Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Home| Social / RH| Protection sociale| Dépêche n°652819

Le système d’intermédiation des pensions alimentaires doit être demandé et décidé au moment du divorce (V. Mazauric, Cnaf)

Si 8 000 versements ont été mis en place sur les 28 000 demandes, un objectif de 230 000 intermédiations de paiement demeure, a indiqué le DSS Franck Von Lennep, lors de l’audition de bilan de la réforme de la Mecss le 26 mai 2021. Selon le directeur général de la Cnaf, Vincent Mazauric, le meilleur moyen de voir les ex-conjoints recourir au système d’intermédiation est qu’ils en fassent la demande au moment du prononcé d’une décision de divorce. Or, seulement 220 demandes ont été transmises par les greffes. La grande difficulté reste que la majorité des pensions alimentaires relèvent d’un accord amiable.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 94 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoie du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Le nouveau système de paiement des pensions alimentaires voit sa mise en place repoussée

La loi prévoyant la mise en place d’un "service public de paiement des pensions alimentaires" via l’Aripa (lire sur AEF info) a été adoptée, mais la crise sanitaire voit sa mise en place, prévue au 1er juin 2020, repoussée au 1er janvier 2021 "maximum", indique le secrétariat d’État aux Solidarités. Les décisions de justice qui devaient se traduire par l’entrée des familles dans le dispositif ont en effet du retard, en raison de l’arrêt d’activité des juridictions. Quant au versement par les CAF des aides exceptionnelles aux familles, aux jeunes précaires et au titre de l’aide alimentaire, il a considérablement retardé la préparation de l’intermédiation entre les parents, même si 350 personnels ont déjà été recrutés pour intégrer les 24 sites de l’Aripa. Le cabinet de Christelle Dubos dit préférer retarder la mise en place du service, pour éviter son mauvais fonctionnement.

Lire la suiteLire la suite
350 nouveaux agents recrutés pour le service de paiement des pensions alimentaires

Pour que le nouveau service de paiement des pensions alimentaires (lire sur AEF info) soit opérationnel au 1er juin, 332 équivalents temps plein ont été recrutés par les caisses d’allocations familiales - et 18 équivalents temps plein par la mutualité sociale agricole, depuis le 3 février 2020. Ils garantiront dans un premier temps le versement de la pension alimentaire à toute famille qui en fait la demande dans le cadre d’une séparation intervenue après le 1er juin, ou en cas d’impayé déjà constaté. Les nouveaux agents recrutés intégreront les 24 sites de l’ARIPA (et de la MSA) où ils seront formés en alternance pendant quatre mois à leurs nouvelles missions : l’information et l’accompagnement des familles, la mise en place de l’intermédiation du versement de la pension alimentaire, le recouvrement des impayés, ou encore la réglementation de l’allocation de soutien familial.