Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Revenir en haut de la page
Home| Social / RH| Fonction publique| Dépêche n°662009

Les missions et modalités de désignation des référents laïcité dans la fonction publique bientôt précisées

Un projet de décret, qui sera soumis à l’avis du Conseil commun de la fonction publique le 24 novembre 2021, définit les missions, modalités et critères de désignation des référents laïcité par les administrations des trois versants comme prévu par la loi du 24 août 2021 confortant les principes de la République. Ces référents seront chargés d’apporter tout conseil utile au respect du principe de laïcité "à tout fonctionnaire" qui le souhaite et d’organiser une journée de la laïcité tous les 9 décembre.

   Merci de découvrir AEF info !

Cette dépêche est en accès libre.

Retrouvez tous nos contenus sur la même thématique.

Tester AEF info pendant 1 mois
Test gratuit et sans engagement
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • Enseignement / Recherche
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoie du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

Comme annoncé lors du premier comité interministériel à la laïcité, qui s'est tenu le 15 juillet dernier, les administrations devront organiser une journée de la laïcité dès le 9 décembre 2021. © MTFP

Les premiers référents laïcité vont bientôt pouvoir être nommés dans la fonction publique. Comme prévu par la loi n° 2021-1109 du 24 août 2021 confortant le respect des principes de la République (lire sur AEF info), un décret en Conseil d’État définissant leurs missions et leurs modalités et critères de désignation doit être publié avant la fin de l’année. Le projet de ce texte, finalisé, a été transmis aux membres du CCFP en vue de son examen en séance plénière le 24 novembre prochain.

Pour mémoire, l’article 3 de la loi "Principes de la République" créé au sein du chapitre IV de la loi statutaire du 13 juillet 1983 un nouvel article 28 ter rendant obligatoire – outre la formation des fonctionnaires aux principes de la laïcité –, la mise en place par les administrations publiques d’un référent à la laïcité. Ce dernier sera "chargé d’apporter tout conseil utile au respect du principe de laïcité à tout fonctionnaire ou chef de service qui le consulte" et "d’organiser une journée de la laïcité le 9 décembre de chaque année".

Les principales dispositions du projet de décret

En l’inscrivant dans la loi, cette disposition vise à conforter le rôle de cette fonction, créée par la circulaire du 15 mars 2017 mais non présente dans toutes les administrations. Lors de l’examen au Parlement du projet de loi, au début de l’année, la ministre de la Transformation et de la Fonction publiques, Amélie de Montchalin, avait regretté que les missions de ces référents n’étaient pas assez connues (lire sur AEF info).

Le projet de décret, qui entrera en vigueur au lendemain de sa publication, concerne les fonctionnaires et agents contractuels de droit public ou de droit privé, des trois versants de la fonction publique (article 1er).

L’organisation des missions

L’article 2 fixe les modalités d’organisation des missions du référent laïcité. Celles-ci sont fixées :

  • par le chef de service "dans les administrations et les établissements publics de l’État, et, le cas échéant, dans les groupements d’intérêt public et les établissements publics industriels et commerciaux" de l’État. Il est par ailleurs prévu de désigner un référent ministériel dans chaque département ministériel "chargé de coordonner l’action des référents désignés au niveau des directions et des services déconcentrés", les référents des DDI étant, eux, désignés par le préfet ;
  • par l’autorité territoriale "les collectivités territoriales et les établissements publics relevant de la loi du 26 janvier 1984" ou le président du centre de gestion pour les collectivités locales et établissements publics affiliés ;
  • par l’autorité de nomination dans les établissements de la fonction publique hospitalière.

Un même référent peut exercer ses missions pour "des services placés sous une même autorité et des établissements publics placés sous une même tutelle". La durée de sa fonction est fixée par les autorités.

Les missions

Selon l’article 3, le référent laïcité exercera les missions suivantes (l’identification des besoins de formation évoquée lors du débat parlementaire n’est plus mentionnée) :

  • "la sensibilisation au principe de laïcité des agents publics et des chefs de service et la diffusion de l’information au sujet de ce principe" ;
  • "le conseil aux chefs de service et aux agents publics pour la mise en œuvre du principe de laïcité, notamment par la réponse aux sollicitations portant sur des situations individuelles ou d’ordre général" ;
  • et "la coordination de l’organisation d’une journée de la laïcité le 9 décembre de chaque année".

"L’administration, la collectivité ou l’établissement peut également, le cas échéant, charger le référent laïcité d’une mission de médiation entre les usagers du service public et l’entité face à une difficulté d’application du principe", transcrit le rapport de présentation.

Par ailleurs, le référent devra établir un rapport d’activité annuel (adressé à son autorité) "dressant un état des lieux de l’application du principe de laïcité et, le cas échéant, des manquements constatés à ce dernier dans le ou les services auprès du ou desquels il est placé et rend compte de l’ensemble des actions effectuées en la matière", précise l’article 4. Les rapports établis au niveau des départements ministériels seront, eux, transmis par le ministre compétent aux ministres de l’Intérieur et de la Fonction publique "qui en établissent une synthèse générale présentée au comité interministériel de la laïcité" – qui remplace depuis juillet dernier l’Observatoire de la laïcité (lire sur AEF info).

La désignation

"À l’exception des personnalités qualifiées extérieures à la fonction publique, les référents laïcité sont choisis parmi les magistrats, fonctionnaires et militaires, en activité ou retraités, ou parmi les agents contractuels bénéficiant d’un contrat à durée indéterminée", prévoit l’article 5, l’article 6 précisant pour sa part que la décision de désignation (et les moyens de contacter le référent) est portée "par le chef de service, à l’autorité territoriale ou au directeur d’établissement, à la connaissance des agents placés sous son autorité par tout moyen permettant d’assurer une publicité suffisante".

Le réseau des référents

Dans son rapport remis en avril dernier, le préfet Pierre Besnard avait formulé plusieurs propositions sur la mise en place d’un réseau de référents laïcité (lire sur AEF info) dont certaines ont été reprises dans la loi, dont la désignation de référents dans toutes les administrations. L’article 7 du projet de décret précise que ce réseau sera animé par les ministres de la Fonction publique et de l’Intérieur pour les référents ministériels.

à lire aussi
Fermer
Bonjour

Vous souhaitez contacter

Clarisse Jay, journaliste