Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Revenir en haut de la page

GRH des cadres : la rectrice de Bordeaux privilégie les viviers de faisant fonction, "plus mobiles et réactifs"

Pour sa future école de formation continue, l’académie de Bordeaux veut déconcentrer le pilotage de l’offre comme les demandes, en faisant de l’EPLE, de la circonscription ou du bassin scolaire, l’espace pour accueillir des sessions plus collectives et intercatégorielles, précise le 21 septembre 2021 à AEF info la rectrice Anne Bisagni-Faure. Ses services soignent la formation des futurs managers repérés, depuis un an, via la mission académique de l’encadrement (tronc commun de 5 jours, modules "cousus main", immersions) et ambitionnent de davantage identifier cette année des profils à potentiel dans le primaire. Le rectorat encourage d’autres mobilités chez les personnels de direction et les adjoints gestionnaires, à travers des viviers de faisant fonction. Une formule plus réactive et plus mobile que les brigades de remplacement, juge la rectrice.

   Merci de découvrir AEF info !

Cette dépêche est en accès libre.

Retrouvez tous nos contenus sur la même thématique.

Tester AEF info pendant 1 mois
Test gratuit et sans engagement
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Enseignement / Recherche
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoie du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

Anne Bisagni-Faure, rectrice de Bordeaux et rectrice de région académique Droits réservés - DR - rectorat de Bordeaux

AEF info : L’académie de Bordeaux fait partie des académies pilotes pour déployer la mission académique de l’encadrement. Quel premier bilan en faites-vous au bout d’un an ?

Anne Bisagni-Faure : Les maîtres-mots de notre feuille de route RH sont rapprocher, valoriser et accompagner, et la mission académique de l’encadrement est une des actions prioritaires pour notre académie. Ce qui nous intéresse est la détection des talents. Pour cela, nous n’avons pas fait un appel à candidatures mais nous avons chargé les secrétaires généraux, les Dasen et les corps d’inspection de repérer ces profils, car être amené à créer un vivier est une mission valorisante pour eux aussi. Nous avons constitué un comité de pilotage composé du secrétaire général, des deux doyens (IA-IPR et IEN), d’un Dasen, du Dafpen et d’un personnel de direction. En son sein, des binômes ont réalisé les entretiens avec ces personnels à potentiel.

L’an dernier, nous avons ainsi identifié une cohorte de 30 personnes : des cadres administratifs, des personnels de direction, des enseignants faisant fonction d’inspecteur… Ils peuvent évoluer dans les cinq ans vers des fonctions de direction de service académique, d’inspection, de secrétariat général, de Dasen adjoint, de comptable. Et, pour certains, la mobilité a été très rapide. Dans ce premier vivier, nous avons déjà une personne qui est devenue directrice de cabinet d’un recteur ; une autre a passé le concours d’inspecteur ; une autre encore est partie à l’agence Erasmus…

Pour 2021-2022, nous tablons aussi sur une cohorte de 30 personnes, en visant plus prioritairement les conseillers pédagogiques et les directeurs d’école car le premier degré était moins présent dans le premier vivier repéré l’an passé.

Quelle formation pour ces profils à potentiel ?

 

Ils bénéficient tous d’un tronc commun de formation (3 jours sur la gestion de crise, 2 jours sur le management) et de modules optionnels d’1h30 "cousus main". Ces modules peuvent concerner différentes compétences : conduire un projet, savoir déléguer, manager le télétravail, développer son influence… Systématiquement, des immersions d’une à deux journées leur sont également proposées pour appréhender in situ le quotidien de la fonction à laquelle ils aspirent.

AEF info : Avez-vous des difficultés à pourvoir ces postes d’encadrement dans l’académie ? Je pense notamment au métier d’adjoint gestionnaire pour lequel le rectorat a engagé une action spécifique.

Anne Bisagni-Faure : Nous ne partons pas d’un constat de faiblesse. Mais, pour certaines fonctions comme celle d’adjoint gestionnaire, nous avons constitué un vivier de faisant fonction. On s’appuie sur les compétences existantes, dans les catégories B et C au sein des établissements scolaires, ce qui sert leur mobilité. Après un appel à candidatures en mai puis un entretien avec un référent RH en juin, le rectorat a identifié un vivier de 30 personnes. Cinq parmi elles ont été mobilisées à cette rentrée. Ces faisant fonction intègrent tous un dispositif de formation spécifique car ce métier exige de bien connaître l’environnement externe et interne d’un établissement scolaire. Ils bénéficient aussi d’un tuteur.

Pour les personnels de direction, nous avons aussi choisi de créer un vivier de faisant fonction après appel à candidatures. La brigade de remplacement qui existait était trop modeste (13 personnels) et finalement moins réactive et mobile géographiquement. Notre équipe de faisant fonction regroupe aujourd’hui 140 agents et offre une évolution de carrière pour des enseignants du second degré ou des professeurs des écoles. Nous en avons mobilisé 41 début septembre.

AEF info : Qu’envisagez-vous pour votre école académique de la formation continue (1) ?

Anne Bisagni-Faure : Nous n’en sommes encore qu’au stade du projet. Notre réflexion, qui est suivie par la Dgesco et la DGRH du ministère, devrait aboutir pour être opérationnelle en janvier 2022 et associera l’Inspé. Elle entre en résonance avec le nouveau projet de l’académie (lire sur AEF info) et le souhait de déconcentrer les formations - le pilotage de l’offre comme les demandes - notamment celles du second degré.

Ce projet d’école académique, pilotée par notre Dafpen et notre DRH, comporte à ce stade quatre ou cinq pistes, notamment l’ambition de rendre notre offre de formation plus lisible et plus accessible, de façon que les personnels disposent tout au long de l’année d’un flux d’informations sur les sessions disponibles. Avec Canopé, nous travaillons à développer des tiers lieux pour accueillir ces formations et à en proposer une partie à distance, sous des modalités de distanciel asynchrone d’1h30 à 2 heures.

Nous souhaitons voir émerger des demandes de formations collectives à l’échelle des circonscriptions, des EPLE ou des ZAP (zones d’animation pédagogique). Mais aussi des formations intercatégorielles autour de certaines thématiques comme les valeurs de la République, le développement durable, la culture juridique, la continuité éducative.

(1) Jean-Michel Blanquer a annoncé la création des écoles académiques de la formation continue en conclusion du Grenelle de l'éducation le 26 mai dernier. Dotées d'un lieu incarné et d'un directeur ou d'une directrice, nommé(e) pour 4 ans, renouvelable une fois, elles gèreront l'ensemble du budget académique alloué à la formation continue, reprenant les missions du Dafpen, du Dafpe et du Cardie. Ces écoles ne devraient pas bénéficier d'une hausse de crédits mais d'un budget "canalisé". En rapprochant les formations des personnels, le budget servira moins à rembourser des frais de mission et davantage à financer les formations elles-mêmes, répondait le ministère à AEF info en juillet 2021 (lire sur AEF info).

à lire aussi
Fermer
Bonjour

Vous souhaitez contacter

Sabine Andrieu, journaliste