Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Revenir en haut de la page
Home| Social / RH| Fonction publique| Dépêche n°660118

"Le management a eu un rôle pivot pendant la crise, et il continue de l’assumer" (P. Contet, Grenoble-Alpes métropole)

Conséquences de la crise sanitaire et des mesures du gouvernement sur l’organisation du travail, application des principales dispositions de la loi de transformation de la fonction publique de 2019… Où en sont les administrations, qui ont dû mener de front la lutte contre l’épidémie de Covid-19 et l’application des réformes prévues par la loi Dussopt ? AEF info publie une série d’interviews de DRH de grandes administrations, ministères et collectivités locales. Sixième entretien ce mardi 2 novembre 2021 avec Philippe Contet, DRH de Grenoble-Alpes métropole (Isère). Durant la crise sanitaire,"les managers ont été à la manœuvre pour organiser les équipes, assurer la continuité du service public", observe-t-il. La métropole grenobloise a également investi le sujet du temps de travail. Philippe Content revient également sur les priorités inscrites dans les lignes directrices de gestion.

   Merci de découvrir AEF info !

Cette dépêche est en accès libre.

Retrouvez tous nos contenus sur la même thématique.

Tester AEF info pendant 1 mois
Test gratuit et sans engagement
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoie du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

Philippe Contet est DRH à Grenoble-Alpes métropole. Droits réservés - DR - Grenoble-Alpes métropole

AEF info : Dix-huit mois après le début de la crise sanitaire, que reste-t-il à la métropole de cette période, dans le travail au quotidien ?

Philippe Contet : Très clairement, la crise sanitaire a provoqué une accélération des outils de visio et de travail à distance, qui étaient très marginalement utilisés auparavant. La métropole s’est dotée d’un processus de travail à distance, et maintenant de télétravail. La crise a été un puissant catalyseur.

Le management a eu un rôle pivot pendant la crise, et il continue de l’assumer. Les managers ont été à la manœuvre pour organiser les équipes, assurer la continuité du service public. Ils ont veillé à ce que personne ne se perde en chemin, dans un contexte où certains agents étaient déstabilisés par la gestion de la vie familiale. Ils ont eu un rôle central. Aujourd’hui, ils sont fragiles, car ils continuent d’assurer ce rôle et peuvent aussi être sollicités pour l’aide à la décision. Nous portons une attention particulière à cette population.

AEF info : Le temps de travail est l’un des sujets de la rentrée. Le 2 juillet 2021, la métropole a adopté une délibération qui acte le principe d’une refonte du temps de travail au 1er janvier 2022. Aujourd’hui, l’écart avec la durée légale est compris entre 56 et 74 heures. Comment allez-vous travailler à cette refonte dans les mois qui viennent ?

Philippe Contet : C’est le grand sujet de cette rentrée, qui va nous occuper jusqu’à la fin de l’année. Nous sommes dans la dernière ligne droite. Nous avons commencé à travailler sur la refonte de la durée du travail dès le printemps dernier : nous avons d’abord déterminé les métiers qui pouvaient être concernés par une dérogation, et dénombré entre 450 et 500 agents, issus essentiellement des métiers techniques d’exploitation, qui pourront garder leur temps de travail actuel.

 

"Nous avons profité [du chantier du temps de travail] pour donner aux agents la possibilité de changer de cycle de travail."

 

Ensuite, nous avons profité de ce chantier pour donner aux agents la possibilité de changer de cycle de travail, et ainsi mieux concilier leur vie professionnelle et leur vie personnelle. Nous avons proposé neuf cycles de travail qui permettent d’atteindre la durée légale, avec des durées hebdomadaires allant de 35 à 39 heures, réparties sur cinq jours ou quatre jours et demi. D’ici la fin de l’année, les agents seront amenés à se positionner sur un cycle, et leur choix devra être validé par leur manager.

Les cycles de travail en détail

 

La métropole grenobloise va proposer à ses quelque 2 000 agents, neuf cycles de travail hebdomadaire. Dans le détail, quatre cycles sont sur cinq jours, et donnent lieu à 25 jours de congé par an. Pas de RTT pour le cycle à 35 heures, 9 jours de RTT pour le cycle à 36h30, puis 15 RTT si la durée est de 37h30 et enfin, 23 RTT pour un travail de 39 heures par semaine. Trois cycles sont étalés sur 4,5 jours, ce qui donne lieu à 22,5 jours de congé par an. S’y ajoutent 9 RTT pour le cycle à 36h30 et 15 RTT pour cycle à 37h30. Pas de RTT pour le cycle à 35 heures. Un huitième cycle permet d’alterner une semaine sur 5 jours et une sur 4 jours, et enfin, le dernier cycle est le forfait jour, qui permet de bénéficier de 25 jours de congé et de 25 RTT.

AEF info : Comment s’est déroulé le dialogue social sur cette thématique ?

Philippe Contet : Il a été très compliqué. Les syndicats ont montré un refus de principe sur la refonte de la durée du travail, et il a été difficile de les faire participer aux négociations. Il y a eu trois mouvements de grève depuis le printemps. Nous avons impliqué les agents directement, via des groupes de travail, qui nous ont permis de recueillir leurs besoins et leurs attentes. Les cycles de travail tiennent compte de ces suggestions.

AEF info : Comment envisagez-vous la réforme de la protection sociale complémentaire ?

Philippe Contet : Nous sommes dans une phase d’information sur le dossier, pour nous mettre ensuite en ordre de marche. Jusqu’à présent, les contrats prévoyance faisaient l’objet d’un conventionnement, et les contrats santé d’une labellisation. Environ 65 % des agents adhèrent au contrat prévoyance, en revanche, pour la santé, 45 % adhèrent à un contrat labellisé. Nous regardons actuellement comment nous pouvons anticiper la mise en place d’un contrat groupe.

AEF info : En 2021, vous avez travaillé sur les lignes directrices de gestion, qui définissent la politique RH des collectivités. Quelles sont les priorités de Grenoble-Alpes métropole ?

Philippe Contet : Les lignes directrices de gestion ont été votées en juillet 2021 en comité technique, et fixent six thèmes prioritaires : l’avancement de grade, la promotion interne, la prévention santé, le régime indemnitaire, la formation, notamment par l’apprentissage, et l’égalité femmes-hommes. Sur ce dernier thème, nous avons pris du retard, mais nous prévoyons bien de mettre en place un plan pluriannuel, ainsi qu’une cellule de signalement, qui sera déployée opérationnellement par le centre de gestion de l’Isère.

 

"Concernant le régime indemnitaire, nous allons instaurer début 2022, la part CIA du Rifseep, comme nous y a encouragés la CRC d’Auvergne-Rhône-Alpes dans son dernier rapport."

 

Concernant le régime indemnitaire, nous allons instaurer début 2022, la part CIA du Rifseep, comme nous y a encouragés la CRC d’Auvergne-Rhône-Alpes dans son dernier rapport. Enfin, la formation est un axe fort : nous envisageons de produire un plan de développement des compétences triennal, qui définisse les axes stratégiques tout en laissant une certaine souplesse sur les actions plus ponctuelles. Nous y travaillons actuellement.

AEF info : La réforme de la négociation collective est entrée en vigueur cet été. Comment se met-elle en place à Grenoble-Alpes métropole ? Comment se passe le dialogue social ?

Philippe Contet : Pour l’heure, nous ne nous sommes pas encore projetés dans cette réforme de la négociation collective. S’agissant du dialogue social, nous vivons actuellement une période compliquée, en raison des tensions qu’il peut y avoir autour de l’augmentation de la durée du travail. Mais globalement, le dialogue social s’est amélioré à la métropole, depuis que la DRH s’est posée en interlocutrice privilégiée des agents et des managers. L’équipe a été étoffée, et travaille de manière plus régulière avec les managers, pour coconstruire avec eux les documents RH et les sujets prioritaires, et aussi avec les salariés. La fonction RH était attendue sur ce sujet.

AEF info : Comment appréhendez-vous la fusion des CT et CHSCT à horizon 2023 ? Quel regard portez-vous sur le futur comité social territorial ?

Philippe Contet : Nous n’avons pas encore investi ce sujet. Cependant, je pense qu’une commission spécialisée, orientée sur les questions de prévention, sera nécessaire. Nous n’allons pas avec cette fusion, remettre en cause une organisation qui auparavant fonctionnait bien. Nous avons agi de la même façon lors de la réforme des CAP : nous avons gardé une instance axée sur les carrières des agents.

AEF info : Deux récents rapports de la CRC pointent une augmentation de la masse salariale à la suite du passage en métropole et un "recours excessif" aux agents contractuels (lire sur AEF info). Comment, concrètement, allez-vous vous saisir des recommandations de la chambre ?

Philippe Contet : Courant 2021, nous avons mis en place un processus beaucoup plus cadré pour répondre aux demandes de recrutement, de remplacement et de renfort. L’objectif est de rationaliser le recours aux agents contractuels. Alors qu’avant, les recrutements de contractuels se faisaient en fonction des besoins des services, sur demande, maintenant il y a une instruction de la DRH, avec partage et validation de la direction générale.

Ce processus concerne uniquement les recrutements liés au fonctionnement de politiques publiques particulières, comme celles décidées par l’exécutif, ou liés à des projets cofinancés. Le remplacement des personnels d’exploitation n’est pas concerné.

à lire aussi
Fermer
Bonjour

Vous souhaitez contacter

Sophie Esposito, journaliste