Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Home| Social / RH| Protection sociale| Dépêche n°654226

Retraites agricoles : les pensions des conjoints d’agriculteurs augmentées de 100 euros en moyenne par mois

La proposition de loi visant à assurer la revalorisation des pensions de retraite agricoles les plus faibles (lire sur AEF info) a été adoptée à l’unanimité le 17 juin 2021 en première lecture à l’Assemblée nationale. En cas d’adoption définitive de ce texte, 210 000 personnes bénéficieraient de l’alignement du minimum de retraite de base des conjoints-collaborateurs sur celui des chefs d’exploitation voté à l’article 1er, fruit d’un compromis entre son rapporteur, André Chassaignes (PCF, Puy-de-Dôme) et le gouvernement. Cela représenterait un gain de 100 euros par mois en moyenne.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 94 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoie du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Petites pensions agricoles : nouveau feu vert de l’Assemblée à une revalorisation

L'Assemblée nationale a voté en séance publique jeudi 18 juin la proposition de loi communiste pour revaloriser les pensions de retraite des agriculteurs de 75 à 85 % du Smic mais en 2022. Le texte porté par André Chassaigne (CRC) a cependant été amendé en commission par la majorité LREM (lire sur AEF info), qui a prévu un "écrêtement (des pensions) en fonction du montant de retraite tous régimes". Elle a également repoussé au 1er janvier 2022 "au plus tard" sa mise en oeuvre. Le président de la MSA, Pascal Cormery, a pourtant assuré la semaine dernière que l'application était possible dès janvier 2021 (lire sur AEF info). Le texte met en musique un des volets du projet de réforme des retraites de l'exécutif, suspendu depuis la crise du coronavirus - la grande différence étant qu'il concerne les personnes déjà retraitées. Il doit être examiné au Sénat en deuxième lecture.

Lire la suiteLire la suite