Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Revenir en haut de la page

Face aux tentatives de "disqualification" de la science, la CPU organise un colloque et crée un groupe de travail

Alors que "la science subit des tentatives de disqualification, voire d’intimidation" et que "des menaces […] sur les libertés académiques pèsent sur les universités de nombreux pays", la CPU organise, les 21 et 22 octobre 2021 le colloque "Universités : la science exposée. Science, politique, citoyenneté". L’objectif est d’aider les établissements à mieux s’armer pour faire face à ces "attaques". La CPU met aussi sur pied un groupe de travail "science et société" qui se réunira pour la première fois le 4 novembre, indique à AEF info sa vice-présidente Virginie Dupont.

   Merci de découvrir AEF info !

Cette dépêche est en accès libre.

Retrouvez tous nos contenus sur la même thématique.

Tester AEF info pendant 1 mois
Test gratuit et sans engagement
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Enseignement / Recherche
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

Virginie Dupont, vice-présidente de la CPU, présidente de l'université de Bretagne Sud D.R.

Le colloque sur "La science exposée" que la CPU organise dans ses locaux, à Paris, les 21 et 22 octobre 2021, "s'inscrit dans une continuité", rappelle la vice-présidente de la Conférence, Virginie Dupont, présidente de l’université de Bretagne Sud. "La crise sanitaire a eu un effet amplificateur de ces problématiques, mais ce n’est pas quelque chose de nouveau." En 2016 déjà, la CPU avait inauguré une série de quatre colloques sur les "désordres de l’information" (1).

"LA CONTROVERSE SCIENTIFIQUE N’EST PAS LA POLÉMIQUE MÉDIATIQUE"

"Les universités comme les chercheurs deviennent, dans l’espace public, notamment numérique, les cibles d’attaques minant la confiance collective dans la science, les scientifiques et les institutions d’enseignement supérieur et de recherche", souligne la présentation du colloque. Ainsi, "la polémique politique ou médiatique est alors confondue avec la controverse scientifique qui est inhérente au fonctionnement de la recherche, mais qui est une autre nature et ne relève pas des mêmes règles et des mêmes normes."

"La controverse scientifique n’est pas la polémique médiatique. Il faut bien distinguer les deux", plaide Virginie Dupont. Pour autant, certaines "dérives" pouvant venir de la communauté scientifique elle-même, elle estime que "les universités doivent aussi se remettre en question et travailler l’éthique et l’intégrité scientifique". Le préambule du colloque rappelle en effet que les "attaques" contre la science ne viennent pas que de l’extérieur de l’enceinte académique : elles viennent aussi "de l’intérieur de l’université, de conflits de personnes, de méconduites scientifiques ou manquements déontologiques".

C’est la raison pour laquelle le colloque entend aider les établissements à "améliorer, renforcer, consolider les processus et instruments de régulation interne, pour que priment le renouvellement des savoirs, l’enrichissement de la connaissance et la défense de la démocratie".

LANCEMENT D’UN GROUPE DE TRAVAIL "SCIENCE ET SOCIÉTÉ"

La CPU entend aussi inscrire cette réflexion dans le temps. Virginie Dupont signale qu’un groupe de travail "science et société" a été constitué, dont elle assure l’animation et qui "se réunira pour la première fois le 4 novembre, avec les présidents d’université et les présidents de commissions intéressés". Ce groupe de travail, qui définira à cette occasion son périmètre de travail pour 2022, va œuvrer en lien avec le nouveau réseau des vice-présidents science-société des universités, précise Virginie Dupont.

L’une des pistes de travail envisagées vise à réfléchir à la manière d’être "plus efficaces avec les médiats qui sollicitent souvent la CPU et les universités sur des sujets scientifiques". "Nous souhaitons nous appuyer sur les chercheurs qui le souhaitent, et sur le travail qui a déjà été fait, notamment avec The Conversation, partenaire de notre colloque", avance Virginie Dupont. Pour mieux faire connaître la recherche auprès du grand public, d''autres pistes pourraient être de renforcer les formations diplômantes en médiation scientifique ainsi que le mouvement en faveur des "sciences citoyennes".

Le colloque sur "La science exposée"

 

Organisé par la CPU en partenariat avec la HRK (Conférence allemande des recteurs d’université), l’Ofaj (Office franco-allemand pour la jeunesse) et le média The Conversation, le colloque se tient les 21-22 octobre 2021 à la CPU. Il est ouvert à tous, avec une inscription obligatoire. Six tables rondes donneront la parole à des enseignants-chercheurs et des chercheurs, des étudiants, des personnalités étrangères et des journalistes, sur les questions suivantes :

  • raison, éthique : l’université, un rôle majeur en matière de formation ;
  • la controverse n’est pas la polémique : comment fonctionne la fabrique de la science ?
  • intégrité scientifique, éthique : quels enjeux ?
  • science et politique au XXIe siècle ;
  • science et prédiction font-elles bon ménage ?
  • la science et sa médiation.

En savoir plus : programme et inscriptions.

(1) "Devenir citoyen à l'ère numérique : enjeux scientifiques et éducatifs" (Caen, 30 novembre 2016) ; "L'université comme rempart aux fake news" (Paris, 15 février 2018) ; "Face aux désordres de l'information, comment apprendre à apprendre, du lycée à l'université ?" (Lyon, 16 octobre 2018) ; "La santé face aux désordres de l'information : impact et solutions" (Paris, 20 juin 2019).

à lire aussi
Fermer
Bonjour

Vous souhaitez contacter

René-Luc Bénichou, journaliste