Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Le Sénat rejette la PPL Rist sur le système de santé du fait de désaccords sur des points décisifs entre les assemblées

Le sénateur LR Alain Milon au nom de la commission des affaires sociales a fait adopter le 1er avril la question préalable, entraînant le rejet de la proposition de loi visant à améliorer le système de santé par la confiance et la simplification ("PPL Rist") en séance publique. Les sénateurs ont invoqué la persistance de nombreux points de désaccord sur ce texte proposé et soutenu par les députés de la majorité, notamment le refus de l’Assemblée nationale d’une "territorialisation de l’offre de soins hospitaliers plus attentive à l’expression des besoins directs des acteurs locaux de santé".

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Réelles coopérations ou pré-fusions camouflées : les cadres hospitaliers CFDT s’interrogent sur les vrais buts des GHT

C’est pour répondre aux interrogations de ses adhérents que le Syncass-CFDT, syndicat de cadres hospitaliers CFDT, organisait mercredi 9 septembre 2015 à Paris une journée d’analyses et de débats sur les groupements hospitaliers de territoire (GHT). Nouveau concept juridique créé par le PLMSS, que Marisol Touraine qualifiait en mai dernier en ouverture d’Hôpital-Expo (lire sur AEF) d'"un des dispositifs les plus structurants" de sa réforme, le GHT est-il une "réforme de plus ou l’invention d’un nouveau design managérial ?". Anne Meunier, secrétaire générale adjointe du Syncass, exprime la crainte de ne pas pouvoir trouver dans le texte la place d’un "nouveau design organisationnel" pour un monde hospitalier coincé entre "l’accentuation technocratique que continue à nous imposer le nouveau management public" et la "contrainte économique accrue" du triennal plan d’économies.

Lire la suiteLire la suite