Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Des médecins libéraux s'alarment des conséquences de la déprogrammation d'interventions chirurgicales de leurs patients

Philippe Cuq (UCDF), François Honorat (AAL) et Patrick Gasser (Avenir Spé) font part ce 27 avril 2021, lors d’une visioconférence de presse, des inquiétudes et réserves que leur inspirent les modalités de déprogrammation d’interventions et de dépistages imposées depuis le début d’avril par les ARS aux établissements publics et privés. Ces médecins libéraux, qui interviennent sur les plateaux techniques de cliniques privées, déplorent le caractère "unilatéral" et "bureaucratique" des directives de l’administration. Ils craignent des pertes de chances difficiles à rattraper.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement