Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Revenir en haut de la page
Home| Social / RH| Ressources humaines| Dépêche n°661130

Handicap : Brico Dépôt déploie un dispositif de formation de 9 semaines, préalable au recrutement de salariés handicapés

Dans le Sud-Ouest, Brico Dépôt est engagé dans un dispositif associant formation et recrutement de demandeurs d’emploi en situation de handicap. Pendant neuf semaines, les stagiaires sont formés directement en magasin au métier de conseiller-vendeur en bricolage, tout en étant accompagnés par Handiwork, une entreprise spécialisée dans la formation et l’insertion des travailleurs handicapés. L’enseigne s’engage à intégrer la moitié des bénéficiaires en CDI ou CDD de plus de six mois. Le retour d’expérience "très positif" amène Brico Dépôt à vouloir déployer l’initiative dans d’autres régions.

   Merci de découvrir AEF info !

Cette dépêche est en accès libre.

Retrouvez tous nos contenus sur la même thématique.

Tester AEF info pendant 1 mois
Test gratuit et sans engagement
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoie du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

Quatre magasins Brico Dépôt du sud-ouest accueillent des stagiaires handicapés pour les former au métier de conseiller-vendeur en bricolage, tout en étant accompagnés par Handiwork, une entreprise spécialisée dans la formation et l’insertion des travailleurs handicapés. Droits réservés - DR - © Brico Dépôt

La collaboration entre Brico Dépôt et Handiwork a débuté en 2019, lorsque l’entreprise, installée en Occitanie, spécialisée dans l’accompagnement de personnes handicapées, a démarché le magasin de bricolage de Pamiers (Ariège) pour lui proposer une sensibilisation au handicap. L’objectif était de créer un pont entre le milieu protégé et le milieu ordinaire en permettant à cinq personnes travaillant en Esat de venir travailler quatre heures par semaine en magasin, pendant une période de découverte de 9 à 12 mois. Gaëlle Dejeux, responsable RH de la région Sud-Ouest de Brico Dépôt y voit alors une double opportunité, explique-t-elle à AEF info, le 25 octobre 2021 : "permettre aux salariés protégés d’intégrer un milieu de travail ordinaire, et désacraliser le sujet du handicap auprès des salariés et des managers". L’initiative est ensuite progressivement étendue aux dépôts de Béziers (Hérault) et Castres (Tarn). Au total, elle bénéficie à une quinzaine de stagiaires.

L’expérience est jugée positive par les deux partenaires. Mi-2021, ils décident alors d’aller plus loin en mettant en place le dispositif "recrutement" proposé par Handiwork dans le magasin de Castres. Dans ce process co-construit, les bénéficiaires ne sont plus issus d’Esat mais demandeurs d’emploi. Ils s’engagent à suivre une formation de neuf semaines en magasin. De son côté, l’entreprise s’engage à embaucher la moitié des bénéficiaires en CDI ou CDD de plus de six mois. L’inclusion fait partie du projet d’entreprise pour les trois prochaines années. Depuis plusieurs années, Brico Dépôt dépasse le seuil de 6 % d’obligation de travailleurs handicapés. Actuellement, elle est à 7,48 %.

"Pour que ce projet naisse et vive bien, il y a beaucoup d’étapes à respecter et à co-construire", explique Gaëlle Dejeux. Car pour la RRH du Sud-Ouest, la clé du succès repose sur la motivation des directeurs de magasin. Après la présentation du projet, "la moitié des directeurs de la région sud-ouest a dit oui et avait une équipe ayant suffisamment de maturité pour le faire", rapporte-t-elle.

DES objectifs REVUS À LA HAUSSE

L’étape suivante a consisté en des réunions d’information auprès des publics cibles. Handiwork et Brico Dépôt ont alors travaillé au sourcing des personnes handicapées avec Pôle emploi, Cap emploi et les missions locales. Une journée de présentation du projet et de l’entreprise, accompagnée de coaching d’entretien et de visite de magasin est ensuite organisée pour une vingtaine de demandeurs d’emploi de manière à "démystifier le projet". "Avoir une vingtaine de candidats pour une journée d’information collective, c’est énorme", s’étonne Gaëlle Dejeux, habituée à recevoir "autour de cinq candidats lors d’opérations de recrutement d’apprentis organisées avec l’Afpa".

Si quelques candidats ne poursuivent pas la démarche du fait de l’absence de permis de conduire ou de voiture, à Castres, 18 personnes passent des entretiens croisés, associant Pôle emploi et Brico Dépôt. L’enseigne de bricolage, qui devait initialement recruter quatre personnes, décide d’en retenir six. "On est face à des gens qui ont eu un accident de vie et qui ont des difficultés à retrouver un emploi, mais quand une entreprise va vers eux, ce sont des gens qui ont une motivation surdimensionnée. On aurait pu retenir encore plus de candidats", reconnaît Gaëlle Dejeux. Entreprise et bénéficiaires sont liés par une convention de stage tripartite - avec Handiwork. Les personnes handicapées n’ont pas de perte de rémunération puisqu’elles sont considérées comme stagiaires de la formation continue. Elles ont alors le choix : soit de continuer de percevoir leur allocation chômage, soit de bénéficier d’une prise en charge par la région Occitanie.

En amont du lancement du dispositif, le formateur d’Handiwork qui va accompagner le groupe de stagiaires au sein du magasin vient passer trois jours sur le site concerné pour "comprendre le concept, les valeurs de l’entreprise mais aussi les zones de travail", détaille la RRH. "Quand on parle de handicap, les managers pensent souvent aux contraintes", poursuit-elle. Le port de charge est un "sujet délicat qui fait souvent peur" car il peut demander des besoins d’aménagement de poste, comme, par exemple, mettre en place des zones de rayonnage moins étendues.

GAGNER en AUTONOMIE PROGRESSIVEMENT

Les neuf semaines sont découpées en trois temps pour permettre aux bénéficiaires de gagner en autonomie au fil des jours. Pendant les trois premières semaines, la personne handicapée travaille tous les jours aux côtés d’un formateur Handiwork. La répartition s’équilibre les trois semaines suivantes, avec une journée en autonomie au sein des équipes et quatre jours avec son formateur, avant de terminer, pendant les trois dernières semaines, par une journée en collectif et quatre jours en autonomie. "Handiwork est tout le temps en alerte par rapport à l’entreprise, à ses besoins et aux adaptations nécessaires", salue Gaëlle Dejeux pour qui cette organisation "fait l’efficacité du dispositif".

À l’issue des neuf semaines, un CDI et deux CDD de 12 mois sont proposés aux six stagiaires. Deux sur trois acceptent : l’une des bénéficiaires a refusé le CDD car elle avait eu une proposition de CDI dans une autre entreprise. "Nous avons dû gérer nos collaborateurs car ils voulaient que l’on embauche les six personnes. Il y a eu un fort attachement de leur part et nous avons dû leur expliquer que nous sommes aussi une entreprise qui doit faire face à des contraintes économiques", rapporte Gaëlle Dejeux. Du côté des managers, ceux qui ont accompagné le dispositif ont "vraiment eu la sensation de faire quelque chose de bien", poursuit-elle. Cette démarche "amène beaucoup d’humanité dans un quotidien de grande distribution qui est chahuté et dans le secteur souvent 'brut' du bricolage".

Depuis, l’opération a été renouvelée, avec le même succès, à Béziers, avec six stagiaires retenus sur une vingtaine de candidatures. Elle va être déployée, courant novembre, à Pamiers et à Perpignan (Pyrénées-Orientales). D’autres régions (nord-est, ouest, Auvergne-Rhône-Alpes) ont déjà fait part de leur intérêt pour la démarche. La responsable RH du Sud-Ouest va présenter le dispositif au niveau national, ainsi que les bonnes pratiques, les avantages et les inconvénients à l’ensemble du groupe Brico Dépôt la semaine prochaine. La duplication du dispositif dépend néanmoins du développement d’Handiwork au-delà de ses territoires actuels d’implantation (Occitanie et Paca). "Ces dispositifs sont très efficaces pour démystifier le sujet du handicap, de la diversité et de l’inclusion", juge Gaëlle Dejeux. Convaincue de l’importance de la diversité et de l’inclusion en entreprise, la RRH a "pour rêve" de voir les bénéficiaires du dispositif évoluer vers d’autres postes "d’ici deux à trois ans".

à lire aussi
Fermer
Bonjour

Vous souhaitez contacter

Gwénaëlle Conraux, journaliste