Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

E3C perturbées à Melle : le Conseil d’État confirme, de fait, la suspension de la mutation d’office d’un professeur

Le 22 décembre 2020, le tribunal administratif de Poitiers a suspendu la mutation d’office d’une enseignante du lycée Desfontaines de Melle (Deux-Sèvres), estimant "disproportionnée" cette sanction prise par le rectorat de Poitiers après la perturbation des E3C dans cet EPLE en janvier 2020. Aujourd’hui, le Conseil d’État lui donne raison : le 12 avril 2021, il a refusé d’admettre le pourvoi en cassation déposé par Jean-Michel Blanquer pour annuler l’ordonnance du TA. Le Conseil d’État écarte comme "moyen sérieux" justifiant ce pourvoi les points avancés par le MENJ, soit la dénaturation des pièces du dossier par le juge des référés et l’erreur de droit se fondant sur des motifs inopérants. Le comité de soutien aux quatre professeurs sanctionnés à Melle et leur syndicat SUD se félicitent du "désaveu" ainsi infligé au ministre et à la "répression antisyndicale".

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement