Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Égalité professionnelle : en Normandie, le réseau "Égales" veut "accélérer le changement" dans les trois versants

Un réseau des femmes cadres des trois fonctions publiques a été créé en Normandie en avril dernier pour agir en faveur de l’égalité professionnelle. "Égales" a pour principe d’intervenir de manière "opérationnelle" à partir d’action de terrain auprès de ses membres, souligne pour AEF info le 20 mai 2021 Alice Loffredo, directrice régionale déléguée aux droits des femmes et à l’égalité entre les femmes et les hommes à la préfecture de région. Lors de la conférence inaugurale était en particulier présente la directrice générale de l’administration et de la fonction publique, Nathalie Colin.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Le rapport annuel sur l’égalité professionnelle femmes-hommes devra être présenté six mois après la fin de l’exercice

Un amendement n°326 à la proposition de loi visant à accélérer l’égalité économique et professionnelle, défendue par la députée LREM de l’Essonne, Marie-Pierre Rixain, adopté à l'unanimité en première lecture à l'Assemblée nationale le 12 mai 2021, prévoit de renforcer la transparence en faveur de l'égalité femmes-hommes dans la fonction publique. Un article, ajouté après l'article 5, prévoit que le rapport annuel sur les mesures mises en œuvre pour assurer l'égalité professionnelle entre les femmes et les hommes, présenté par le gouvernement devant le CCFP, "devra être publié au plus tard six mois après le dernier jour de l’exercice au titre duquel il est élaboré". Le Conseil commun étant un lieu de consultation et de concertation stratégique, "il apparait important qu'il puisse se saisir chaque année de ces données au plus vite", justifient les députés.

Lire la suiteLire la suite