Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Jean Castex va annoncer que l’augmentation des petites retraites agricoles interviendra dès le mois novembre

En visite le vendredi 23 avril 2021 dans la circonscription du député André Chassaigne (PCF) dans le Puy-de-Dôme, en compagnie du ministre de l’Agriculture, Julien Denormandie, et du secrétaire d’État chargé des Retraites, Laurent Pietraszewski, Jean Castex annoncera l’entrée en vigueur dès novembre de la revalorisation des petites retraites agricoles, prévue au 1er janvier 2022 par la proposition du député votée en juillet dernier avec le soutien du gouvernement. Les pensions de retraite des exploitants agricoles - y compris celles des retraités actuels - passeront ainsi de 75 à 85 % du Smic.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Petites pensions agricoles : nouveau feu vert de l’Assemblée à une revalorisation

L'Assemblée nationale a voté en séance publique jeudi 18 juin la proposition de loi communiste pour revaloriser les pensions de retraite des agriculteurs de 75 à 85 % du Smic mais en 2022. Le texte porté par André Chassaigne (CRC) a cependant été amendé en commission par la majorité LREM (lire sur AEF info), qui a prévu un "écrêtement (des pensions) en fonction du montant de retraite tous régimes". Elle a également repoussé au 1er janvier 2022 "au plus tard" sa mise en oeuvre. Le président de la MSA, Pascal Cormery, a pourtant assuré la semaine dernière que l'application était possible dès janvier 2021 (lire sur AEF info). Le texte met en musique un des volets du projet de réforme des retraites de l'exécutif, suspendu depuis la crise du coronavirus - la grande différence étant qu'il concerne les personnes déjà retraitées. Il doit être examiné au Sénat en deuxième lecture.

Lire la suiteLire la suite