Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Revenir en haut de la page

L'université de Toulouse élabore une plateforme data pour aider au pilotage des "villes universitaires d'équilibre"

L’université fédérale de Toulouse Midi-Pyrénées (UFTMiP) finalise l’élaboration d’une cartographie numérique des dix villes, hors Toulouse, où sont implantés des établissements d'enseignement supérieur de l’ancienne région Midi-Pyrénées. Cette démarche partenariale est menée avec la région Occitanie, le rectorat ESRI, la Draaf. Baptisé "DataVUE", cet outil numérique interactif veut mettre des données "fiabilisées et consolidées" à disposition des acteurs de l’enseignement supérieur et des collectivités locales pour les aider au pilotage et à la structuration des sites.

   Merci de découvrir AEF info !

Cette dépêche est en accès libre.

Retrouvez tous nos contenus sur la même thématique.

Tester AEF info pendant 1 mois
Test gratuit et sans engagement
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Enseignement / Recherche
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoie du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

La plate-forme DataVUE veut aider au pilotage des villes universitaires d'équilibre en centralisant les données relatives aux établissements d'enseignement supérieur et de recherche. Droits réservés - DR - © Université de Toulouse

Pour avoir une meilleure connaissance des sites accueillant des formations universitaires et post-bac, en faciliter l’animation, l’échange de bonnes pratiques et l’émergence de projets communs, le département "réseaux des sites universitaires" de l’université fédérale de Toulouse Midi-Pyrénées travaille à la mise en place d’une plateforme regroupant les données Sise issues des établissements, de la cartographie des formations déjà établie par la Comue (lire sur AEF info), du guide de la recherche ainsi que celles du rectorat de l’académie de Toulouse et de la Draaf sur le post-bac.

Le projet est déployé sur les dix "villes universitaires d’équilibre" du périmètre de l'université de Toulouse, appellation utilisée pour désigner les sites situés en dehors des métropoles. Il s’agit de :

  • Albi, Auch, Cahors, Castres-Mazamet, Figeac, Foix, Millau-St-Affrique, Montauban, Rodez, Tarbes (ex Midi-Pyrénées),
  • Béziers, Carcassonne, Font-Romeu, Mende-Florac, Narbonne, Nîmes-Alès, Sète (ex Languedoc-Roussillon).

Le projet a reçu un soutien financier de 30 000 € du conseil régional Occitanie et 58 000 € du MESRI (10 000 € en 2020 et 48 000 € en 2021). Il s'inscrit dans la politique de la démocratisation de l’accès à l’enseignement supérieur et de réduction des inégalités territoriales, portée par la région afin de combler les fortes disparités entre les deux métropoles de Toulouse et Montpellier et les zones rurales.

Imaginé avant le 1er confinement de 2020, le projet a d’abord fait l’objet d’une étude des besoins avec les animateurs de chaque site universitaire, explique Fanny Lalleman, responsable de l’observatoire de la Comue, à AEF info, le 4 octobre 2021. "Il a fallu aussi travailler à la structuration du projet car les deux services (département "réseau des sites universitaires" et l’observatoire qui gère les données data) n’avaient pas l’habitude de travailler ensemble", poursuit-elle. En juin 2020, se réunit le premier comité de pilotage. Il rassemble l’UFTMiP, le conseil régional Occitanie, le rectorat de la région académique en charge de l’ESRI, la Draaf, le bureau du département "réseau des sites universitaires". La "coordination territoriale d’Occitanie Est" qui regroupe les établissements d’enseignement supérieur et de recherche de l’ancienne région Languedoc-Roussillon est également invitée à ce Copil, même si, pour l’instant, les porteurs du projet n’ont pas prévu d’intégrer les données de ce territoire.

DES DONNÉES ISSUES DE SYSTÈMES D’INFORMATION DES ÉTABLISSEMENTS ET DE LA COMUE

Si le contexte sanitaire 2020 ralentit la démarche, les acteurs avancent sur un premier volet qui recense les données sur l’animation de chaque site, notamment la composition des binômes d’animateurs, l’organisation des sites (instances d’animation et données relatives à la collectivité territoriale de référence), la formation, dont les effectifs de chaque filière et diplôme, des établissements membres de l’université fédérale de Toulouse mais aussi des établissements proposant des cursus post-bac, la recherche. Des données sur la vie étudiante et l’entrepreneuriat étudiant viendront compléter ce premier volet. À terme, des données sur les relations internationales (mobilité entrante et sortante), le patrimoine foncier des établissements et le budget seront aussi intégrées à la plateforme.

La plateforme DataVUE comprend un menu par thématique (organisation, formation recherche, international) et des filtres (date, comité opérationnel de site, département). Elle propose deux vues : un panorama global sur les données de la région et une vue par COS (comité opérationnel de site). L’onglet formation décrit l’offre en allant jusqu’au nombre de formation par cursus ou par domaine ainsi que les données relatives aux effectifs depuis 2017.


Les données recueillies proviennent à 80 % de l’UFTMiP et des établissements. "On va chercher la donnée qui est la mieux structurée car il y a un gros nettoyage à faire ensuite. La phase de qualification de données est un travail de fourmi", détaille Fanny Lalleman. Les données automatisées sont cohérentes avec les autres systèmes d’information grâce à une approche commune avec les établissements d’enseignement supérieur. "Notre objectif n’est pas de réinventer l’eau chaude. Nous voulons que l’outil puisse s’enrichir au fur et à mesure des besoins des usagers. Notre méthode de travail s’appuie sur la co-construction, le partenariat et la concertation", explique Maud Le Hung, directrice du département "réseau des sites universitaires" de l’université de Toulouse.

Dans un second temps, l’équipe projet a travaillé à l’enrichissement des indicateurs et mis en place des procédures de recueil des données non disponibles. Depuis le début de l’année 2021, le service numérique de l’université de Toulouse (Snut) travaille au développement de la structure de la plateforme avec un prestataire extérieur et la teste avec le groupe projet et des animateurs. Un comité d’utilisateurs va être mis en place. "Nous voulons accompagner les personnels pour qu’ils aient une bonne approche de l’outil et aussi nous permettre d’observer leurs façons de travailler afin de leur proposer des restitutions de données plus personnalisées", avance Maud Le Hung.

Si l’accès de la plateforme est pour le moment réservé aux membres des comités opérationnels de site, l’équipe projet a souhaité que tous les utilisateurs aient accès à toutes les données pour permettre "une meilleure interconnaissance" et "retrouver un collectif qui imagine des projets ambitieux", plaide la directrice du département "réseau des sites universitaires".

à lire aussi
Fermer
Bonjour

Vous souhaitez contacter

Gwénaëlle Conraux, journaliste