Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Revenir en haut de la page

Le rectorat de Nice organise son "carré régalien" pour protéger les enseignants

Le rectorat de Nice a défini son approche d’intervention sur les questions liées aux "valeurs de la République et violences scolaires". Le "carré régalien", qu’il mettra en place à la rentrée 2021, s’appuie sur un "suivi fin" des signalements qui doivent devenir "systématiques", étudiés par des référents thématiques. L’administration veut apporter à ses personnels une réponse "rapide et efficace à une amorce de conflit", en s’appuyant sur ses services, la police, la justice et les collectivités, ainsi que sur des avocats spécialisés. Le rectorat prévoit de travailler sur les cyberviolences.

   Merci de découvrir AEF info !

Cette dépêche est en accès libre.

Retrouvez tous nos contenus sur la même thématique.

Tester AEF info pendant 1 mois
Test gratuit et sans engagement
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Enseignement / Recherche
  • Sécurité globale
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoie du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

Richard Laganier, recteur de l'académie de Nice. Droits réservés - DR - © Rectorat de Nice

À la suite du Grenelle de l’éducation, le ministre de l’Éducation nationale souhaite l’installation d’un "carré régalien" dans chaque rectorat (lire sur AEF info). Les 4 angles du carré sont "valeurs de la République, radicalisation, violences, harcèlement", avec pour objectifs que :

  • chaque professeur ou membre de la communauté éducative puisse être informé des dispositifs de protection en place et sache vers qui se tourner s’il est confronté à l’une des 4 situations ;
  • l’institution apporte une réponse rapide à toute amorce de conflit grâce à un suivi plus fin des faits établissements/écoles ;
  • la protection fonctionnelle soit systématisée en cas d’agression d’un personnel ;
  • l’institution puisse accompagner les dépôts de plainte.

Dans le cadre de sa feuille de route RH académique, le rectorat de Nice a défini les contours de son "carré régalien" qu’elle mettra en place à la rentrée 2021. "Ces dernières années, l’académie a été affectée par plusieurs attentats et catastrophes naturelles," rappelle le recteur Richard Laganier, interrogé par AEF info le 25 juin. "Ce contexte difficile nous a conduits à mettre rapidement l’accent sur le volet protection de la GRH, en concertation avec les syndicats, pour une implémentation progressive des dispositifs définis."

un Suivi en temps réel

Une équipe académique de référents "Valeurs de la République et violences scolaires" a été constituée. Elle s’organise autour de quatre axes : laïcité, harcèlement, violences scolaires et instruction en famille et hors contrat. Le référent de chacune de ces équipes :

  • S’assure de la bonne remontée et du bon traitement des signalements chacun en ce qui le concerne ;
  • Procède à la mise à jour des indicateurs du tableau de bord dans chaque DSDEN afin de disposer d’une vision académique en temps réel ;
  • Veille à ce que les cas graves ou les évènements éventuels à surveiller soient clairement identifiés afin d’imaginer l’imprévu et anticiper les décisions à prendre pour y faire face.

Il s’agit de proposer un suivi "en temps réel" des signalements de faits et de permettre "une analyse transversale" des situations, par la mise à jour des tableaux de bord spécifiques à chaque thématique. Ces quatre équipes sont pilotées par un coordonnateur, placé sous l’autorité directe du recteur. Il doit :

  • Être en capacité de réagir en temps réel sur les évènements sensibles ;
  • Disposer des signalements au moyen d’indicateurs par thématique afin d’identifier les situations graves nécessitant une synergie des moyens ;
  • S’assurer que l’analyse des dossiers soit transversale si nécessaire ;
  • Être en capacité de réagir rapidement pour effectuer des points de situation sur les cas graves ou les évènements à surveiller à la demande du recteur ;
  • Pouvoir s’appuyer sur un référent qui lui-même s’appuiera sur son équipe maîtrisant les actions à mener compte tenu de leur connaissance intime du dossier ;
  • Agréger les différentes données départementales, mensuellement, afin de rendre compte au recteur lors du comité de pilotage mensuel.

Systématiser les signalements

"Notre objectif est que chaque professeur ou membre de la communauté éducative sache vers qui se tourner lorsqu’il fait face à l’une de ces situations, indique Richard Laganier qui souhaite ainsi que "l’administration apporte une réponse rapide à une amorce de conflit". Une réactivité qui n’est possible que "grâce à un suivi fin des signalements".

Il s’agit dès la rentrée de "mieux former" les personnels à la détection de ces situations pour améliorer la prévention, "bien utiliser les outils" et "ne rien mettre sous le tapis" : le recteur vise une remontée "systématique" de faits "jusque-là parfois considérés comme mineurs". Richard Laganier insiste également sur la "transversalité" de ce dispositif qui s’appuie sur les services RH, formation, social, juridique, informatique et le Clemi.

des Avocats identifiés

L’administration resserre également ses liens avec les services de police et de la préfecture, la justice et les collectivités, avec qui le recteur considère qu’il est "nécessaire de partager et d’assurer un suivi de l’action coordonnée". Elle a en outre passé une convention avec des avocats spécialisés, dispersés dans l’académie. Ils pourront être sollicités "dès que la protection fonctionnelle sera accordée à un personnel", explique Richard Laganier.

Le programme Phare contre le harcèlement, que l’académie de Nice expérimentait, s’intégrera à ce carré régalien.

Le rectorat envisage enfin de recruter à la rentrée un spécialiste des cyberviolences pour préciser une stratégie de prévention des risques à définir avec le Clemi. L’objectif est de préparer un plan d’action sur ce sujet "qui prend de l’ampleur".

à lire aussi
Fermer
Bonjour

Vous souhaitez contacter

Caroline Garcia, journaliste