tournée vers les logiciels libres", estime l’association April, le 16 novembre 2021. Le pôle logiciels libres de la Dinum sera renforcé dans le budget 2022. Ce plan ne constitue toutefois pas un "changement de paradigme", regrette-t-elle, citant le cas des ministères qui restent "fortement dépendants" des solutions propriétaires de Microsoft.

   Merci de découvrir AEF info !

Cette dépêche est en accès libre.

Retrouvez tous nos contenus sur la même thématique.

Tester AEF info pendant 1 mois
Test gratuit et sans engagement
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoie du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

Pour l'April, l'administration devrait davantage s'engager vis-à-vis des logiciels libres référencés dans le catalogue Gouvtech Pexels

"Un pas de plus dans la bonne direction" et "quelques annonces concrètes". L’association de promotion et de défense du logiciel libre April a accueilli avec satisfaction le nouveau plan d’action du gouvernement visant à développer les logiciels libres dans les administrations, présenté le 10 novembre 2021 (lire sur AEF info).

"Si l’on est encore loin d’une priorité effective au logiciel libre, qui doit être la ligne de mire de toute politique publique ambitieuse sur le sujet, le plan d’action pose des bases encourageantes pour une administration tournée vers les logiciels libres et les communautés qui les font vivre", estime l’April, mardi 16 novembre (1).

signal politique bienvenu

Après la publication de la circulaire de Jean Castex en avril 2021, le soutien à la communauté de hackers d’intérêt général Blue Hats et au socle interministériel des logiciels libres (Sill) représente un "signal politique bienvenu qui rompt avec les quatre premières années du quinquennat". Parmi les autres mesures saluées par l’association, figure la mise en ligne officielle des portails code.gouv.fr et communs.numerique.gouv.fr. Un "conseil d’expertise réunissant administrations et représentants de l’écosystème" sera aussi créé.

"D’une logique de consommateur passif de logiciels, comme produits finis, le gouvernement semble vouloir inscrire l’État comme utilisateur et contributeur de logiciel, en faire un acteur des projets logiciels en tant que communs informationnels au service de l’intérêt général", souligne l’association.

pas de changement de paradigme

Néanmoins, ce plan ne constitue pas un "changement profond de paradigme" qui aurait consisté à imposer le recours systématique au logiciel libre dans les services de l’État. Une mesure préconisée par le député Philippe Latombe (MoDem, Vendée) dans son rapport sur la souveraineté numérique publié en juillet (lire sur AEF info). La priorité au logiciel libre devrait être la règle dans la commande publique afin de limiter la dépendance des ministères aux "solutions privatrices de droit [solutions "propriétaires"] de Microsoft".

En outre, si la création d’un portail unique d’accès aux codes sources produits et détenus par l’administration est "une bonne initiative", elle "ne répond pas complètement aux enjeux". "Ces codes resteront hébergés sur des serveurs maîtrisés par des entités privées – à but lucratif ou non – qui pourraient, pour une infinité de raisons, fermer du jour au lendemain ou conditionner l’accès à leur plateforme". Les pouvoirs publics doivent développer une "forge publique", estime l’April. C’est-à-dire une plateforme collaborative qui hébergerait ces codes sources et permettrait ainsi aux développeurs de construire de nouveaux logiciels.

(1) L’April se présente comme "la principale association de promotion et de défense du logiciel libre dans l’espace francophone". Dirigée par Frédéric Couchet, elle compte "2 700 membres dont des entreprises, associations, collectivités".

à lire aussi
Fermer
Bonjour

Vous souhaitez contacter

Florianne Finet, journaliste