Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Revenir en haut de la page

Campus de Valence de l'UGA : un "lieu d'investissement" plutôt qu'un "centre de coûts" (Yassine Lakhnech)

L’université Grenoble-Alpes a commandé une étude d’impact de son campus valentinois. Objectif : montrer que "les universités ne sont pas des centres de coûts mais des lieux d’investissement", explique Yassine Lakhnech, président de l’UGA. Le rapport montre notamment que le site de Valence a un impact économique total de plus de 120 M€ par an. Cette étude oriente également l’université sur les choix à faire en termes de positionnement futur du campus du Valence. Les liens avec le territoire et les entreprises vont être renforcés et l’interdisciplinarité des laboratoires développée.

   Merci de découvrir AEF info !

Cette dépêche est en accès libre.

Retrouvez tous nos contenus sur la même thématique.

Tester AEF info pendant 1 mois
Test gratuit et sans engagement
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Enseignement / Recherche
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoie du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

Valence UGA Droits réservés - DR

L’université Grenoble-Alpes et l’agence de développement universitaire Drôme-Ardèche (Aduda) ont présenté, fin octobre 2021, une étude d’impact du campus UGA Valence Drôme-Ardèche, réalisée par la Fnege (fondation nationale pour l’enseignement de la gestion des entreprises). "Nous voulions démontrer aux décideurs, et peut-être plus largement, que les universités ne sont pas des centres de coûts mais des lieux d’investissement, y compris d’un point de vue purement économique", explique Yassine Lakhnech, président de l’université Grenoble-Alpes.

 Le site de Valence qui, pour rappel, a intégré l’UGA en 2016, constitue "le premier campus délocalisé d’une université métropolitaine en France", souligne l’établissement dans un communiqué. Il se caractérise par une contribution significative à son budget de fonctionnement des trois principales collectivités territoriales (conseils régional et départemental et agglomération), à laquelle s’ajoutent les investissements effectués dans le cadre des CPER. Ce campus de proximité (plus de 60 % des étudiants ont passé leur bac dans la zone d’impact), qui compte près de 50 % de boursiers (contre 30 % au niveau national), joue également un important rôle "d’ascenseur social".

Un impact économique de plus de 120 M€ par an sur le territoire

L’étude de la Fnege estime l’impact économique direct de Valence UGA sur son territoire à 48,3 millions d’euros par an (budget de fonctionnement, entretien de l’immobilier et mises à disposition et dispositifs de soutien à l’ESR des collectivités, budget du Crous et de vie des étudiants) hors investissements immobiliers, pour 343 emplois. Son impact total (impact indirect, avec effet multiplicateur de 2,5, compris) est évalué à 120,86 millions d’euros.

La structure universitaire "constitue un maillon essentiel de la vie des territoires". Les acteurs économiques et politiques sont convaincus de "l’utilité de Valence UGA en termes d’attractivité du territoire et de proximité". La coopération entre campus et milieu socio-économique (alternance, stages, missions ponctuelles) est riche. Le site et les étudiants contribuent à la vie culturelle de l’agglomération et du département au travers l’action du Cermosem (structure de recherche implantée en Ardèche) et "animent la ville sur le plan social".

Un considérable impact intellectuel et en termes d’image

Sur le plan intellectuel, le LCIS et le Cermosem (antenne décentralisée de l’Institut d’urbanisme et de géographie alpine de l’UGA) apportent une contribution en termes de recherche et de développement des territoires, via leurs "nombreux partenariats". L’UGA a également une activité de diffusion des savoirs académiques importante "à travers ses engagements dans plusieurs dispositifs de transfert des connaissances".

En termes d’image, la réputation de UGA, "grande université internationalement reconnue […] profite au territoire de Valence". Les étudiants contribuent également à l’image dynamique du territoire.

Un choix de positionnement stratégique à réaliser

Toutefois, l’intégration de Valence UGA au sein de l’UGA reste "à consolider". Sur le plan stratégique, Valence UGA "bénéficie d’un soutien important de la part de sa maison mère" qui est matérialisé par la création d’un poste de vice-président dédiée au site, rappelle l’étude. Ce soutien devrait "permettre d’aborder dans de bonnes conditions les questions de développement du campus qui restent à résoudre".

Selon les auteurs de l’étude, Valence UGA doit faire un choix stratégique en termes de positionnement. Première option : rester centré sur son rôle d’ascenseur social en développant encore la diversité de son offre en premier cycle et en acceptant, d’une part, de voir la majorité de ses enseignants-chercheurs ne pas résider sur la zone d’impact et d’autre part, de voir partir la majorité de ses meilleurs étudiants dans les masters et les écoles doctorales de l’UGA.

Seconde option : se positionner pour attirer des enseignants-chercheurs de premier plan, comme a su le faire l’Esisar, en créant des centres de recherche sur des champs spécifiques et en ouvrant, pour les accompagner, des masters et une école doctorale qui fidéliseront les chercheurs et les étudiants.

"L’étude fait également des propositions pour consolider et développer le campus UGA Valence Drôme-Ardèche. Et cela n’est pas simple, explique Yassine Lakhnech. En effet, nous n’avons pas les moyens d’avoir des redondances trop fortes avec Grenoble en termes de formation, ni d’installer beaucoup de laboratoires, ce qui pourrait être aussi une forme de redondance. Il faut cependant que la formation reste adossée à la recherche. Valence ne doit pas être une exception à ce principe. Nous allons travailler sur ce sujet avec nos partenaires." Le président de l’université a pour projet de renforcer les liens avec le territoire et les entreprises et de développer l’interdisciplinarité des laboratoires déjà présents, en particulier le LCIS. L’implantation d’un centre de recherche public-privé fait notamment partie des options prises en compte.

Les recommandations stratégiques de la Fnege

 
  • Choisir une marque identitaire commune pour l’ensemble des activités académiques de Valence UGA ;
  • Accroître l’attractivité régionale en poursuivant la diversification de l’offre en 1er cycle, et l’attractivité nationale & internationale en poursuivant la logique de niches pour des cursus à numerus clausus ;
  • Jouer la complémentarité avec l’offre de Grenoble et limiter les doublons ;
  • Créer pour les entreprises un portail unique qui gère l’ensemble de l’offre (formation continue, stages et missions, partenariats recherche, etc.) et accroître les ressources humaines en charge de ces relations ;
  • Si l’option du développement de la recherche est choisie, pour améliorer l’attractivité auprès des enseignants-chercheurs, créer un nouveau centre de recherche en cohérence avec le potentiel industriel du territoire (par exemple dans le champ du numérique), et développer le Cermosen avec l’appui du laboratoire Pacte ;
  • Capitaliser sur le potentiel de l’UGA et le communiquer aux acteurs économiques du territoire ;
  • Faire une cartographie de l’écosystème régional et le diffuser auprès des composantes de l’UGA pour les informer du potentiel des territoires ;
  • Clarifier la marque et communiquer sur une seule marque a une importance stratégique : "Valence UGA", "Valence UGA campus", "Campus Valence UGA", etc.
à lire aussi
Fermer
Bonjour

Vous souhaitez contacter

Deborah Berthier, journaliste