Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Revenir en haut de la page

Campagnes de vaccination sur les campus : en Occitanie, des bus mobiles et des centres éphémères

En Occitanie, plusieurs campagnes de vaccination se déploient sur les campus : à Montpellier, la région, le Crous, l’ARS et la Croix-Rouge française mettent en place des bus mobiles sur les campus et les cités universitaires tandis qu’à Toulouse, l’ARS, le CHU, le SDIS et le Simpps (service de santé interuniversitaire) expérimentent des centres éphémères pendant trois jours. "Nous comptons sur le fait que plus nous leur faciliterons la tâche, plus les étudiants se vaccineront", explique Philippe Raimbault, président de l’université fédérale de Toulouse, à AEF info, le 7 septembre 2021.

   Merci de découvrir AEF info !

Cette dépêche est en accès libre.

Retrouvez tous nos contenus sur la même thématique.

Tester AEF info pendant 1 mois
Test gratuit et sans engagement
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Enseignement / Recherche
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoie du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

Au 2 septembre, 79,7 % des 18-24 ans de la région Occitanie ont reçu au moins une dose de vaccin, selon le portail Geode de Santé publique France (la moyenne nationale est de 84,6 %). Ils sont 71,2 % à avoir un schéma vaccinal complet (contre 74,8 % au niveau national). C'est donc, avec Paca, l’une des deux régions de métropole où le taux de vaccinés parmi les 18-24 est le moins élevé. En outre, les indicateurs sanitaires régionaux restent marqués par une circulation encore active du variant delta.

Deux opérations se déroulent en ce moment auprès des étudiants des sites universitaires de Montpellier et Toulouse pour leur faciliter les démarches de vaccination, au plus près de leurs lieux de vie.

DES BUS ITINÉRANTS DANS LES CITÉS UNIVERSITAIRES DE MONTPELLIER ET NÎMES

Depuis le 2 septembre, le conseil régional Occitanie, l’Agence régionale de santé et la Croix-Rouge française ont déployé un camion de vaccination mobile dans les cités universitaires de Montpellier et à l’université de Nîmes. Le dispositif "Proxivaccin étudiants" s’intègre dans la stratégie régionale de vaccination menée conjointement par l’ARS et le rectorat de région académique.


Déjà mis en place dans les territoires isolés, il a ensuite été installé, cet été, près des campings, de manière à toucher les touristes et les travailleurs saisonniers. Désormais, l’opération se décline dans les cités universitaires de Montpellier et sur le campus principal de l’université de Nîmes. "L’idée est de leur offrir un service de proximité. Nous ne faisons pas de prosélytisme", rapporte le Crous de Montpellier, partenaire de l’opération, qui ne note pas de "résistance" à la vaccination de la part des étudiants. "La vaccination est notre atout pour une rentrée 100 % en présentiel", estime, de son côté, Sophie Béjean, rectrice de la région académique Occitanie.

Trois jours après son lancement, et alors que la rentrée universitaire n’a pas encore eu lieu, une petite quarantaine d’étudiants sont venus lors de chacune des permanences montpelliéraines, notamment des étudiants internationaux déjà vaccinés mais par un vaccin non homologué par la France.

À l'université de Perpignan Via Domitia, un centre de vaccination éphémère a été mis en place sur le campus principal, avec l'ARS, du 1er au 3 septembre.

DES CENTRES DE VACCINATION ÉPHÉMÈRES DANS LES CAMPUS DE TOULOUSE

À Toulouse, des centres de vaccinations éphémères vont être installés sur les campus des universités Toulouse-I Capitole, Toulouse-II Jean-Jaurès et Toulouse-III Paul-Sabatier, pendant trois jours, du 8 au 10 septembre. Un dispositif similaire va également être installé une journée sur les sites d’Albi (Tarn) et Tarbes (Hautes-Pyrénées).


"On note une bonne dynamique de la vaccination des 18-24 ans et les quelques établissements qui ont fait des sondages anonymisés montrent que les étudiants sont plutôt mieux vaccinés", rapporte Philippe Raimbault, président de l’université fédérale de Toulouse, à AEF info, le 7 septembre.

Mi-août, quand l’ARS, la préfecture et le CHU de Toulouse ont envisagé une campagne de vaccination auprès des étudiants, "les établissements d’enseignement supérieur se sont interrogés pour savoir s’il y avait un vrai besoin d’installer des centres au sein des campus", explique Bruno Péran, directeur de cabinet de Toulouse-II Jean-Jaurès. "L’idée était plutôt d’être sur la même dynamique que juin en facilitant la prise de rendez-vous au vaccinodrome où une file dédiée avait été mise en place pour les étudiants", détaille Philippe Raimbault. "Nous avions le souci de ne pas mobiliser 'pour rien' les vaccins et les personnels", poursuit-il. "Ce qui a convaincu les présidents d’université, c’est d’être sur une opération éphémère, une expérimentation."

une campagne de communication commune aux trois universités toulousaines

L’ARS, le CHU de Toulouse et la préfecture ont été "facilitateurs", estime le président de l’université fédérale de Toulouse. Sur le terrain, le dossier est piloté par Odile Jankowiack-Gratton, DGS de l’université fédérale, et Jean-Marc Soulat, directeur du Simpps (Service interuniversitaire de médecine préventive et de promotion de la santé) ; le Simpps étant lui-même "le relais naturel" de Vincent Bounes, coordinateur du vaccinodrome et patron du Samu de Haute-Garonne (et 1er vice-président de la région en charge de la santé).

Les services communication des trois universités ont mis au point une campagne de communication commune. Pour Toulouse-I Capitole et Toulouse-III Paul-Sabatier, la rentrée est effective depuis lundi 6 septembre. Si elle n’a lieu que le 20 septembre sur le campus du Mirail, de nombreux étudiants de Toulouse-II Jean-Jaurès sont cependant déjà présents, pour les inscriptions ou les journées de visite de l’université. Un SMS a également été envoyé à tous les étudiants de l’établissement, précise Bruno Péran. Pour lui, cette première campagne "permettrait que les étudiants soient immunisés très rapidement dans l’année universitaire". Néanmoins, il précise : "Nous ne voulons pas laisser penser qu’il s’agit d’une obligation vaccinale."

Au total, 400 vaccins par jour et par site sont prévus à Toulouse. Tous les étudiants et les personnels des différents établissements d’enseignement supérieur - et pas seulement des trois universités - peuvent se faire vacciner pour une 1re ou une 2e dose. Ce dispositif expérimental de trois jours pourra être renouvelé en cas de demande.

à lire aussi
Fermer
Bonjour

Vous souhaitez contacter

Gwénaëlle Conraux, journaliste