Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Revenir en haut de la page

Longévité des ministres de l’ESR depuis 1958 : Frédérique Vidal devant Valérie Pécresse mais loin derrière Hubert Curien

Alors que Jean Castex a remis la démission de son gouvernement le 16 mai 2022, Frédérique Vidal fait partie des quatre ministres de la Ve République étant restés le plus longtemps à la tête d’un ministère en charge de l’enseignement supérieur et/ou de la recherche. Nommée le 11 mai 2017, au 16 mai 2022, elle a occupé ce poste depuis 1 831 jours. Si elle talonne Roger-Gérard Schwartzenberg (1 864 jours), elle reste loin derrière Hubert Curien (2 394 jours), et Alice Saunier-Séïté (1 941 jours). Voici aussi l’évolution du périmètre des portefeuilles depuis 1958.

   Merci de découvrir AEF info !

Cette dépêche est en accès libre.

Retrouvez tous nos contenus sur la même thématique.

Tester AEF info pendant 1 mois
Test gratuit et sans engagement
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Enseignement / Recherche
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

Cette dépêche a été publiée une première fois en juillet 2021 et est donc mise à jour le 16 mai 2022, date de la démission du gouvernement de Jean Castex.

Nommée le 11 mai 2017, Frédérique Vidal est ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation depuis 5 ans et 5 jours, durée la plus longue à ce ministère depuis l’instauration du quinquennat, devant Valérie Pécresse (1 275 jours). Avec 1 831 jours au 16 mai 2022, date de la démission du gouvernement de Jean Castex, selon le décompte d’AEF info, elle sera la 4e ministre ayant occupé le plus longtemps cette fonction sous la Ve République.

Par ailleurs, elles sont seulement 10 femmes à avoir occupé un portefeuille en lien avec l’enseignement et la recherche depuis 1958.

MÉTHODOLOGIE

 

Ces infographies intègrent les ministres (d’État, de plein exercice ou délégués) et les secrétaires d’État ayant eu en charge l’enseignement supérieur, la recherche et l’innovation depuis 1958. Sous les présidences de De Gaulle et de Pompidou, les ministres de l’Éducation nationale étaient aussi en charge du supérieur. La recherche avait parfois un ministre dédié.

QUELLE LONGÉVITÉ ?

En 1981, Marcel Debarge a connu la durée la plus courte à son poste de secrétaire d’État chargé de la Formation professionnelle (un mois et un jour). Christian de la Malène, ministre chargé de la Recherche scientifique et des Questions atomiques et spatiales, François-Xavier Ortoli, ministre de l’Éducation nationale, et Marie-Madeleine Dienesch, secrétaire d’État à l’Éducation nationale, ont fait les frais des événements de mai 1968 en ne restant en poste qu’un mois et neuf jours.

Plus récemment, François Loos, ministre délégué chargé de l’Enseignement supérieur et de la Recherche en 2002 (gouvernement Raffarin I), puis Benoît Hamon, ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, en 2014 (gouvernement Valls I) sont restés moins de 6 mois.

Le ministre à la longévité la plus longue est Hubert Curien avec un portefeuille dédié à la recherche et la technologie (plus de 6 ans en plusieurs mandats à partir de 1984, et jusqu’en 1993). Il est suivi d’Alice Saunier-Seïté comme secrétaire d’État aux Universités (plus de 5 ans entre 1976 et 1981), de Roger-Gérard Schwartzenberg, d’abord comme secrétaire d’État chargé des universités (1983-1986) puis comme ministre de la recherche (1997-2002). Christian Fouchet, ministre de l’Éducation nationale entre 1692 et 1967, se place en cinquième position, juste après Frédérique Vidal.

Si vous ne voyez pas l’infographie dans son intégralité, cliquez ici pour ouvrir une nouvelle fenêtre.


QUEL PORTEFEUILLE ?

Sous la présidence de Charles de Gaulle, aucun ministère ou secrétariat d’État ne mentionne les universités ou l’enseignement supérieur. L’apparition d’un ministre d’État, chargé de la Recherche scientifique et des Questions atomiques et spatiales, auprès du Premier ministre, aidé d’un secrétaire d’État du même nom, est concomitante avec les tensions internationales dues à la crise de Cuba d’octobre 1962. Il est confié à Gaston Palewski fin novembre 1962.

En 1973, sous la présidence de Pompidou, la mention "constructions universitaires" apparaît dans le secrétariat d’État confié à Jacques Limouzy. Moins d’un an plus tard, sous la présidence de Valéry Giscard d'Estaing, deux secrétaires d’État aux Universités sont nommés successivement : Jean-Pierre Soisson et Alice Saunier-Séïté. Cette dernière se verra ensuite confier un ministère de plein exercice à partir de 1978.

QUEL STATUT ?

Parmi les 65 responsables politiques ayant eu en charge un portefeuille intégrant l’enseignement supérieur et/ou la recherche, seuls 4 ont été ministres d’État, parfois plusieurs fois : Gaston Palewski, Maurice Schumann, Jean-Pierre Chevènement et Lionel Jospin. 42 ont été ministres, 15 ministres délégués et 37 secrétaires d’État.

Si vous ne voyez pas l’infographie dans son intégralité, cliquez ici pour ouvrir une nouvelle fenêtre.

Made with Flourish

Sous la présidence de Charles de Gaulle, le portefeuille de la recherche scientifique varie entre secrétariat d’État ou ministre délégué auprès du Premier ministre et ministre d’État, de plein exercice.

Il est à noter que Geneviève Fioraso a occupé deux postes de ministre de plein exercice (de mai 2012 à mars 2014), avant de passer secrétaire d’État sous la tutelle de Benoît Hamon qui dirige un ministère élargi à l’Éducation nationale, l’Enseignement supérieur et la Recherche.

Si vous ne voyez pas l’infographie dans son intégralité, cliquez ici pour ouvrir une nouvelle fenêtre.


PORTRAIT DES MINISTRES EN CHARGE DE L’ESRI

Voici les différents ministres en charge de l’Enseignement supérieur et la Recherche qui se sont succédé sous la Ve République.

Si vous ne voyez pas l’infographie dans son intégralité, cliquez ici pour ouvrir une nouvelle fenêtre.

Lecture : Faites glisser vers le bas l’ascenseur gris, situé sur le côté droit, pour faire défiler les portraits des ministres. Un filtre permet d’effectuer un tri selon le type de fonction.

Made with Flourish

 

à lire aussi
Fermer
Bonjour

Vous souhaitez contacter

Gwénaëlle Conraux, journaliste