Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

La mission de correction de copies du baccalauréat ne se limite pas à la seule correction (Tribunal administratif)

Par trois jugements du 11 mai 2021 (req n° 2001009, 2002149, 2001450), le Tribunal administratif de Dijon juge que la convocation en tant que correcteur d’épreuve du baccalauréat implique non seulement la correction de copies mais aussi la saisie des notes en respectant les dates prescrites. La "grève de la saisie des notes" implique le non-versement de l’indemnité prévue. Antony Taillefait, professeur de droit public et directeur à l’université d’Angers du master 2 en formation continue Management et droit des organisations scolaires (M@dos), analyse le raisonnement des juges administratifs.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement