Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Revenir en haut de la page

Réforme de l'ENA : la CPU invite à un "travail de fond" pour éviter le simple "ravalement de façade"

Rapprocher la formation des hauts-fonctionnaires de la recherche universitaire, organiser la formation en alternance sur tous les territoires et pas seulement dans les préfectures, l’ouvrir à des profils différents et enfin déployer la formation tout au long de la vie : tels sont les quatre axes sur lesquels il est urgent de travailler pour que la réforme de l’ENA annoncée par Emmanuel Macron ne soit pas qu’un "ravalement de façade", estime la CPU, le 9 avril 2021.

   Merci de découvrir AEF info !

Cette dépêche est en accès libre.

Retrouvez tous nos contenus sur la même thématique.

Tester AEF info pendant 1 mois
Test gratuit et sans engagement
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Enseignement / Recherche
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoie du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

Virginie Dupont, Manuel Tunon de Lara et Guillaume Gellé, nouveau bureau de la CPU Droits réservés - DR

"L’annonce faite, ce jeudi 8 avril 2021, par le président de la République du remplacement de l’ENA par l’Institut du service public clôt un cycle de discussions commencé il y a plusieurs mois", rappelle la CPU dans un communiqué le 9 avril 2021.

E. Macron : l’ISP devra "construire un partenariat fort avec les universités"

 

"L’Institut sera plus ouvert au monde académique et de la recherche, en France comme à l’international. Il devra construire un partenariat fort avec les universités et s’appuiera sur un personnel enseignant d’excellence aux profils plus divers, proposera des formations aux meilleurs standards internationaux, des diplômes aussi reconnus à l’échelle européenne et internationale", a déclaré Emmanuel Macron le 8 avril à l’occasion de la Convention managériale de l’État (lire sur AEF info).

La CPU "salue la volonté de rapprochement entre la haute fonction publique et l’université".

Auditionnée à diverses reprises dans le cadre de la mission confiée à Frédéric Thiriez, la CPU "rappelle que la réforme du recrutement et de la formation des hauts fonctionnaires ne peut se résumer ni à un changement de nom, ni à un 'ravalement de façade'. C’est donc un vrai travail de fond qu’il faut engager au-delà des annonces, et la CPU considère qu’il doit satisfaire aux quatre principes suivants" :

  1. "Rapprocher, premièrement, la formation des hauts-fonctionnaires de la recherche universitaire, particulièrement de la recherche en sciences humaines et sociales et à ses méthodes, afin de comprendre la société complexe et de répondre à ses besoins. Il faudra envisager un accès de la haute fonction publique plus large aux docteurs : il est aujourd’hui trop anecdotique pour permettre un véritable changement de culture. Il s’agit aussi d’ouvrir la formation à la recherche internationale pluridisciplinaire.

  2. Organiser la formation à l’ISP sur une alternance touchant tous les territoires de la République, dans leur diversité, et pas seulement les préfectures et les chefs-lieux où elles sont implantées. La République est partout chez elle et il appartient à celles et ceux qui la servent d’en connaître les réalités du quotidien et les attentes jusque dans les lieux les plus excentrés. C’est aussi le levier d’une réforme de l’État à mener.

  3. Ouvrir, par ailleurs, la haute fonction publique à des profils différents. C’est à la fois un enjeu d’attractivité des carrières chez les jeunes, d’équité en termes de profils sociaux et culturels, et par conséquent d’efficacité de l’action publique. La CPU a participé au groupe de travail sur les "prépas Talents", qui sont un premier pas dans le bon sens.

  4. Déployer, enfin, la formation tout au long de la vie. Ni le rang de sortie de l’ISP, ni la qualité du parcours initial ne dispensent, en effet, d’un retour programmé et régulier en formation. La gestion de crise, pour ne prendre que cet exemple, s’apprend, et la période actuelle démontre l’insuffisance des pratiques interministérielles comme le défaut de culture commune. La formation par la recherche, l’accueil d’enseignants-chercheurs dans l’ISP et l’ouverture sur les universités, présentes sur l’ensemble des territoires métropolitain et d’outre-mer, s’avèrent donc indispensables."

"Sur ces différents points, la CPU et les universités sauront apporter leur concours", conclut la Conférence.

à lire aussi
Fermer
Bonjour

Vous souhaitez contacter

Anne Mascret, journaliste