Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Revenir en haut de la page

"Le Grand Défi" de 150 entreprises qui doivent formuler 100 propositions pour une économie durable

Cent cinquante entreprises tirées au sort devront arriver ensemble à l’automne avec 100 mesures "prioritaires pour adapter l’économie et les entreprises aux limites de la biosphère". C’est le "Grand Défi" dont le lancement officiel est prévu en janvier. Les 150 seront réparties en trois collèges selon qu’elles seront représentées par un salarié, un dirigeant ou un investisseur. En reflétant la composition des entreprises, les fondateurs du Grand Défi, Virginie Raisson-Victor et Jérôme Cohen, espèrent faire converger les parties prenantes vers un corpus de propositions accessibles au maximum d’acteurs.


   Merci de découvrir AEF info !

Cette dépêche est en accès libre.

Retrouvez tous nos contenus sur la même thématique.

Tester AEF info pendant 1 mois
Test gratuit et sans engagement
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Développement durable
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoie du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

Le Grand Défi est une initiative participative qui entend fédérer les parties prenantes des entreprises pour formuler 100 "propositions d'actions prioritaires pour accélérer la transition de l’économie vers un modèle durable". Unsplash - @freegraphictoday

Le 23 décembre 2020 paraissait une tribune dans les Échos pour annoncer le lancement d’une "Convention 21 des entreprises pour le climat et la biodiversité" (lire sur AEF info). Les 150 entreprises tirées au sort devaient se réunir six fois à Paris entre juin et novembre 2021, avec une restitution des propositions en décembre 2021, notamment aux représentants du monde économique et social, au gouvernement et aux élus ainsi qu’aux candidats aux élections législatives et présidentielle de 2022. L’initiative était fortement influencée par la convention citoyenne pour le climat.

Changement de nom et calendrier décalé

Sauf que le projet a été retardé et qu’est parue de façon concomitante une autre initiative, elle aussi inspirée de la convention citoyenne : la "Convention des entreprises pour le climat" (CEC) (lire sur AEF info). En juin, la "Convention 21" change de nom pour devenir le "Grand Défi" et le calendrier glisse quelque peu… Le lancement officiel est finalement prévu pour "la première quinzaine de janvier", précise Jérôme Cohen qui a cofondé le Grand Défi avec Virginie Raisson-Victor, prospectiviste, cofondatrice du Lépac (laboratoire indépendant de recherche en géopolitique et prospective) et présidente du Giec des Pays de la Loire.

"Heureusement que nous avons décalé en 2022, les partenaires ont beaucoup enrichi le projet", estime Jérôme Cohen. "Trouver l’argent a été plus compliqué que prévu et cela nous permet de ne pas coïncider avec le calendrier politique", ajoute Virginie Raisson-Victor. Le budget estimé oscille entre "1,5 million et 2 millions d’euros, suivant les apports logistiques et opérationnels que nous pourrons obtenir. Nous avons fait la moitié du chemin", selon le cofondateur.

Le Grand Défi devrait avoir à terme trois sources de financement : un tiers venant de la puissance publique, un tiers des collectivités et un tiers d’entreprises "marraines" qui ne pourront pas faire partie des 150. On trouve parmi ces bonnes fées qui soutiennent financièrement l’idée : Bouygues, Harmonie Mutuelle, l’ADN, Eiffage, Nestlé Waters, Atlanterra, Greenflex, la Financière de l’échiquier, Guerlain, Idea ou encore Repam et Intériale.

"Nous avons besoin de convergence"

Une trentaine de bénévoles ("les engagés") œuvre depuis un an à l’émergence du Grand Défi. Le recrutement d’un directeur opérationnel est en cours : il sera le premier salarié de la structure. Virginie Raisson-Victor et Jérôme Cohen s’appuient aussi sur un réseau de partenaires conséquent, composé de réseaux d’entreprises (Orse, C3D, Orée, EpE, Impact France, Comité 21, Communauté des entreprises à mission, Finance for Tomorrow…), de syndicats (CFDT), d’organisations patronales ou étudiantes (Pour un réveil écologique, Alumni for the Planet), d’ONG environnementales (WWF France), d’institutions (CDC Biodiversité, OFB) et aussi de territoires (métropole de Nantes, région Occitanie).

Le processus a été pensé en trois temps : la "grande consultation", la "grande délibération" et la "grande diffusion". "Nous avons besoin de convergence et de créer de l’intérêt commun. Pour y parvenir, nous essayons d’imaginer un processus qui permet de faire aboutir toutes les parties prenantes des entreprises sur la formulation d’un corpus de propositions accessibles au maximum d’acteurs", explicite Virginie Raisson-Victor.

Trois "grandes" phases

La grande consultation commence à partir du lancement officiel du Grand Défi la première quinzaine de janvier 2022. Cette première phase consiste à inviter toutes les parties prenantes de tous les partenaires du Grand Défi (y compris les entreprises marraines) à s’exprimer sur une plateforme en ligne. Quelles sont leurs questions et leurs préoccupations quant à la transition ? Quelles sont leurs propositions ? Une synthèse de cette consultation sera remise aux 150 participants du Grand Défi.

Le tirage au sort des 150 entreprises sera en cours pendant ce premier temps. Effectué par un institut de sondage à partir de décembre (Harris Interactive et BVA sont en lice), il se fera avec une base de données de 30 000 à 40 000 entreprises. "Exactement comme pour la convention citoyenne, où il avait été nécessaire d’appeler et de convaincre 150 000 citoyens pour arriver à 150, le même travail devra être fait", indique Jérôme Cohen.

Cette méthodologie permet de "refléter au mieux la diversité du tissu économique français sur la base de quatre critères" : nombre de salariés, secteur d’activité, implantation géographique, statuts. Une fois les 150 entreprises sélectionnées, l’institut choisira quelle partie constituante les représentera : salarié, dirigeant ou actionnaire/investisseur. Les représentants des 150 tirés au sort seront donc répartis en trois collèges. En reflétant la composition des entreprises, le Grand Défi espère "faciliter le dialogue et la confiance entre ces parties constituantes".

La grande délibération, de mars à septembre 2022, se découpera en six sessions de deux jours (la première session d’ouverture sera à Paris, les suivantes, en région, sont encore à déterminer). Pendant ces sessions, les 150 auditionneront scientifiques, experts, représentants d’institutions ou d’autres parties prenantes pour éclairer leurs travaux. "La première session doit permettre à tous de monter en compétences avec une remise à niveau et au fil des sessions suivantes, le processus doit amener à l’élaboration de 100 propositions", annonce Virginie Raisson-Victor.

La grande diffusion à partir de septembre 2022. "Le timing n’est pas encore complètement calé", reconnaît la cofondatrice du Grand Défi. "Nous nous enrichissons du travail avec les partenaires et les entreprises marraines mais l’idée pour cette phase est de se demander : comment faire en sorte que ces propositions soient les mieux acceptées ? Comment les acteurs des réseaux peuvent-ils se les approprier ?", détaille Jérôme Cohen. Les propositions adoptées par les 150 du Grand Défi seront diffusées par les partenaires qui vont reprendre les propositions auxquelles ils croient et les adapter en fonction de leurs membres, peut-être avec des ateliers pour savoir comment les mettre en place. "Le Centre des jeunes dirigeants et la CFDT ne s’y prendront pas de la même façon", illustre-t-il.

"Ne pas inventer le fil à couper le beurre"

"Oui, la Convention des entreprises pour le climat et le Grand Défi sont tous les deux inspirés par la convention citoyenne. Il y a 150 entreprises impliquées et six sessions de travail sont prévues", énonce Virginie Raisson-Victor. "Et oui, nous n’allons pas réinventer le fil à couper le beurre : il se peut que des intervenants soient les mêmes d’une démarche à l’autre. D’ailleurs, nous ne nous interdirons pas de faire témoigner des participants de la CEC qui auront terminé avant nous. Nous ne sommes pas en compétition."

"L’intention finale et la méthodologie sont différentes", pointe-t-elle. Pour la Convention des entreprises, le pari qui est fait, c’est que "ce sont 150 dirigeants qui vont embarquer le reste de leurs sociétés". Le Grand défi veut lui "créer de la convergence au sein d’un secteur économique pour avoir un impact". Il faut "partir des citoyens pour des actions concrètes, des mesures directement opérationnelles, impactantes. Il n’est pas nécessaire de fabriquer des lois à chaque fois". "Je vais volontairement être caricatural mais les propositions dans les grandes lignes, on les connaît déjà. Maintenant il faut passer à l’action et pour ça on doit emporter un certain nombre d’acteurs grâce à une participation conjointe", résume Jérôme Cohen.


La Convention des entreprises pour le climat
Le Grand Défi
Participants

- 150 dirigeants d’entreprise, toutes tailles et tous secteurs confondus, avec des niveaux de maturité en RSE différents

- Recrutés entre mars et août 2021, via cinq appels à candidatures

- 150 sociétés de droit français représentées soit par  un salarié, soit par un dirigeant, soit par un investisseur

- Tirage au sort par un institut de sondage pour garantir la représentativité du tissu économique français

Calendrier

Session 1 du 9 au 11 septembre à Paris : "Constat et monde d’après"

Session 2 du 20 au 22 octobre à Lille : "Nouveau cap"

Session 3 du 2 au 4 décembre à Nantes : "Nouvelle boussole"

Session 4 du 20 au 22 janvier à Lyon : "Génie humain"

Session 5 du 10 au 12 mars à Marseille : "Embarquer l’équipage"

Session 6 les 22 au 23 avril et 18 juin à Paris : "Témoigner"


- Phase 1 : La grande consultation de janvier à mars 2022

- Phase 2 : La grande délibération de mars à septembre 2022, pendant laquelle se tiendront six sessions plénières à Paris et en région

- Phase 3 : La grande diffusion à partir de septembre 2022

Livrables

- Une feuille de route pour chacune des 150 entreprises leur permettant "d’agir pour la régénération de la biodiversité et de tenir une trajectoire carbone nationale d’au moins -55 % à horizon 2030"

- Une centaine de propositions à destination du monde politique et des candidats à la présidentielle 2022

100 mesures "prioritaires pour adapter l’économie et les entreprises aux limites de la biosphère"

à lire aussi
Fermer
Bonjour

Vous souhaitez contacter

Ioana Doklean, journaliste