Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Féminicides : "Les outils juridiques existent mais leur mise en œuvre demeure défaillante" (commission des Lois du Sénat)

Alors qu’un nouveau féminicide a été commis mardi 4 mai 2021 à Mérignac (Gironde), la commission des Lois et la délégation aux droits des femmes du Sénat appellent le gouvernement "à appliquer pleinement les dispositions prévues par la loi". Mardi, une femme de 31 ans, mère de trois enfants, a été brûlée vive par son mari en pleine rue. L’homme avait déjà été condamné pour violences conjugales et la victime avait déposé plainte contre lui en mars dernier. Néanmoins, celle-ci "ne disposait pas de téléphone grave danger (TGD) et le mis en cause ne s’était pas vu attribuer de bracelet anti-rapprochement", a reconnu le parquet (lire sur AEF info). "Les outils juridiques existent mais leur mise en œuvre demeure à l’évidence défaillante", constatent les parlementaires. Une mission d’inspection ministérielle a été commandée après ce féminicide, ses premières conclusions doivent être rendues publiques mardi 11 mai.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à découvrir