Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Revenir en haut de la page
Home| Social / RH| Politiques de l’emploi| Dépêche n°659482

"Pôle emploi est la pierre angulaire de la mise en place du plan sur les compétences" (F. Toubeau, Auvergne-Rhône-Alpes)

En Auvergne-Rhône-Alpes, la tendance sur le marché du travail "est bonne", observe Frédéric Toubeau, directeur régional de Pôle emploi, au cours d’un entretien accordé à AEF info le 29 septembre 2021. Mais malgré une baisse des demandeurs d’emploi de 3,5 % sur le deuxième trimestre, "il reste de nombreuses entreprises qui n’arrivent pas à recruter", notamment dans les secteurs en tension que sont l’hôtellerie-restauration, les transports, la santé ou le BTP. Frédéric Toubeau revient sur les actions menées pour résorber ces tensions, ainsi que sur le nouveau plan sur les compétences annoncé lundi 27 septembre : pour lui, "Pôle emploi est la pierre angulaire de la mise en place de ce plan". L’une des mesures, le parcours "de remobilisation", est expérimentée à Issoire (Puy-de-Dôme) : "Ce parcours permet aux chômeurs de très longue durée de rompre avec l’isolement", souligne le DR.

   Merci de découvrir AEF info !

Cette dépêche est en accès libre.

Retrouvez tous nos contenus sur la même thématique.

Tester AEF info pendant 1 mois
Test gratuit et sans engagement
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoie du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

Frédéric Toubeau est directeur régional de Pôle emploi en Auvergne-Rhône-Alpes. Droits réservés - DR - Pôle emploi Auvergne-Rhône-Alpes

AEF info : Quel regard portez-vous sur le marché du travail en Auvergne-Rhône-Alpes ?

Frédéric Toubeau : Globalement, la tendance est bonne, et je suis confiant sur les chiffres du troisième trimestre. Le nombre de demandeurs d'emploi de catégorie A a baissé de 3,5 % sur le deuxième trimestre dans la région, et de 16,1 % sur un an. Le nombre de demandeurs d'emploi jeunes, de moins de 25 ans, a diminué de 23,7 % sur un an : le plan "Un jeune, une solution" porte donc ses fruits. Au premier trimestre, le taux de chômage s'élevait à 7,3 %, un niveau inférieur à la moyenne nationale. Nous n'avions pas connu une situation aussi positive depuis longtemps. Cependant, il reste 397 700 demandeurs d’emploi de catégorie A qui ne trouvent pas de poste, et de nombreuses entreprises qui n’arrivent pas à recruter.

Le site de Pôle emploi compte aujourd’hui 150 000 offres, et dans certains secteurs, leur nombre est en hausse en 2021 (sur la période mai-août), par rapport à 2019. Dans l’hôtellerie-restauration, elles augmentent de 28,4 %, dans la santé de 37,1 %, dans le BTP, de 8,2 %. Dans ces mêmes secteurs, les DPAE (pour des CDI et CDD de plus de six mois) sont également en hausse : de 25 % dans l’hôtellerie-restauration, de 19 % dans les transports-logistique, de 14 % dans la santé. Ce sont des secteurs en tension, sur lesquels Pôle emploi est pleinement mobilisé.

AEF info : Concrètement, que faites-vous pour pallier ces tensions de recrutement ?

Frédéric Toubeau : Tout d’abord, des viviers de demandeurs d’emploi immédiatement opérationnels sont constitués, notamment dans la santé, le BTP et les transports. Ce même vivier existe aussi pour l’hôtellerie-restauration depuis le mois d’avril dernier. Nous avons travaillé avec les branches pour identifier les besoins, et sur cette base, nous avons cherché dans nos fichiers des profils qui pouvaient correspondre. La priorité a été mise sur les demandeurs d’emploi de longue durée, les jeunes, et les permittents. Des formations de re-entraînement ont été mises en place pour ceux qui en avaient besoin : depuis le début de l’année 2021, 1 500 places ont été financées soit via le budget socle, soit via le PIC, soit par des POEI. Pour les demandeurs d’emploi sans expérience, des parcours plus longs ont été déployés.

Ensuite, j’ai communiqué aux Opco, aux entreprises phare de la région, aux élus, des interlocuteurs facilement accessibles : une ligne téléphonique, un mail, un numéro de portable. Il y a eu aussi des opérations de job dating, dont un peu moins de 3 000 étaient axées sur les secteurs en tension. Enfin, des actions innovantes ont été financées via le PIC. Je pense par exemple au dispositif "En route vers la santé", qui finance un parcours de formations en deux temps : le permis de conduire, couplé à une formation d’auxiliaire de vie.

 

"Il faut utiliser davantage les dispositifs d’immersion en entreprise"

 

AEF info : Le plan d’investissement sur les compétences annoncé par Jean Castex lundi 27 septembre (lire sur AEF info) se donne aussi l’objectif de réduire les tensions de recrutement…

Frédéric Toubeau : Pôle emploi est la pierre angulaire de la mise en place de ce plan, qui concentre les efforts sur la mise en situation de travail. Au niveau national, 15 000 AFPR et POEI seront financées dans le cadre du plan.

Personnellement, je crois beaucoup aux dispositifs d’immersion en entreprise, comme la PMSMP. Aujourd’hui, 13 000 de ces périodes ont été réalisées dans la région depuis le début de l’année, mais nous pourrions en faire beaucoup plus. Nous pourrions aller jusqu’à 20 000. Il faut utiliser davantage les dispositifs d’immersion en entreprise, car ils permettent aux demandeurs d’emploi de découvrir un métier, et aux entreprises, de découvrir un demandeur d’emploi.

AEF info : Ce plan prévoit l’expérimentation d’un "parcours plus intensif" pour les demandeurs de très longue durée, dans douze agences en France, dont celle d’Issoire (Puy-de-Dôme). Comment se déploie cette expérimentation ?

Frédéric Toubeau : Ce parcours, d’une durée maximale de six mois, se compose d’un temps collectif avec les demandeurs d’emploi, avec des présentations de métiers qui recrutent sur le territoire et un diagnostic individuel. Ce premier temps collectif permet notamment de constituer un groupe, nous l’observons à Issoire : parmi la dizaine de demandeurs d’emploi engagés dans cette démarche, il y a un esprit de groupe très fort. Ensuite, un temps individuel avec un conseiller est prévu, pour redonner confiance, orienter vers une formation, et accompagner vers l’emploi.

Nous avons un très bon retour des demandeurs d’emploi sur ce parcours, qui leur permet de rompre avec l’isolement. Un accompagnement spécifique sur des problématiques de santé pourra être proposé, réalisé par une équipe pluridisciplinaire, et nous envisageons également des ateliers avec les Carsat, pour donner aux participants qui en ont besoin un peu plus de visibilité sur leur retraite, et sur les impacts positifs d’une reprise d’emploi.

 

"L'ensemble des conseillers ont été formés aux nouvelles règles de l'assurance chômage"

 

AEF info : Vendredi 1er octobre entrent en vigueur les nouvelles règles d’assurance chômage. Comment s’y préparent les équipes de Pôle emploi ?

Frédéric Toubeau : L’ensemble des conseillers ont été formés sur les nouvelles règles, et cela fait partie de leur métier d’expliquer aux demandeurs d’emploi les règles d’indemnisation. Nous sommes prêts.

AEF info : Y a-t-il des inquiétudes des agents pour leur sécurité (lire sur AEF info) ? Depuis les assassinats de Valence (Drôme), quelles mesures ont été prises sur ce sujet (lire sur AEF info) ?

Frédéric Toubeau : Le sujet est effectivement sensible et nous y sommes très attentifs. Depuis le drame de Valence, nous avons renforcé le partenariat avec la gendarmerie et la police, qui réalisent actuellement un diagnostic sur la sécurité des agences. Ce diagnostic devrait être finalisé en 2022. En outre, je présenterai prochainement au niveau régional un plan plus vaste sur la sécurité des agences.

AEF info : En matière d’organisation interne, comment s’organise le télétravail (lire sur AEF info) et la vaccination des psychologues, qui sont soumis à l’obligation vaccinale (lire sur AEF info) ?

Frédéric Toubeau : Aujourd’hui, le télétravail exceptionnel est prédominant, en attendant l’entrée en vigueur de la charte sur le télétravail au 1er novembre et de l’accord télétravail au 1er janvier. Les agents sont en télétravail entre un et deux jours par semaine. Plus globalement, sur l’organisation du travail, j’ai dénoncé les deux accords d’organisation et d’aménagement du temps de travail, qui existaient dans chacune des deux anciennes régions. L’objectif est d’harmoniser les pratiques, et un nouvel accord est en cours de négociation (1).

S’agissant de la vaccination des psychologues, certains sont encore à convaincre… Mais je compte bien faire en sorte qu’au moment venu, tous les psychologues soient dans les dispositions qui leur permettent de continuer à assurer leurs missions.

(1) Selon les informations d'AEF info, le nouvel accord devrait modifier notamment, et à la marge, les plages horaires variables.

à lire aussi
Fermer
Bonjour

Vous souhaitez contacter

Sophie Esposito, journaliste