Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Travail détaché : ouverture de discussions "au mois de mai" pour la mise en place de plans d’action territoriaux

"Des discussions seront engagées au mois de mai avec les partenaires sociaux pour déployer des plans d’action" en vue de réduire le recours au travail détaché. Ces plus seront "territorialisés, ciblés sur les branches professionnelles et les bassins d’emploi les plus concernés", annonce la ministre du Travail Élisabeth Borne, dans une communication en Conseil des ministres, mercredi 5 mai 2021. Elle précise en outre que "plus de 1 200 amendes administratives" ont été notifiées par les Dreets, pour un montant de 6,8 millions d’euros, et 120 procès-verbaux ou signalements transmis aux tribunaux.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Une ordonnance transpose en droit français la directive européenne révisée sur le détachement de travailleurs

L’ordonnance n°2019-116 du 20 février 2019, publiée au Journal officiel du 21 février, transpose la directive européenne du 28 juin 2018 modifiant la directive de 1996 concernant le détachement de travailleurs effectué dans le cadre d’une prestation de services. "Cette directive comporte des dispositions relatives au travail temporaire, aux droits minimums garantis au bénéfice des travailleurs détachés dans l’État membre d’accueil au sein duquel il doit exécuter sa prestation de travail (règles dites du 'noyau dur') et aux sanctions applicables", rappelle le rapport au président de la République. Le rapport précise l’ensemble des dispositions du code du travail modifiées par l’ordonnance.

Lire la suiteLire la suite