Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Revenir en haut de la page
Home| Ville intelligente| Ville intelligente| Dépêche n°656345

Mobilité : "le tout électrique ne peut être l’unique solution", mettent en garde des maires et présidents de métropoles

Dans une tribune publiée vendredi 23 juillet dans Le Monde, plusieurs élus dont le maire de Grenoble Éric Piolle (EELV) et le président de la métropole Christophe Ferrari (ex PS) affirment que "la fin des véhicules essence et diesel ne saurait se traduire par le remplacement d’un modèle énergétique par un autre". Contre le tout électrique comme unique solution, ils plaident pour un mix énergétique combinant électrique, biogaz et hydrogène.

   Merci de découvrir AEF info !

Cette dépêche est en accès libre.

Retrouvez tous nos contenus sur la même thématique.

Tester AEF info pendant 1 mois
Test gratuit et sans engagement
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Développement durable
  • Ville intelligente
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoie du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

Les élus énumèrent les atouts du bioGNV Droits réservés - DR

L’annonce du paquet européen "Fit for 55", le 14 juillet 2021 par la Commission européenne (lire sur AEF info), fait couler de l’encre dans le secteur de l’énergie et de la mobilité. Une tribune signée ce 23 juillet dans Le Monde par 42 personnalités réagit ainsi à l’interdiction des véhicules essence et diesel annoncée d’ici à 2035 dans l’Union européenne en appelant à "ne pas reproduire les erreurs du passé, à l’échelle européenne comme nationale, en abandonnant ou en freinant des alternatives économiques et écologiques au diesel et à l’essence".

Plaidoyer pour le bio GNV

Issus de différentes formations politiques, les maires de Clermont-Ferrand, Grenoble, Lyon et Poitiers ainsi que les présidents des métropoles de Clermont-Ferrand, Grenoble, Strasbourg et Toulouse veulent "mettre de côté les chimères et la création de nouveaux monopoles", estimant que "la fin des véhicules essence et diesel ne saurait se traduire par le remplacement d’un modèle énergétique par un autre".

Aux côtés d’associations environnementales et d’acteurs de la mobilité, ils veulent éviter le tout électrique comme "unique solution" à la mobilité et vantent les mérites du bio GNV "qui équipe déjà les véhicules de nombreuses collectivités et transporteurs". "Ces derniers mois, la Commission européenne et la France se sont focalisés sur les solutions électriques et hydrogène. C’est une intention louable mais n’en demeure pas moins un parti pris […]. En mesurant uniquement les émissions de CO2 en sortie de pot d’échappement, la réglementation européenne pénalise le bio GNV", écrivent-ils.

Ils clament haut et fort qu’il s’agit pourtant d’une "énergie renouvelable, produite localement à partir des boues d’épuration, de la méthanisation des déchets alimentaires et des effluents d’élevage". La tribune rappelle aussi que "le bio GNV réduit de 80 % les émissions de CO2 par rapport au diesel, jusqu’à 95 % les émissions de particules fines, de 40 à 64 % les émissions d’oxyde d’azote et de 50 % la pollution sonore".

"C’est maintenant qu’il faut agir"

Le débat autour du mix énergétique de la mobilité dans les territoires s’avère d’autant plus urgent que 35 ZFE vont être déployées dans les années à venir dans le cadre de la loi climat résilience qui vient d’être définitivement adoptée au Parlement (lire sur AEF info). "C’est maintenant qu’il faut agir", rappellent les signataires.

En conclusion, les auteurs de la tribune appellent les autorités françaises et européennes à faciliter le bio GNV "en instaurant des aides financières à la création de stations de recharge, qui présentent l’intérêt économique et écologique de s’appuyer sur des réseaux de distribution existants". Ils demandent aussi l’intégration du bio GNV au "bonus écologique" et la création d’un prêt à taux zéro garanti par l’État.

à lire aussi
Fermer
Bonjour

Vous souhaitez contacter

Stéphanie Senet, journaliste