Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Revenir en haut de la page

Deux ONG appellent l’UE à réduire de 65 % sa consommation de ressources naturelles d’ici à 2050

L’Union européenne doit "fixer des limites strictes aux ressources naturelles qu’elle extrait", appellent le Bureau européen de l’environnement et les Amis de la Terre Europe, mardi 5 octobre 2021. Les deux ONG publient un rapport critiquant le projet de pacte vert européen qui, selon elles, aura pour effet d’accroître l’exploitation minière.

   Merci de découvrir AEF info !

Cette dépêche est en accès libre.

Retrouvez tous nos contenus sur la même thématique.

Tester AEF info pendant 1 mois
Test gratuit et sans engagement
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Développement durable
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoie du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

Pixabay

L’UE doit réduire l’extraction des ressources naturelles de 65 % d’ici à 2050 pour atteindre une moyenne de cinq tonnes par habitant, selon une nouvelle étude publiée ce mardi par les Amis de la Terre Europe et le Bureau européen de l’environnement. Ce qui signifie "réduire les secteurs d’activité économique qui sont écologiquement destructeurs et n’offrent que peu ou pas d’avantages sociaux — comme l’armée, l’aérospatiale, la 'fast fashion' et les voitures particulières — et maintenir ou développer ceux qui répondent aux besoins fondamentaux et au bien-être de tous — comme la rénovation des bâtiments, les énergies renouvelables, les emballages réutilisables, les activités récréatives à faible impact et les réseaux alimentaires agroécologiques".

Les institutions européennes sont appelées à modifier le pacte vert européen qui, en l’état, ne parviendra "pas à mettre un terme à l’exploitation minière effrénée" et deviendra "une autre note de bas de page dans l’histoire de la destruction de la planète". Ainsi, illustrent les ONG, le développement du véhicule électrique pourrait engendrer une hausse de la demande de lithium de l’UE de près de 6 000 % d'ici 2050.

L’UE consomme deux fois trop de matières

L’empreinte matière de l’UE (1) est actuellement de 14,5 tonnes par habitant, "soit environ le double de ce qui est considéré comme une limite durable et juste, et bien plus que la moyenne mondiale", chiffrent les deux ONG environnementales. Qui ajoutent qu’à elle seule, l’UE consomme entre 70 et 97 % des ressources permettant de respecter les limites planétaires, alors qu’au-delà de ce "seuil de sécurité", le fonctionnement stable des systèmes biophysiques de la planète est "menacé".

Au-delà des considérations environnementales, les deux organisations mettent aussi en cause l’exploitation minière pour ses conséquences sociales et humaines, notant qu’il y a plus de défenseurs de l’environnement "tués pour s’être opposés à l’exploitation minière que pour s’être opposés à toute autre industrie". Ainsi, "50 des 212 défenseurs de l’environnement tués dans le monde en 2019 faisaient campagne pour arrêter des projets miniers".

Les deux associations fustigent la stratégie de grandes sociétés minières et de gouvernements qui "se servent du fait que certains métaux et minéraux sont essentiels pour les technologies vertes pour faire de la publicité pour l’industrie minière en général et promouvoir le concept absurde d' 'exploitation minière verte'". "Pourtant, des métaux comme le cuivre, le fer et l’aluminium sont très majoritairement utilisés dans la construction et d’autres industries, comme le secteur militaire destructeur", pointent-elles. Et d’ajouter que la production primaire de métaux et de minéraux représentait environ 10 % du total des émissions mondiales liées à l’énergie en 2018, "ce qui rend les affirmations de l’industrie sur la 'lutte contre le changement climatique' encore plus infondées".

un "droit à dire non"

Parmi les propositions concrètes, le BEE et les Amis de la Terre Europe demandent l’adoption d’un "véritable droit à dire non aux projets miniers" pour les communautés et une stricte protection des espaces Natura 2000 et autres espaces protégés qui devraient devenir des "zones interdites" aux industries extractives. "À long terme, les sociétés doivent évoluer vers une démocratie des ressources, dans laquelle les ressources sont traitées comme des biens communs et publics qu’il vaut mieux laisser dans le sol, ou dont la gestion est décidée au sein d’une structure véritablement démocratique, plutôt que d’être considérées comme des marchandises financières à exploiter pour le profit."

"La transition verte doit être utilisée comme une opportunité pour s’attaquer aux causes profondes des crises climatiques et environnementales plus larges — un système économique qui conduit à la surconsommation et aux inégalités sociales dans tous les secteurs", concluent les ONG.

(1) Consommation de combustibles fossiles, biomasse, métaux et minéraux non métalliques, y compris incorporés dans les importations.

à lire aussi
Fermer
Bonjour

Vous souhaitez contacter

Claire Avignon, journaliste