Dépêche n°651891

4 min de lecture

Par Lucy Bateman

Publiée le 17/05/2021 à 09h00

La dépression d’un cadre en réaction aux tensions dans le service et à l’hostilité des agents est liée à ses fonctions

La cour administrative d’appel de Marseille juge que le syndrome dépressif réactionnel dont souffre le directeur d’un centre de documentation universitaire est lié à son travail, en raison de la concomitance des troubles avec de graves conflits dans le service et les manifestations d’hostilité des agents à son égard. Peu importent ses "lacunes manifestes assorties d’une forme d’exercice de l’autorité maladroite, voire inadaptée" : en effet, les tensions existaient avant son arrivée, et avaient déjà donné lieu au départ du précédent directeur, selon l’arrêt de la CAA en date du 26 avril 2021.

Cette dépêche est réservée à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
À lire aussi
Lire la suite

Lire la suite

Lire la suite

À découvrir
Lire la suite

Lire la suite