Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

En Haute-Garonne, des maires s’inquiètent de la disparition de leurs brigades de gendarmerie au profit de la police

Dans la banlieue de Toulouse, quatre maires et le président d’une petite intercommunalité redoutent la disparition de leurs brigades dans le cadre d’un redécoupage des zones gendarmerie et police. L’un des édiles a lancé une pétition en direction de ses administrés. Si à ce stade la préfecture de Haute-Garonne ne procède qu’à une étude "technique", basée notamment sur l’évolution de la délinquance, celle-ci s’appuie sur la "méthode" proposée dans le "livre blanc de la sécurité intérieure". Dans la foulée de sa publication, Gérald Darmanin avait indiqué qu’il faudrait reposer la question de l’implantation territoriale des deux forces. Toulouse métropole, dont la ville centre est située en zone police, et qui compte plusieurs communes en zone gendarmerie, est par ailleurs un acteur de plus en plus influent dans le domaine de la sécurité.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement