Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Ingénierie et conseil pédagogique : "De multiples désignations pour une constellation de métiers" (D. Peraya, revue DMS)

La crise sanitaire a accru le besoin en ingénieurs et en conseillers pédagogiques, mais ces métiers n’ont toujours pas "une figure professionnelle claire", analyse un article proposé sous forme de "texte de cadrage" par Daniel Peraya, professeur honoraire à l’université de Genève, dans le dernier numéro de la revue DMS (mars 2021). Intitulé "S’intéresser aux acteurs de l’ingénierie et de l’accompagnement pédagogique", il propose une revue de littérature et appelle au dialogue "les acteurs des deux mondes, ceux de la pratique et ceux de la recherche"

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Learning analytics : "panorama, limites, enjeux et visions d’avenir" présentés dans la revue DMS

"Dans quelle mesure l’analytique des activités d’apprentissage instrumentées ne concourent-elles pas aussi à l’accélération de l’industrialisation et marchandisation de la formation ?" Telle est l’une des questions posées par l’article "Les learning analytics en question" publié le 24 mars 2019 dans la revue Distances et médiations des savoirs. L’auteur, Daniel Peyrara (université de Genève) y dresse "panorama, limites, enjeux et visions d’avenir" des LA et annonce d’autres articles à paraître dans les prochains numéros de la revue. Autres questions posées en conclusion de sa synthèse : "Quelles méthodes de collecte massive de données personnelles respectent une démarche éthique, alors qu’il n’existe que peu de moyens d’en contrôler l’usage ? Comment les acteurs de l’apprentissage peuvent-ils s’approprier […] les algorithmes de calcul pour en juger la valeur ?", etc.

Lire la suiteLire la suite