Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

La filiale de la Banque Postale Domiserve acquiert Hippocad, société experte en solution de maintien à domicile

Le 1er avril 2021, la filiale de La Banque Postale Domiserve spécialisée dans l'émission de Cesu et la coordination des services à la personne a acquis la société Hippocad, société spécialisée dans le développement de solutions de télégestion d'aides et de maintien à domicile à destination des collectivités locales et des réseaux de prestataires de services, annonce-t-elle le 7 avril 2021. Ceci afin  d'"élargir son offre de services à l’attention des collectivités locales et des grands institutionnels."

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
L’AD-PA salue l’élargissement de la vaccination au secteur de l’aide à domicile

Les personnes âgées vulnérables vivant à domicile et les professionnels de plus de 50 ans qui les accompagnent pourront désormais avoir accès à la vaccination, a annoncé le ministre de la Santé, Olivier Véran, mardi 5 janvier (lire sur AEF info). Ce mercredi, l’AD-PA se félicite de cette décision, ces mesures étant une réponse à ses "préconisations". Cet élargissement permettra de "développer" la campagne de vaccination lancée jusqu’à présent dans les seuls établissements personnes âgées. Par ailleurs, l’AD-PA insiste sur le fait que "la parole" des personnes âgées les plus fragiles doit faire l’objet "d’une attention toute particulière" dans le cadre du recueil du consentement. Enfin, l’association propose de faire preuve de "souplesse" pour permettre aux structures de vacciner les personnes non prioritaires "en cas de surplus de doses".

Lire la suiteLire la suite