Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

"La réforme de la haute fonction publique pourrait rapprocher les policiers et les magistrats" (Olivier Renaudie)

"Les tensions entre les magistrats et les policiers sont importantes. La réforme de la haute fonction publique pourrait les rapprocher en créant un tronc d’enseignements communs", considère Olivier Renaudie, professeur de droit public à l’École de droit de la Sorbonne dans un entretien à AEF info. Cette réforme, dont les contours ont été dévoilés par le gouvernement le 8 avril 2021, entend notamment modifier la formation à l’ENSP et à l’ENM. "Originellement, la police française a été construite pour assurer la sûreté de l’État, cette réforme sous-entend qu’elle est un service public. Ce n’est pas rien", souligne le spécialiste de l’administration, auteur de plusieurs ouvrages sur la police. Olivier Renaudie s’inquiète par ailleurs d’une possible incompatibilité entre la réforme de la haute fonction publique et le projet d’académie de police annoncé par le chef de l’État.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à découvrir