Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

"Le télétravail massif exacerbe l’hyperconnexion et la sollicitation excessive du cerveau" (Gaëtan de Lavilléon)

Depuis plus d’un an, des millions de salariés exercent tout ou partie de leur activité en télétravail. Ce recours massif au travail à distance n’est pas sans effet sur le fonctionnement du cerveau. "Le télétravail exacerbe certains travers qu’on pouvait déjà observer", constate Gaëtan de Lavilléon, docteur en neurosciences et fondateur de Cog’X, agence de conseil en sciences cognitives. Il cite en particulier "l’hyperconnexion et la sollicitation excessive du cerveau liée à la digitalisation accrue des moyens de communication, au détriment de la concentration". Il invite les managers à "mettre en place des règles communes" sur l’utilisation des outils de communication, et les salariés à se ménager des pauses et à recréer des temps d’échange informel avec leurs collègues.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement