Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Revenir en haut de la page

Télétravail, remplacement, recrutement : l’académie d’Amiens veut "moderniser" sa GRH grâce aux outils numériques

La feuille de route RH du rectorat d’Amiens donne la "priorité à une écoute et un accompagnement renforcés" pour les 35 500 personnels de l’académie. Parmi les actions envisagées, figure le développement de nouveaux services numériques. "L’objectif est de faciliter la vie de nos agents en allégeant les procédures administratives", commente Delphine Viot, secrétaire générale, jointe par AEF. Par ailleurs, la DSDEN de la Somme expérimente à la demande du MEN une application développée par une start-up pour améliorer les remplacements d’enseignants. Ce qui suscite de fortes critiques syndicales.

   Merci de découvrir AEF info !

Cette dépêche est en accès libre.

Retrouvez tous nos contenus sur la même thématique.

Tester AEF info pendant 1 mois
Test gratuit et sans engagement
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Enseignement / Recherche
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoie du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

Le rectorat d'Amiens. S. Ma.

L’académie d’Amiens souhaite, dans sa feuille de route RH, "poursuivre la modernisation de la gestion des ressources humaines en développant de nouveaux services digitaux". Ces outils permettent par exemple de déposer une autorisation d’absence auprès du rectorat, de formuler une demande de cumul d’activités ou de demander un congé formation. "La dématérialisation des processus RH est déjà bien engagée au niveau académique", considère Samuel Haye, DRH de l’académie, lors d’un entretien accordé à AEF info mi-juin 2021. "Nous allons aussi reprendre une application développée par la DSI en mars 2020, dans le cadre de la crise sanitaire, pour assurer un suivi précis des agents en télétravail", explique-t-il.

Une partie de ces applications sort des ordinateurs des développeurs de l’académie. Mais le rectorat d’Amiens compte aussi reprendre les "bonnes idées" issues d’autres régions, en déployant :

  • Colibris, application développée à Lyon sous le nom de Valère pour améliorer la communication RH (lire sur AEF info)
  • Acloé, qui permet de réceptionner les candidatures des professeurs et personnels administratifs contractuels ;
  • Esteve, une application interministérielle expérimentée dans plusieurs académies et destinée à simplifier la gestion des comptes rendus des entretiens professionnels des personnels administratifs et techniques.
  • Compas, pour l’évaluation et la titularisation des professeurs stagiaires.

"Nous travaillons sur une rénovation de notre intranet afin de donner l’accès à ces outils en fonction du profil des agents", explique Delphine Viot, secrétaire générale de l’académie. "C’est un objectif à moyen terme car cela suppose un gros travail pour coller au plus près des besoins exprimés". Dans le même esprit, Samuel Haye envisage de créer une "mallette de l’accompagnement des personnels" qui regrouperait "tous les dispositifs et tous les acteurs" utiles aux agents. "La dématérialisation permet aussi de faciliter la vie des personnels d’encadrement", observe le DRH.

Gestion des remplacements : polémique autour de l’appli Andjaro

Par ailleurs, la DSDEN de la Somme expérimente sur demande du ministère une application destinée à améliorer le taux de remplacement dans le premier degré. Développée par une start-up, la solution Andjaro est déjà utilisée par des entreprises comme Engie, Sodexo ou Starbucks : elle promet de trouver "la bonne personne, là où vous en avez besoin, maintenant".

Andjaro va créer un lien entre les écoles en attente d’un remplaçant et les enseignants disponibles. Dès que la DSDEN a validé sa mission, le professeur remplaçant reçoit sur sa boîte mail académique et/ou par SMS un message lui indiquant les noms de l’école où il est attendu, du collègue absent et du directeur d’école. S’il le souhaite, il pourra aussi consulter l’application, qui lui délivrera d’autres informations pratiques. Une cinquantaine de personnels remplaçants participent à la première phase de l’expérimentation depuis le 31 mai.

"Le but de cette expérimentation, qui ne figure pas dans notre feuille de route RH en tant que telle, n’est pas de remplacer les gens par une machine mais d’aider les agents qui gèrent les remplacements, en circonscription ou à la direction départementale", veut rassurer Raphaël Muller, recteur d’Amiens. "Ce que l’on veut, c’est remplacer le plus possible les enseignants pour que les élèves puissent avoir classe", ajoute-t-il.

Le Snuipp-FSU, le Snudi-FO, Sud Éducation et la CGT Éducation s’opposent à cette "gestion du remplacement par une start-up privée", parlant même d’ubérisation. Ces syndicats ont lancé une pétition pour exiger l’abandon de l’expérimentation et le recrutement de personnels administratifs. "Une seule personne est actuellement réellement dédiée à la gestion du remplacement [au sein de] la DSDEN de la Somme et l’académie d’Amiens a perdu au minimum 32 postes de personnels administratifs en 4 ans", s’indigne FO sur son site.

Le SE-Unsa rappelle de son côté que les enseignants remplaçants ne sont pas équipés d’un téléphone mobile professionnel. Il s’étonne lui aussi que le ministère ait recours à une société privée "pour effectuer une mission qui rentre pourtant dans le cadre de la RH". Le syndicat reconnaît cependant que l’application pourrait "permettre à de nombreux remplaçants d’accéder à des informations qui leur manquent parfois cruellement lorsqu’ils prennent connaissance de leur affectation (horaires de l’école, niveau de classe, ou encore lien GPS)".

Un bilan sera tiré en décembre 2021. Si elle fait ses preuves dans la Somme mais aussi dans le Lot, autre département expérimentateur (lire sur AEF info), l’appli Andjaro pourrait être généralisée au cours du premier trimestre 2022.

à lire aussi
Fermer
Bonjour

Vous souhaitez contacter

Sylvain Marcelli, journaliste