Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Home| Social / RH| Ressources humaines| Dépêche n°653990

CDD-U : Il faut "créer un nouveau socle législatif en engageant la négociation collective" (J-F. Mbaye et X. Iacovelli)

S’il n’est pas question de supprimer le CDD-U, il est nécessaire de "créer un nouveau socle législatif en engageant la négociation collective afin de circonscrire le recours aux CDD-U aux seuls secteurs et activités où son utilisation est indispensable et incontournable", estiment les parlementaires, Jean-François Mbaye et Xavier Iacovelli, dans leur rapport remis à Élisabeth Borne, mardi 15 juin 2021. Pour ce faire, ils renvoient largement le dossier à la négociation collective pour préciser les modes de régulation. Par ailleurs, ils proposent de prolonger l’aide de l'État aux permittents.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 95 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoie du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
L’Igas établit un bilan "très critique" du CDD d’usage et recommande une réforme en profondeur

Un rapport Igas daté de décembre 2015, mais publié mardi 13 septembre 2016, "procède pour la première fois depuis 1982 à une évaluation" du CDD d’usage. Et le bilan est "très critique" : ce contrat, réservé à certains secteurs d’activité "où l’emploi permanent est assuré par une succession d’emplois à durée déterminée, soit avec la même personne, soit de façon indifférente à la personne", "ne fait l’objet d’aucune compréhension partagée par ses parties prenantes et d’aucune transparence, ni juridique, ni statistique". Les règles d’indemnisation chômage "incitent les entreprises et parfois les salariés à abuser du CDDU". Résultat : le CDDU "est devenu la cause d’organisations productives dont il ne devait être que la conséquence", aboutissant à des reports de charges sur les autres secteurs et la collectivité. Aussi, l’Igas préconise une réforme en profondeur du dispositif.

Lire la suiteLire la suite