Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

"Le GIGN que j’ai quitté en 2013 et celui que j’ai retrouvé à l’été 2020 n’est pas du tout le même" (général Ghislain Réty)

"Avec cette réforme du 'GIGN 3.0', nous passons de 400 à 1 000 au 1er août", déclare le général Ghislain Réty dans une interview à AEF info. L’organisation du groupe, qu’il commande depuis l’été 2020 (lire sur AEF info), évolue vers une structuration plus intégrée : création d’une quatorzième antenne à Caen, rattachement de ces unités au GIGN central, possibilités de carrière dans le domaine de l’intervention spécialisée. Ghislain Réty expose aussi l’augmentation des missions, notamment la multiplication du nombre d’interventions dangereuses dans un contexte de VIF. Pour faire face à une nouvelle criminalité, "le GIGN s’est mis sur le créneau des extorsions de fonds numériques" en mobilisant ses capacités de négociation, explique le général. Quant aux relations avec le Raid, "elles sont très bonnes". Les JOP 2024 sont l’occasion de travailler sur une gestion de crise commune.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi