Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Revenir en haut de la page

Les futurs pistolets à impulsion électrique de la police ne seront pas reliés aux caméras-piétons

7 000 pistolets à impulsion électrique devraient être livrés dans le courant de l’été 2021 à la police selon les informations obtenues par AEF info. Le modèle choisi est le même que pour la gendarmerie : il s’agit du T7, fabriqué par Axon. Pour l’utiliser, les policiers devront suivre une formation sur deux jours. Contrairement à ce qu’affirmait le ministère de l’Intérieur dans un courrier rendu public le 1er avril 2021, l’utilisation de ces pistolets ne sera pas associée au déclenchement d’une caméra. Le marché des caméras-piétons a d’ailleurs été attribué à une autre entreprise, Motorola.

   Merci de découvrir AEF info !

Cette dépêche est en accès libre.

Retrouvez tous nos contenus sur la même thématique.

Tester AEF info pendant 1 mois
Test gratuit et sans engagement
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Sécurité globale
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoie du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

Police - photo d'illustration Droits réservés - DR - Laetitia Dive

À l’image de la gendarmerie (lire sur AEF info), la police sera prochainement équipée de nouveaux pistolets à impulsion électrique. Il s’agit du modèle T7 de la marque Axon. "5 000 ont déjà été livrés et 2 000 seront prochainement ventilés", explique le Sicop à AEF Info. L’ensemble devrait être livré "dans le courant de l’été 2021". Ces nouveaux pistolets à impulsion électrique doivent remplacer les modèles X26P et X26E. Les premiers vont faire l’objet d’une maintenance tandis que l’obsolescence des seconds était prévue pour 2021.

Cinquante modèles T7 ont fait l’objet de plusieurs expérimentations en août et septembre 2020 dans les services de la direction centrale de la sécurité publique : ils ont été testés à Cergy (Val d'Oise), à Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne) et à Lyon au sein de trois unités : la BST, la BAC et le groupe de sécurité de proximité. Avant de pouvoir les utiliser, les policiers vont devoir suivre deux jours de formation. Un renouvellement de cette formation sera obligatoire tous les trois ans à travers des sessions de six heures.

Utilisé comme substitut à d’autres armes ou techniques d’intervention telles que la clé d’étranglement, dont l’usage a été très contesté (lire sur AEF info), le Taser 7 dispose selon le site d’Axon de "nombreuses" améliorations par rapport aux modèles plus anciens. La fiche technique valorise plusieurs éléments : une adaptation automatique de la portée du laser, même quand le pistolet est doté d’une cartouche courte et longue portée à la fois, des sondes qui "volent plus droit et plus vite" permettant "une meilleure connexion à la cible", une charge électrique dotée d’une fréquence plus rapide, ce qui permet de neutraliser plus vite une cible, un "laser vert" qui permet d’améliorer la précision de la visée lorsque la luminosité est forte, ou encore un "arc de dissuasion plus puissant".

Des utilisations répertoriées

Au sein de la police, on précise que chaque utilisation de ce type d’arme est répertoriée dans le traitement relatif au suivi de l’usage des armes, qu’elle soit dissuasive, de contact ou de tir. "L’agent doit relater les circonstances des faits l’ayant conduit à faire usage de l’arme. Assorti de ces garanties, l’emploi du PIE permet d’exercer une contrainte légitime de manière strictement nécessaire et proportionnée face à des comportements parfois extrêmement violents, pour neutraliser une personne dangereuse pour elle-même ou pour autrui en minimisant les risques et surtout en évitant le recours, incomparablement plus dangereux, à une arme à feu", estime le ministère de l’Intérieur dans sa réponse à la sénatrice Laurence Cohen (PCF, Val-de-Marne) qui l’interrogeait en juin 2020 sur la possibilité de trouver des "solutions alternatives" à l’utilisation du taser après "les prises de position diverses et plurielles dénonçant la dangerosité de cette arme".

Dans ce courrier rendu public le 1er avril 2021, la place Beauvau explique par ailleurs que les PIE "sont associés lors de leur utilisation au déclenchement systématique des caméras individuelles, pour disposer d’éléments de contexte et vérifier la conformité de leur usage à leur doctrine d’emploi." Or, le Taser 7 ne sera relié à aucune caméra confirme la police ce lundi 26 avril 2021.

Cela aurait pu être le cas si Axon avait aussi remporté le marché des caméras-piétons mais l’entreprise a été doublée par Motorola (lire sur AEF info), ne permettant aucune connexion entre les deux appareils. La société américaine équipera en effet à partir du 1er juillet 2021 "toutes les brigades de police et gendarmerie, soit près de 30 000 unités, puis tous les policiers et gendarmes individuellement d’ici l’année suivante", précise le ministère dans un communiqué du 21 avril 2021, ajoutant que "ce plan d’équipement historique marque la volonté du Gouvernement de donner aux policiers et aux gendarmes les moyens de conduire leurs missions dans de bonnes conditions de sécurité et de relations apaisées avec la population". Au sein de la police, on affirme par ailleurs que connecter des caméras aux futurs PIE n’est pas nécessaire dans la mesure où les caméras-piétons "filmeront déjà tout le temps."

Fermer
Bonjour

Vous souhaitez contacter

Laetitia Dive, journaliste