Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Revenir en haut de la page

L’université de Nantes adopte un plan de 50 actions en faveur de l’égalité femmes-hommes

Le conseil d’administration de l’université de Nantes a adopté à l’unanimité, le 28 mai 2021, un "plan d’actions pour favoriser l’égalité entre les femmes et les hommes et lutter contre les violences sexuelles et sexistes". L’université souhaite ainsi "intégrer l’égalité femmes-hommes et la lutte contre les discriminations dans tous les aspects de son fonctionnement" : rémunération, recrutement, parentalité, équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle, prévention des violences sexuelles et sexistes…

   Merci de découvrir AEF info !

Cette dépêche est en accès libre.

Retrouvez tous nos contenus sur la même thématique.

Tester AEF info pendant 1 mois
Test gratuit et sans engagement
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Enseignement / Recherche
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoie du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

Campus sciences de l'université de Nantes © Université de Nantes

Le "plan d’actions pour favoriser l’égalité entre les femmes et les hommes et lutter contre les violences sexuelles et sexistes à l’université de Nantes", adopté fin mai, est "fondamental pour l’université", estime Carine Bernault, présidente de l’université de Nantes. "Il préfigure les valeurs et l’engagement fort de Nantes université en matière d’accompagnement, de soutien et de valorisation des actions visant à équilibrer la place et la représentation des femmes et des hommes à tous les niveaux de son organisation". La présidente rappelle qu’avec 37 000 étudiants et 4 000 personnels, l’université de Nantes est "naturellement concernée par les enjeux d’égalité entre les femmes et les hommes".


Le plan est structuré autour de 50 actions, réparties sur dix grands domaines, parmi lesquels :

  • la réalisation d’un rapport de situation comparée entre les femmes et les hommes, personnels, étudiantes et étudiants ;
  • le signalement et le traitement des actes sexistes et violents ;
  • la prévention des actes sexistes et violents ;
  • le recrutement, la carrière et la rémunération ;
  • l’articulation vie professionnelle/vie personnelle ;
  • la santé et la lutte contre la précarité menstruelle ;

  • la représentation équitable des femmes et des hommes dans l’attribution de primes, 
congés pour recherches ou conversions thématiques, congés pour projet pédagogique… 


Cellule d’écoute, formation, mesures RH

L’université souhaite en particulier faciliter et clarifier les modalités de signalement et de traitement des situations de sexisme, de harcèlement ou d’agression sexuelle en rendant la cellule d’écoute harcèlement plus accessible. Le plan prévoit aussi de mettre en place des modules obligatoires de formation sur les violences sexuelles et agissements sexistes, notamment pour les étudiants qui pourraient être confrontés à ces problématiques en tant que professionnels (formation santé, psychologie, etc.).

Parmi les mesures RH, le plan veut "garantir un processus de recrutements non-discriminants" (composition du jury, candidats reçus, questions posées…), "assurer une représentation équitable des femmes et des hommes dans l’attribution des primes", ou encore "favoriser l’accès des femmes à des dispositifs de délégations, dont celles du CNRS". L’université de Nantes souhaite également "assurer des déroulements de carrière équitables par une juste représentation des femmes et des hommes pour les avancements et promotions", et "veiller à une juste représentation des femmes et des hommes dans l’attribution des congés pour recherches ou conversions thématiques, notamment au retour de congé maternité pour les femmes, ou congés pour projet pédagogique".

Sur l’articulation vie professionnelle/vie personnelle, il est prévu d’instaurer un entretien pré et post congé maternité et/ou adoption, et de mettre en place un aménagement horaire pour allaitement durant la première année de l’enfant.

Une démarche collective

Le plan d’actions a été formalisé entre novembre 2020 et mars 2021, en associant l’ensemble des acteurs de la communauté universitaire. L’université précise qu’elle 
a souhaité aller au-delà de l’obligation d’adopter un plan d’actions relatif à l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes, en faisant également des étudiants les bénéficiaires de ce plan. Ce dernier prévoit la mise en œuvre des actions sur une période de trois ans. 


à lire aussi
Fermer
Bonjour

Vous souhaitez contacter

Diane Scherer, journaliste