Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Les observatoires locaux des loyers méritent "une plus grande visibilité", selon Roselyne Conan, DG de l’Anil

L’Anil a dressé mardi 6 avril 2021 un bilan des observatoires locaux des loyers, lancés en 2013 par le ministère du Logement. Au nombre de 32, dont 14 agréés, ils couvrent 53 agglomérations, soit environ la moitié du parc locatif privé français. Alors que l’observatoire Clameur se relance et que le gouvernement a créé une carte des loyers, "le réseau des OLL mérite d’avoir une plus grande visibilité", estime Roselyne Conan, directrice générale de l’Anil. Qui juge les observatoires locaux et la carte des loyers "complémentaires" et rappelle "travailler avec Clameur."

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement