Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

L1 : la part des "oui si" a grandi dans la plupart des universités entre 2018 et 2019 mais s’est étiolée dans certaines

Entre les rentrées 2018 et 2019, la part des étudiants suivant un parcours individualisé issu de la loi ORE, destiné à leur éviter l’échec en première année de licence, est passée de 5,6 % à 9,3 %. Si le dispositif, déjà massivement mis en place à Valenciennes, a pris de l’ampleur dans les universités de Bretagne-Sud, Clermont, La Réunion, Bordeaux-III ou Toulouse-III, il a au contraire perdu de l’envergure à Nanterre, Paris-Sud (désormais nommée Paris-Saclay) ou l’UVSQ, toutes trois dans l’académie de Versailles. Retrouvez le détail par établissement, et l’analyse de plusieurs VP formation.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement